Calendrier des jours fériés au Japon en 2023

Calendrier des jours fériés au Japon en 2023

Le Japon est un pays riche en culture et en tradition, avec une histoire fascinante qui remonte à des milliers d’années. L’une des façons les plus importantes de célébrer et de préserver cette histoire est à travers les jours fériés nationaux. En 2023, le calendrier des jours fériés au Japon sera particulièrement intéressant pour les touristes et les expatriés, car il présente plusieurs jours fériés importants qui offrent une occasion de découvrir la culture et les traditions japonaises.

Les jours fériés au Japon sont importants pour les Japonais parce qu’ils représentent une occasion de célébrer leur patrimoine culturel, leur histoire et leurs traditions. Chaque jour férié a une signification particulière et peut être célébré de différentes manières dans les différentes régions du pays. Les Japonais ont l’habitude de passer ces jours fériés en famille, avec des amis ou en participant à des festivals et à des cérémonies traditionnelles.

Calendrier

Voici la liste des jours fériés officiels au Japon pour l’année 2023 :

  • 1er janvier : Nouvel An (shogatsu)
  • 2 janvier : jour férié compensatoire (pour le 1er janvier qui tombe un dimanche)
  • 9 janvier : Jour de la majorité (Seijin no Hi)
  • 11 février : Jour de la Fondation nationale (Kenkoku Kinen no Hi)
  • 23 février : Anniversaire de l’empereur Naruhito
  • 21 mars : Equinoxe de printemps (Shunbun no Hi)
  • 29 avril : Jour du Showa (Showa no Hi)
  • 3 mai : Jour de la Constitution (Kenpo Kinenbi)
  • 4 mai : Jour de la verdure (Midori no Hi)
  • 5 mai : Jour des enfants (Kodomo no Hi)
  • 17 juillet : Jour de la mer (Umi no Hi)
  • 11 août : Jour de la montagne (Yama no Hi)
  • 18 septembre : Jour du respect pour les personnes âgées (Keiro no Hi)
  • 23 septembre : Equinoxe d’automne (Shubun no Hi)
  • 9 octobre : Jour du sport (Taiiku no Hi)
  • 3 novembre : Jour de la culture (Bunka no Hi)
  • 23 novembre : Jour du travail culturel (Bunka no Jitsu)

Fin d'année

Au Japon, la période de fin d’année est une période très importante pour la plupart des Japonais, et beaucoup de sociétés ferment leurs portes pendant cette période, généralement à partir du 28 décembre jusqu’au 3 janvier. Cette période est considérée comme l’un des moments les plus importants de l’année pour les Japonais, car elle est associée à de nombreuses traditions culturelles et religieuses.

Pendant cette période, les Japonais ont tendance à passer du temps avec leur famille et leurs amis, à se reposer et à se ressourcer après une année de travail. Il est courant de voir les rues des villes et des quartiers commerciaux décorées avec des illuminations de Noël et des décorations traditionnelles de Nouvel An.

fete-mere-japon-haha-no-hi

Le 31 décembre est considéré comme la nuit la plus importante de la période de fin d’année, appelée Oomisoka. Les Japonais ont l’habitude de manger du toshikoshi soba, des nouilles de soba spéciales consommées le soir du Nouvel An pour symboliser la transition vers la nouvelle année. À minuit, les cloches des temples sonnent 108 fois pour symboliser la purification des 108 désirs humains qui causent la souffrance.

Le 1er janvier est le jour le plus important de la période de fin d’année, appelé Shogatsu, qui marque le début de la nouvelle année. Les Japonais ont l’habitude de visiter les temples et les sanctuaires pour prier et souhaiter une année prospère. Les enfants reçoivent des étrennes, appelées otoshidama, de leurs parents et de leurs grands-parents, sous la forme de billets de banque dans des enveloppes spéciales appelées pochibukuro.

En raison de l’importance de la période de fin d’année, de nombreuses sociétés au Japon ferment leurs portes pour permettre à leurs employés de passer du temps avec leur famille et leurs amis. Cette période est considérée comme une pause bien méritée après une année de travail, et elle permet aux travailleurs japonais de se reposer et de se ressourcer pour commencer la nouvelle année avec un esprit frais et renouvelé.

Golden Week

Au Japon, en plus de la période de fin d’année, une autre période assez longue de congé existe au printemps. C’est la semaine de la « Golden Week », qui correspond à une période où quelques jours de fêtes nationales s’enchaînent entre la fin du mois d’avril et le début du mois de mai.

La Golden Week est une période très attendue au Japon, car elle offre aux Japonais l’occasion de prendre des congés relativement longs, allant de trois à dix jours, en fonction des jours fériés et des week-ends. Cette période est appelée « Golden Week » car elle est considérée comme une période d’or pour les entreprises touristiques et les commerçants, car elle attire de nombreux touristes japonais et étrangers.

Les jours fériés qui composent la Golden Week sont les suivants :

  • Le 29 avril, qui est le jour de la Fête de Showa, célébrant l’empereur Showa, qui a régné de 1926 à 1989.
  • Le 3 mai, qui est le jour de la Constitution, célébrant l’adoption de la Constitution japonaise en 1947.
  • Le 4 mai, qui est le jour de la verdure, célébrant la nature et l’environnement.
  • Le 5 mai, qui est le jour des enfants, célébrant la santé, le bonheur et la croissance des enfants.
Golden-Week-Japon

Pendant la Golden Week, de nombreux Japonais choisissent de voyager à travers le pays pour visiter des sites touristiques, assister à des festivals traditionnels ou simplement se détendre. Les villes les plus populaires pour les voyages pendant la Golden Week sont Kyoto, Tokyo, Osaka et Hiroshima, qui offrent une combinaison unique de culture, de nature et de divertissement.

Cependant, il est important de noter que pendant la Golden Week, les transports peuvent être très fréquentés, les prix des billets peuvent augmenter et les sites touristiques peuvent être très encombrés. Il est donc recommandé de planifier à l’avance et de réserver des billets à l’avance si possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *