L'histoire du Japon

Articles à lire

Plongez dans nos dossiers spéciaux

Yasuke

Yasuke : le samouraï noir du Japon

Culture Histoire Yasuke Un samouraï noir. Les traditions japonaises sont bouleversées au XVIe siècle avec l’arrivée de Yasuke, également connu sous le nom de Kuro-san

Symboles du Japon

Geisha

Geisha (Geiko)

La Geisha est un véritable symbole japonais, connu dans le monde entier. Mais qui sont-elles vraiment ?

une yen japon

Yen – La monnaie japonaise

La monnaie japonaise est le yen (円, yen). Un yen correspond à 100 sen. Découvrez toutes l’histoire de l’argent au Japon !

Catastrophes naturelles

Qui a créé le Japon ?

Izanami a donné naissance aux îles du Japon et à leurs divinités, les dieux de la mer, de la rivière, de la montagne, des champs, des arbres, de la pierre, du feu et bien d’autres encore. Mais en accouchant du dieu du feu, elle fut brûlée et mourut. Izanagi suivit Izanami à Yomi no Kuni (le pays des morts) pour l’exhorter à revenir.

Voici la version de la création du Japon par la mythologie japonaise (天地開闢, Tenchi-kaibyaku, littéralement « création du ciel et de la terre »). On retrouve ce récit au début du Kojiki, le premier livre écrit au Japon (712 après J.-C.), et dans le Nihon Shoki (720 après J.-C.). Tous deux forment la base littéraire de la mythologie japonaise et du shintoïsme. Le récit diffère toutefois sous certains aspects entre ces ouvrages, le plus accepté pour les Japonais étant celui du Kojiki.

Quand a été créé le Japon ?

Si la légende veut que le Japon ait été fondé en 660 avant J.-C., les archéologues s’accordent à dire que le peuplement de l’archipel japonais remonte à 100 000 ans. La Période Jomon (8000 à 300 av. J.-C.) est la première à avoir été étudiée. Elle tire son nom du style de poterie « jomon », c’est-à-dire à motifs marqués par des cordons, qui caractérise cette période.

La première mention écrite de l’archipel apparaît cependant dans une chronique chinoise (le Livre de Han) achevée au IIe siècle de notre ère. En 1543, deux commerçants portugais, António da Mota et Francisco Zeimoto (et peut-être un troisième nommé António Peixoto), accostent sur l’île de Tanegashima. Ce sont les premiers Européens documentés à avoir mis le pied au Japon.

Pourquoi dit-on Japon ?

Les origines du nom Japon ne sont pas certaines, mais les chercheurs estiment qu’il vient probablement du malais « Japung » ou du chinois « Riben » signifiant grossièrement pays du soleil levant. Les termes Nippon et Nihon sont aussi utilisés indifféremment comme nom du pays.

On sait que Marco Polo a présenté le Japon au monde occidental et qu’il l’a appelé « Zipangu ». Il écrivait qu’il y avait de l’or partout au Japon, mais il n’y a jamais voyagé. Il n’est allé que dans la partie sud de la Chine.

Dans la langue japonaise, « Nippon » s’écrit comme ceci : 日本. 日 signifie « Soleil » ou « Jour » et 本 dans ce cas représente « origine ». Le peuple chinois l’a appelé ainsi parce que le Japon est situé à l’Est et se trouve littéralement dans la direction où le soleil se lève.

A l’époque de Marco Polo et même de nos jours, dans le Sud de la Chine, 日本 se prononce Ji-pang ou Zu-pang. Il appelait le Japon « Zipang » puisque les gens de la partie sud de la Chine lui avaient parlé du pays du soleil levant et du terme qu’ils utilisaient pour le désigner. Voilà comment Marco Polo a introduit le nom « Japon » dans le monde occidental.

Quelle est la première religion au Japon ?

Il existe plusieurs grandes religions japonaises, dont le shinto, la première religion du Japon, le bouddhisme et le confucianisme. Le Christianisme n’a été qu’un mouvement mineur au Japon. En revanche, les « nouvelles religions » qui ont vu le jour aux XIXe et XXe siècles constituent aujourd’hui un élément important de la vie religieuse japonaise.

Le shinto, ou « voie des esprits ou des divinités », a pris forme à la période préhistorique du Japon, avant le VIe siècle de notre ère. Dans cette première phase, le shinto était la religion d’une société pré-alphabétisée organisée autour de l’unité sociale centrale du clan.

On considérait que les divinités shinto ou kami étaient omniprésentes dans le monde naturel. Les formes uniques ou remarquables d’arbres, de montagnes, de rivières et de rochers pouvaient être considérées comme des kami, mais les êtres humains pouvaient également être considérés comme tels.

Selon une mythologie ancienne élaborée par le principal clan des VIe et VIIe siècles, le clan Yamato, connu ensuite sous le nom de famille impériale, le chef du clan, l’empereur, était un descendant de leur kami protecteur, la déesse du soleil Amaterasu. Les guerriers et les poètes, par exemple, ont aussi été reconnus comme des kami en raison de leurs capacités particulières.

Qui a unifié le Japon ?

C’est Oda Nobunaga, de son nom d’origine Kichihōshi, puis Saburō, (né en 1534 dans la province d’Owari, au Japon – mort le 21 juin 1582 à Kyōto), un guerrier et fonctionnaire japonais qui a renversé le shogunat Ashikaga (ou Muromachi) (1338-1573) et mis fin à une longue période de guerres féodales en unifiant la moitié des provinces du Japon sous son règne.

On associe généralement l’unification du Japon avec des autres grands hommes et généraux : Toyotomi Hideyoshi (1536-1598) et Tokugawa Ieyasu (1543-1616). Par des moyens militaires et politiques, Hideyoshi a achevé la tâche d’unifier le Japon en 1590, établissant son quartier général à Osaka.

Pourquoi le Japon est le pays le plus vieux du monde actuellement ?

Quand on dit, le plus vieux pays, on considère les pays en fonction de leur indépendance. Le Japon affirme que l’empereur actuel est le descendant direct de l’empereur Jinmu et que, par conséquent, le Japon est le plus ancien pays indépendant du monde. Cela s’appelle, bansei Ikkei (万世一系/ lignée ininterrompue d’empereurs) en japonais.

Soit dit en passant, le deuxième pays le plus ancien est le Danemark, qui a été fondé au Xe siècle. Et jusqu’en 1974, l’Éthiopie était le plus ancien empire du monde. La Dynastie des Salomon a régné sur l’Éthiopie au Xe siècle avant J.-C. et s’est poursuivie pendant environ 3 000 ans, mais elle a été détruite par la révolution.