Golden Week au Japon : c’est quoi cette semaine si spéciale ?

La Golden Week (ゴールデンウィーク, semaine dorée) est une période fondamentale dans le calendrier de tous les ménages japonais. Il s’agit d’une série de 7 à 10 jours fériés au Japon, qui prend place entre la fin du mois d’avril et le début du mois de mai. C’est donc à cette époque que la plupart des familles ont choisi de partir en vacances au Japon ou à l’international.

Une période similaire survient en septembre, et l’on parle de Silver Week. Parallèlement, des jours fériés qui se déroulent autour d’un week-end peuvent susciter un temps de repos suffisamment long pour que des familles japonaises fassent du tourisme : les vacances du Nouvel An à la fin du mois de décembre ou les vacances d’Obon au milieu du mois d’août.

Comment se passe la Golden Week ?

La Golden Week de 2022 se déroule du vendredi 29 avril au jeudi 5 mai 2022. La Golden Week de 2023 se déroulera du samedi 29 avril au dimanche 7 mai 2023.

L’équivalent français de cette semaine si spéciale, ce serait notre « pont ». Les jours fériés viennent épouser un week-end, ce qui permet à de nombreuses familles japonaises de passer enfin du temps ensemble.

Dans le détail, voici les quatre jours fériés qui composent la Golden Week :

  • Le 29 avril, c’est le jour de la naissance de l’empereur Showa, (Showa no hi)
  • Le 3 mai, c’est le jour de commémoration de la constitution (Kenpo kinen bi)
  • Le 4 mai, c’est la journée de la nature (Midori no hi)
  • Le 5 mai, c’est le jour des enfants (Kodomo no hi)

Les transports en commun (bus, train, métro, avion) sont toujours pris d’assaut à deux moments précis de la Golden Week :

  • Au début de la période, ce qui correspond à un afflux de voyageurs depuis les grandes villes vers les provinces
  • À la fin de la semaine, ce qui correspond à un afflux de voyageurs depuis les provinces vers les grandes villes
 

Si vous n’avez pas le même calendrier de jour de repos que le reste des Japonais (par exemple, si vous êtes en visite touristique ou que vous travaillez dans une entreprise étrangère), il peut être intéressant de voyager au milieu de la Golden Week. Il y aura toujours plus de monde qu’en dehors de cette semaine infernale, mais il y en aura beaucoup moins que durant les deux moments évoqués ci-dessus. Cela vous permettra notamment de trouver une place assise, ce qui est quasiment mission impossible le reste du temps.

À ce titre, nous vous rappelons qu’il n’est pas possible de réserver deux sièges avec le JR Pass si vous ne possédez seulement qu’un bon d’échange hors du Japon. Il faut avoir fait la transaction en arrivant au Japon pour que cela fonctionne. Ainsi, nous vous recommandons de réserver un siège dès que vous le pouvez au Japon, surtout si vous décidez de prendre les transports durant la Golden Week.

Pourquoi les jours fériés sont aussi proches durant la Golden Week au Japon ?

L’histoire de cette semaine touristique au Japon remonte à juillet 1948, date à laquelle plusieurs lois sur les fêtes nationales ont été décrétées. Un total de neuf jours fériés a été officialisé. La particularité, c’est qu’ils prenaient tous plus ou moins place entre la fin du mois d’avril et le début de mai.

C’est ainsi que les organismes de touristes, les hôteliers, les restaurateurs de certaines zones populaires au Japon ont rapidement constaté un boom économique durant cette période spécifique. Cela concernait également l’industrie cinématographique : en 1951, le film Jiyu Gakko a explosé son score de vente de billets, dépassant même la période du Nouvel An ainsi que le O-bon. C’est pour cette raison que le directeur de la compagnie de film Daiei a qualifié cette semaine particulière de Golden Week. Il faisait alors référence au « golden time » des radios, un moment charnier qui équivaut au plus haut indice d’écoute.

Le calendrier des jours fériés au Japon a bien évidemment évolué au fil des décennies. Par exemple, le 29 avril correspondait à la naissance de l’empereur Showa (Hirohito). Mais lorsque ce dernier est mort en 1989, il n’était plus de coutume de célébrer sa naissance. Afin de ne pas célébrer son décès, les Japonais ont renommé la journée en « Journée Verte ».

