Anime

anime-pourquoi-regarder

Mais pourquoi la France et le monde en général sont pris d’une fièvre nipponne avec les mangas et surtout, les animes ? Nous avons déjà vu que la France est le deuxième pays le plus consommateur de bandes dessinées japonaises. Il en va de même pour les animes qui sont très largement suivis chaque saison, que ce soit en métropole ou dans les DOM-TOM. Voyons ensemble quelques raisons qui font la popularité de ces œuvres japonaises auprès de chaque génération de Français, mais aussi pourquoi vous devriez vous y intéresser, si ce n’est pas déjà le cas.

Des histoires plus ou moins accessibles

Pokémon

Il existe aujourd’hui plusieurs milliers d’œuvres qui sont accessibles via des abonnements payants, ou, pour les plus téméraires, sur des sites de streaming. En conséquence, le spectateur peut se plonger dans n’importe quel type d’histoire, avec des protagonistes différents, un cadre temporel ou historique qui lui plaît et une longueur de saison plus ou moins grande. Il est aujourd’hui très facile de consulter des mangas sur Internet.

En règle générale, les fans s’identifient assez facilement aux personnages qui sont, il faut le dire, conçus pour nous faire rêver et pour faire ressortir le meilleur de nous. Les mangas et les animes sont aussi de solides miroirs de la société qui mettent parfois en avant les problèmes contemporains. On trouve aussi des histoires romantiques, que ce soit pour un public masculin ou féminin. Bref, il existe plusieurs dizaines de types de mangas qui correspondent à des publics plus ou moins matures.

Découvrir la culture japonaise

Culture japonaise

Si autant de personnes adorent le Japon en France, c’est en grande partie grâce aux mangas et aux animes. Ces deux médias font office de portes d’entrée pour la culture du pays du soleil levant, qui ne cesse de fasciner les nouvelles générations. Il faut dire que le contexte de la plupart des œuvres se situe dans un milieu réaliste, qui met en avant la culture ancestrale, l’histoire du Japon ainsi que la langue japonaise. Si vous souhaitez découvrir Tokyo, les grandes villes ou même les campagnes japonaises, de nombreuses œuvres sont plus ou moins réalistes et réussies.

La culture anime est également fantastique. On peut la découvrir à travers de véritables références en la matière comme Saint Seiya, Gundam ou encore Berserk. Leur influence n’est plus à prouver (dernièrement, l’excellent Elden Ring rend de multiples hommages à Berserk) tout comme leur qualité. Ce qui est particulièrement séduisant avec le Japon, c’est qu’en raison de l’isolement de l’île et de l’éloignement géographique avec la France, de nombreux éléments du quotidien sont perçus totalement différemment. Il n’y a pas un meilleur point de vue que l’autre, mais cette richesse supplémentaire vient rajouter de nouvelles thématiques à notre curiosité.

Rentrer dans la communauté otaku

otaku-vs-weeb-difference

Dit comme ça, on pourrait presque croire que l’on parle d’une secte. Il n’en est rien, tellement la communauté des passionnés de mangas et d’animes est remplie de personnes bienveillantes qui n’hésiteront pas, pour la plupart, à vous recommander des œuvres susceptibles de vous plaire. Pouvoir discuter de ce que vous regardez avec des personnes partageant les mêmes passions que vous est une sensation extraordinaire. Surtout, il est possible de regarder en même temps les animes saisonniers, à raison d’un épisode par semaine. Cela vous garantit une bonne ambiance, que ce soit sur Discord avec vos amis ou encore via Twitter qui est un lieu de rencontre entre plusieurs communautés mangas.

Il est vrai que la grande majorité de la communauté de mangas, en France comme ailleurs, est relativement jeune. On pourrait l’estimer entre 15 et 20 ans. Cela dit, elle a démarré avec la génération précédente et elle mûrit avec les années. On note un effet de bascule dans la pyramide des âges des lecteurs et des spectateurs. Surtout, même si vous avez 30 à 45 ans, il n’est pas rare de voir des personnes sur les réseaux sociaux discuter librement de leur passion. Peu importe votre provenance et votre rythme, vous trouverez des personnes similaires à vous qui n’hésiteront pas à engager la discussion.

De plus en plus d'événements mangas

Japan Expo

Cette section s’inscrit dans la lignée de la précédente : de plus en plus d’événements autour des animes ont lieux, en France, en Europe et plus généralement dans le monde entier. La plupart du temps, il s’agit de conventions, des rassemblements de quelques jours autour de plusieurs stands sur le thème du Japon et surtout du manga. La plus célèbre en France est bien entendu la Japan Expo. Elle accueille des milliers de personnes chaque jour et surtout, c’est l’occasion ou jamais de rencontrer vos amis géographiquement éloignés de vous le reste de l’année.

Beaucoup de groupes d’amis se rassemblent pour se rencontrer le temps de quelques jours autour d’une passion commune. On partage alors une ou plusieurs après-midi à déambuler dans les allées de ces immenses enceintes et surtout à découvrir ce que les commerçants ont à vendre. Plus intéressant encore, de nombreux invités, parfois provenant directement du Japon, sont au rendez-vous et tiennent des conférences ou des séances de dédicaces. Parfois, il est possible de rencontrer le mangaka de son enfance ou son groupe de musiques japonaises préféré. Ce sont des occasions en or qu’il ne faut surtout pas sous-estimer.

Si une majorité des événements se tient en région parisienne et plus particulièrement à Paris, il ne faut pas non plus sous-estimer le phénomène de multiplication de ces dernières années. Si l’on met de côté les nombreuses annulations liées au COVID, le sud de la France, tout comme la Bretagne ou la Belgique par exemple, organisent des conventions de mangas et d’animes. On peut également saluer les événements mis en place par des associations franco-japonaises ou tout simplement des passionnés issus de la culture otaku.

Les animes et les sens

Orange

Le grand avantage d’un animé par rapport à un manga, c’est qu’il peut solliciter bien plus de sens. Alors que le format papier fait davantage travailler notre réflexion ainsi que notre imaginaire (en plus de nos yeux, bien évidemment), un anime peut compter sur une bande sonore dynamique et des bruitages largement étudiés en amont. Si vous discutez avec un passionné d’animation japonaise, il est fort probable qu’il soit en mesure de reconnaître en un clin d’œil une œuvre à partir d’un morceau de quelques secondes d’une musique associée.

Nous parlons ici des bandes sonores globales, que l’on regroupe sous le terme OST, mais nous pouvons également évoquer les opening, ces génériques d’introduction ainsi que les ending qui sont présents dans chacune des œuvres télévisées. Vous connaissez très probablement celui de Pokémon ou encore de Dragon Ball, des œuvres ayant marqué le public français dans les années 90 et 2000. Même si elles sont moins connues, les versions des projets plus récents sont également réussies et ne manqueront pas de vous apporter du bonheur au quotidien !

Les animes et les émotions

luffy triste one piece

Ce n’est certes pas propre aux animes et aux mangas, mais ces petits épisodes d’une vingtaine de minutes sont particulièrement redoutables dans le domaine de l’émotion. Suivant les œuvres que vous consultez, vous pouvez ressortir totalement hilare, en pleurs, énervé ou encore déterminé comme jamais à vous lancer dans une séance de sport très intense. Puisqu’il existe des dizaines de catégories d’animes (sport, romantisme, action, aventure, imaginaire, tranche de vie, etc.) chacun peut y trouver son compte et surtout une ouverture pour s’échapper temporairement de la réalité.

Enfin, les animes permettent souvent de prendre de la distance par rapport à notre quotidien et de faire mûrir nos réflexions sur de nombreux sujets. Les protagonistes sont fréquemment confrontés à des dilemmes moraux ou physiques et c’est en grandissant (au sens figuré comme propre) qu’ils parviennent à aller au-delà. Des projets comme Gintama accouchent par exemple des épisodes entiers centrés sur la solitude, la tristesse ou encore la situation d’un chômeur.

Une durée assez courte et passe-partout

Naruto dégustant de délicieux ramens

Pour terminer, il est nécessaire de préciser qu’un anime se divise généralement en une ou plusieurs dizaines d’épisodes, d’une durée de 20 à 24 minutes. Cela signifie qu’un épisode d’anime dure en moyenne moitié moins longtemps que celui d’une série conventionnelle. Pour regarder la totalité d’une saison classique, c’est-à-dire de 12 épisodes, il faut un peu plus de quatre heures de visionnage. On peut encore aller plus vite en passant automatiquement les génériques ou bien, pour les plus téméraires, accélérer en vitesse 1,25x, 1,5x ou 2x.

Bref, que ce soit durant une pause déjeuner, avant de se coucher ou même pour enchaîner cinq ou six épisodes, tout se fait selon votre propre rythme. Il est fréquent que certaines séries, comme Detective Conan ou Pokémon, essaient de produire une histoire par épisode. Il est ainsi facile de regarder une série, même si vous effectuez une pause entre deux épisodes. Mais bien sûr, si nous sommes parfaitement honnêtes, nous devons vous prévenir : la plupart des fins d’épisodes sont de véritables cliffhanger et vous aurez fortement envie de tout de suite enchaîner sur la suite…