Otaku et Weeb, quelle est la différence ?

otaku-vs-weeb-difference

Depuis une dizaine d’années, les termes Otaku, Weeb, Weeaboo, etc. circulent beaucoup sur Internet. Il est normal de ne pas en comprendre le sens. FuransuJapon est là pour vous !

🌸 Définitions basiques

Un Otaku est une personne qui consacre la majeure partie de son temps à une activité d’intérieur. Il est passionné par celle-ci, mais pas au point de se rendre malade et de ne pas sortir de chez lui. Cela correspond davantage au terme hikikomori. Le sens du mot otaku en occident est réducteur, car il désigne essentiellement une personne qui adore la culture des animes et des mangas. Cela s’applique également aux diverses communautés qui entourent ces deux domaines.

L’expression « weeb » est dérivée de weeaboo, et a été inventée par Nicholas Gurewitch. C’est un qualificatif largement perçu comme péjoratif. Pourtant, son sens initial désigne une personne japanophile. En d’autres termes, un individu étranger à la nation nippone qui aime, adore ou idolâtre un ou plusieurs aspects culturels et civilisationnels développés par le pays du soleil levant.

Vous l’aurez compris, un otaku et un weeb peuvent se passionner pour le même domaine (par exemple, un ou plusieurs mangas, l’industrie de l’animation générale, etc.). En 2022, on considère que la principale différence réside dans le degré d’implication et l’implication du Japon comme nationalité.

📺 Un otaku, ce n'est pas un weeb ?

Fille-Anime

Non, un otaku n’est pas un weeb. En réalité, le mot « otaku » existe depuis bien longtemps, avant même l’existence des animes.

On peut traduire le mot otaku par « étudier intensément » ou « expert ». Au Japon, un otaku est une personne qui a passé beaucoup de temps à étudier un sujet spécifique. On le définit généralement comme un fan obsessionnel, par exemple de la culture manga ou anime.

La définition du terme « weeb » est incertaine. La notion d’otaku est cependant beaucoup plus large, car une personne qui est fan de technologie peut être qualifiée d’otaku. Par contre, le mot weeb fait uniquement référence à un type unique de personne qui idolâtre certains aspects du Japon.

🚂 Les Otaku des trains

Shinkansen-generations

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, le terme otaku ne s’applique pas uniquement aux passionnés des mangas, des animes, du cosplay ou encore des jeux vidéo. Il existe tout un tas de hobbys au Japon comme ailleurs, mais c’est bien au pays du soleil levant que l’on trouve le plus d’amoureux des trains ! On les regroupe sous la qualification de « densha otaku » (電車オタク). Il y a une véritable culture du rail, et devenir conducteur est l’un des métiers rêvés pour la plupart des enfants japonais.

Il est intéressant de noter qu’au Japon, les personnes se revendiquant comme densha otaku ne sont pas du tout mal vu. Au contraire, il s’agit des gens que l’on peut considérer d’expert sur leur thématique et qui suscite souvent le respect. Il n’y a pas du tout cette notion de « personnes bizarres » que l’on utilise en occident à tord et à travers dès lors qu’un passe-temps ou une passion sort de l’ordinaire.

On estime que le Japon compte plus de 2 millions de otaku des trains. Les tetsudo fan sont les fans de chemins de fer, les tetsuo sont les individus masculins qui adorent le rail, son équivalent féminin est les tetsuko. Le 14 octobre et le jour du chemin de fer au Japon et c’est tout naturellement que de grandes célébrations peuvent se dérouler quand ces communautés soudées se rencontrent.

🌏 L'utilisation du terme "otaku" en dehors du Japon

Sur le plan purement technique, le terme « otaku » est réservé aux personnes d’origine japonaise. Le fait de se qualifier d’otaku ne pose aucun problème, mais nous disposons déjà de mots en français qui peuvent être utilisés. Les termes empruntés à l’anglais comme « nerds » et « geeks » sont tout à fait équivalents à « otaku ».

Le simple fait d’être un fan d’anime ne fait pas de vous un otaku. De même, si vous êtes un grand amateur de culture japonaise, vous ne devenez pas un otaku ou même un weeb, mais un japonophile. On peut définir cette dernière comme l’appréciation et l’amour de la culture, du peuple et de l’histoire du Japon.

👎 Un terme péjoratif ?

Anime-Filles-Otaku

Le terme Otaku peut être utilisé comme un terme péjoratif au Japon. Sa connotation négative résulte d’une vision stéréotypée des otakus en tant que parias et de la médiatisation de Tsutomu Miyazaki, « le meurtrier des otakus », en 1989.

Toutefois, les résultats d’études publiées en 2013 indiquent que le terme est devenu moins négatif et qu’un nombre croissant de personnes s’identifient désormais comme otaku, au Japon et ailleurs. Parmi les 137 734 adolescents interrogés au Japon en 2013, 42,2 % s’identifiaient comme un type d’otaku.

Sources : thejapanesewayWikipédia