Finalement, une modification supplémentaire a été apportée au calendrier des jours fériés en 2007. La Journée Verte a été décalée du 29 avril au 4 mai. Pour renouer avec la tradition historique, la « Journée de Showa » a été inventée le 29 avril. Elle est consacrée à l’ancien empereur, figure emblématique du XXe siècle, qui a disparu en 1989.

Est-ce que les étudiants sont concernés par la Golden Week ?

La plupart des Japonais prennent des vacances durant la Golden Week. Le fonctionnement est devenu quasiment institutionnel, si bien que les universités, les écoles ou les lycées sont fermés durant ce laps de temps. Bien évidemment, toutes les sociétés japonaises ne s’arrêtent pas de tourner pour autant.

On trouve, comme c’est le cas en France avec les jours fériés, des personnes qui se portent volontaires pour travailler durant cette période (avec un salaire revu à la hausse) ou du personnel qui ne pose pas l’intégralité de la semaine comme congé. En revanche, il est fréquent d’observer les entreprises adopter un mode de fonctionnement « ralenti » ou « partiel » durant la Golden Week.

Est-ce une bonne période pour le tourisme ?

Nous avons vu ci-dessus que les prix sont beaucoup plus importants durant cette période. Ainsi, si l’on se focalise uniquement sur le rapport qualité-prix des attractions et des destinations, nous vous déconseillons fortement de vous rendre au Japon pendant ce moment.

Il faut cependant préciser que la plupart des commerces de proximité, comme les petites boutiques de souvenirs ou les konbini, restent ouverts. Néanmoins, les grosses firmes et les entreprises « classiques » ferment ou sont en effectif réduit.

Tout le monde emprunte les transports en commun au Japon et il serait énormément dommage de réserver des cartes de réduction pour les déplacements (comme le Japan Rail Pass) durant cette période. Vous ne pourrez pas en profiter pleinement et vous n’aurez même pas la quiétude habituelle japonaise.

Une pareille logique s’applique pour les hôtels, les auberges de jeunesse ou encore certains lieux plus spécifiques comme les « love hotels ». L’affluence est telle que les réservations de la plupart des établissements dans les régions touristiques sont complètes plusieurs mois à l’avance. Il ne suffit d’ailleurs pas de prendre son billet une dizaine de mois avant la Golden Week pour profiter d’un meilleur tarif, car les commerçants sont conscients de leur attractivité et augmentent systématiquement les prix. Heureusement, il est toujours possible de trouver des bons plans afin de ne pas se ruiner tout en jouissant de sa semaine de congés !

Il peut être intéressant de se servir de cette semaine si particulière pour visiter des lieux moins connus et moins touristiques. Les plages, les grands musées des villes du sud du Japon ou des emplacements très populaires comme Kyoto seront automatiquement pris d’assaut. Pourquoi ne pas partir dans le nord ou dans certains endroits plus reculés ? Vous aurez moins de concurrence et les tarifs seront peut-être plus attractifs que pendant le reste de l’année.

Dans la mesure où un certain nombre de banques sont fermées durant la Golden Week, il est parfois difficile de retirer son propre argent liquide. Les distributeurs automatiques fonctionnent, mais ils sont reliés aux horaires des banques. L’affluence peut rapidement vider leurs réserves et nous vous conseillons de sortir votre argent liquide au minimum une semaine avant de partir en voyage. Le Japon demeure un pays où l’argent liquide est roi en comparaison de la carte bancaire qui n’est pas acceptée dans tous les commerces.

Les particularités de la Golden Week

En raison de la participation active de la quasi-totalité des familles japonaises, la Golden Week est une semaine cruciale pour l’industrie du tourisme. Les prix y sont nettement plus élevés que le reste du temps, mais cela n’empêche pas des familles de prendre l’avion pour se rendre à Okinawa ou à l’étranger. Les autres destinations populaires les pays d’Asie voisins, Guam, Saipan, Hawaï ou la côte ouest de l’Amérique du Nord. Il est aussi fréquent de voir des Japonais aller en Europe, par exemple en France afin de visiter les monuments et les musées parisiens.

