Travailler au Japon : Smic, VISA, horaires, exemples de métiers

Femme qui travaille au Japon

Travailler au Japon en tant que Français peut sembler intimidant, mais c’est aussi une occasion incroyable de découvrir une nouvelle culture et d’acquérir des compétences précieuses. Le Japon est un pays connu pour sa technologie de pointe, sa cuisine délicieuse et sa culture unique, ce qui en fait une destination attrayante pour les travailleurs étrangers.

Cependant, travailler au Japon peut également présenter des défis uniques, tels que la barrière linguistique et culturelle. Les travailleurs français doivent être prêts à s’adapter à une nouvelle culture de travail, à apprendre la langue et à adopter une approche respectueuse pour réussir au Japon. Dans cet article, nous allons explorer les avantages et les défis de travailler au Japon en tant que Français et fournir des conseils pour réussir dans ce pays fascinant.

Métiers

Il existe de nombreuses opportunités professionnelles pour les voyageurs français au Japon, en particulier pour ceux qui ont des compétences techniques ou linguistiques spécifiques. Voici quelques-uns des emplois les plus courants pour les voyageurs français au Japon :

  • Enseignant de français : le français est une langue étrangère populaire au Japon, et il y a une forte demande pour des enseignants de français qualifiés dans les écoles et les universités.
  • Ingénieur informatique : le Japon est un leader mondial dans la technologie et l’ingénierie, et il y a une forte demande pour des ingénieurs informatiques qualifiés dans des entreprises telles que Sony, Nintendo et Panasonic.
  • Traducteur ou interprète : les compétences linguistiques sont très demandées au Japon, en particulier pour les personnes qui peuvent traduire du japonais vers le français ou vice versa.
  • Consultant en affaires : les entreprises japonaises cherchent souvent des experts étrangers pour les aider à naviguer dans les marchés internationaux, et les consultants en affaires français sont très appréciés pour leur expérience dans les affaires européennes.
  • Designer graphique : le Japon est connu pour son esthétique de design unique, et les designers graphiques français peuvent trouver des opportunités pour travailler avec des entreprises de publicité ou de design.

Il est important de noter que le marché de l’emploi au Japon peut être compétitif, et il peut être difficile pour les voyageurs français de trouver un emploi sans une connaissance préalable de la langue et de la culture japonaise. Cependant, avec la bonne préparation et les compétences nécessaires, les voyageurs français peuvent trouver des opportunités passionnantes et gratifiantes au Japon.

Travail-concentration

Même si le marché du travail japonais est souvent exigeant en termes de compétences et de diplômes, il existe des possibilités pour les voyageurs français qui cherchent des emplois sans diplôme au Japon. Voici quelques exemples de métiers qui peuvent être accessibles sans diplôme :

  • Enseignant d’anglais : il y a une forte demande pour des enseignants d’anglais dans les écoles et les entreprises japonaises, et il est souvent possible de trouver des emplois sans avoir de diplôme spécifique. Toutefois, la plupart des employeurs exigent une certification d’enseignement de l’anglais, telle que le TEFL (Teaching English as a Foreign Language).
  • Serveur/serveuse : il y a une grande industrie de la restauration au Japon, et les restaurants, les cafés et les bars sont souvent à la recherche de serveurs et serveuses.
  • Travailleur dans le secteur de la construction : le secteur de la construction est un secteur qui recrute régulièrement des travailleurs sans diplôme, bien que cela nécessite souvent une bonne condition physique.
  • Livreur : les entreprises de livraison, telles que Yamato Transport et Sagawa Express, offrent souvent des emplois à temps partiel ou à temps plein pour des livreurs sans diplôme.
  • Nettoyeur : il y a une forte demande pour des nettoyeurs dans les entreprises et les bâtiments publics au Japon, et ces emplois peuvent être accessibles sans diplôme.

Il est important de noter que la maîtrise de la langue japonaise est généralement nécessaire pour ces emplois, même si ce n’est pas toujours le cas. Les voyageurs français qui cherchent des emplois sans diplôme au Japon peuvent également envisager d’apprendre la langue japonaise pour augmenter leurs chances de trouver un emploi.