Lors du changement d’empereur en 2019, la succession se déroulant le 1er mai a été désignée comme fête nationale supplémentaire et donc, comme un jour férié. Il a marqué le début officiel de la nouvelle ère Reiwa. Ainsi, grâce à la transition impériale japonaise, la Golden Week 2019 a duré 10 jours consécutifs, du samedi 27 avril au lundi 6 mai. Ce fut un record pour les Japonais qui n’avaient jamais bénéficié d’autant de temps libre.

En 2020 et 2021, la pandémie de coronavirus a largement découragé la plupart des ménages nippons de voyager durant la Golden Week. La gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike a notamment déconseillé aux habitants de prendre le train et l’avion pour empêcher la propagation du COVID-19. C’est ainsi que la semaine « Stay Home » (ステイホーム週間) pour « rester à la maison » a été inventée. Elle a ensuite été renommée en « Stay Home Week to Save Lives » (rester à la maison pour sauver des vies) et s’est déroulée du 25 avril au 6 mai.

Depuis le début des années 2000, il existe également une Golden Week en Chine. Elle reprend le même fonctionnement, à savoir trois jours fériés qui épousent un week-end et qui engendrent une période de repos pour les salariés et les étudiants. Selon Wikipédia, il y aurait 705 millions de voyageurs en 2017 durant cette période !

Que faire pendant la Golden Week ?

Durant cette semaine de congés, les Japonais adorent assister à des festivals en plein air. En effet, la période est propice, car les organisateurs savent que le public sera au rendez-vous. D’ailleurs, il y en a pour tous les goûts : des festivals historiques, des défilés culturels, des célébrations de personnages légendaires ou l’observation des azalées.

Dans le même thème, nous vous recommandons de passer un peu plus de temps à l’extérieur. La période de la Golden Week correspond à des températures généralement douces et agréables. C’est pourquoi la plupart des résidants adorent explorer des parcs, des forêts ou des jardins botaniques pour contempler les tulipes ou les glycines. Les zoos ainsi que les aquariums sont également des destinations très appréciées.

Enfin, certaines personnes profitent de ces jours de repos pour prendre le temps de visiter la capitale. Tokyo est une ville gigantesque qui dispose d’immenses richesses culturelles, historiques ou divertissantes. De nombreux habitants choisissent de voyager hors du Japon ou de la région, ce qui désengorge quelque peu la capitale. Les restaurants, les parcs, les musées seront tous plus accessibles durant la Golden Week. Là encore, un festival hawaïen est organisé pendant cette période et on peut profiter du traditionnel grand festival de printemps qui se déroule au sanctuaire Meiji.

La Silver Week, ou la petite sœur de septembre

Contrairement à la Golden Week qui existe depuis des décennies, la Silver Week (シルバーウィーク) n’a qu’une petite dizaine d’années. Elle a fait son apparition en septembre 2009 et elle demeure beaucoup moins importante que sa grande sœur de la première moitié d’année. Elle n’est pas annuelle et elle se déroule à la fin du mois de septembre.

Dans le détail, la Silver Week ne prend place que lorsque le troisième lundi du mois de septembre (qui correspond à la journée du respect envers les personnes âgées, un jour férié) n’est séparé que d’un seul jour avec l’équinoxe d’automne (qui prend place le 22 ou 23 septembre). Ainsi, quand les dates concordent, cela permet aux Japonais d’avoir trois à cinq jours de repos consécutifs, ce qui leur offre la chance de voyager.

À titre d’information, la dernière Silver Week s’est déroulée du 19 au 23 septembre 2015. Il faudra attendre 2026 pour participer à la prochaine, qui se passera également du 19 au 23 septembre. Enfin, en 2032, la période de repos sera du 18 au 22 septembre.

Partagez pour nous aider

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles
Femme-Japonaise-Sourire
La place de la femme au Japon

Comment sont les femmes au Japon ? Quels sont leurs droits, leurs interdits ? Quelle est leur histoire et les mentalités en vigueur ?

Katakana
Tableau des Katakana japonais

Les Katakana forment l’un des syllabaires utilisés pour écrire et lire le japonais. C’est la seconde leçon pour apprendre la langue !