SMIC et salaire

Au Japon, le salaire minimum légal est le montant minimum que les employeurs sont tenus de payer à leurs employés en fonction de leur catégorie professionnelle et de leur lieu de travail. Le salaire minimum varie en fonction de la région et est fixé par les gouvernements locaux. En 2021, le salaire minimum moyen au Japon était d’environ 902 yen (environ 7,47 euros) de l’heure.

Cependant, il est important de noter que le salaire minimum ne représente souvent qu’une petite partie des salaires au Japon. Le salaire moyen au Japon est d’approximativement 3,3 millions de yens (27 400 euros) par an. Les salaires varient en fonction du secteur d’activité et de l’expérience professionnelle, et les travailleurs expérimentés peuvent gagner beaucoup plus que le salaire moyen. Les entreprises japonaises offrent généralement des avantages sociaux généreux, tels que des primes, des bonus et des vacances payées, en plus des salaires de base.

enveloppe-argent-yen

Il est également important de noter que le coût de la vie au Japon est relativement élevé, en particulier dans les grandes villes telles que Tokyo. Les travailleurs français qui envisagent de travailler au Japon devraient prendre en compte le coût de la vie et les autres facteurs financiers, tels que les impôts et les assurances, lorsqu’ils négocient leur salaire.

Le salaire pour un métier sans diplôme au Japon en tant que Français peut varier considérablement en fonction de l’employeur, de l’industrie et du niveau d’expérience. Voici une estimation générale des salaires pour certains emplois sans diplôme :

  • Enseignant d’anglais ou français : Les enseignants de langue à temps plein peuvent gagner environ 200 000 à 250 000 yens par mois, tandis que les enseignants à temps partiel peuvent gagner environ 2 500 à 3 500 yens par heure.
  • Serveur/serveuse : Les salaires pour les serveurs et les serveuses varient considérablement, mais peuvent être d’environ 1 000 à 1 500 yens par heure.
  • Travailleur dans le secteur de la construction : Les salaires pour les travailleurs dans le secteur de la construction peuvent être d’environ 1 000 à 1 500 yens par heure.
  • Livreur : Les salaires pour les livreurs peuvent être d’environ 1 000 à 1 500 yens par heure.
  • Nettoyeur : Les salaires pour les nettoyeurs peuvent être d’environ 1 000 à 1 500 yens par heure.

Il est important de noter que ces chiffres ne sont que des estimations et que les salaires peuvent varier considérablement en fonction de nombreux facteurs tels que l’emplacement géographique, le type d’entreprise et l’expérience professionnelle. Il est également important de tenir compte du coût de la vie au Japon, qui est généralement plus élevé qu’en France, lors de l’évaluation des salaires.

Quel VISA pour travailler au Japon ?

Pour travailler au Japon en tant que Français, il est nécessaire d’obtenir un visa de travail approprié. Le type de visa dépendra du type de travail que vous souhaitez exercer et de la durée prévue de votre séjour.

  • Visa travailleur qualifié : Ce visa est destiné aux personnes ayant des compétences spécialisées et hautement qualifiées dans un domaine particulier. Il est généralement délivré pour une durée de 1 à 5 ans.
  • Visa travailleur en entreprise : Ce visa est destiné aux personnes employées par une entreprise japonaise. Il est généralement délivré pour une durée de 1 à 3 ans.
  • Visa travailleur saisonnier : Ce visa est destiné aux personnes qui souhaitent travailler au Japon pour une période de temps limitée, généralement pour une saison spécifique. Il est généralement délivré pour une durée de 6 mois.
  • Visa travailleur culturel : Ce visa est destiné aux personnes qui travaillent dans le domaine artistique, culturel ou académique au Japon. Il est généralement délivré pour une durée de 1 an.
  • Visa travailleur à temps partiel : Ce visa est destiné aux personnes qui travaillent à temps partiel au Japon, généralement pour un maximum de 28 heures par semaine. Il est habituellement délivré pour une durée de 1 à 3 ans.

Pour obtenir un visa de travail pour le Japon, il est souvent nécessaire d’avoir une offre d’emploi d’un employeur japonais et de fournir certains documents, tels que votre passeport, un certificat de non-criminalité et une preuve de vos qualifications ou de votre expérience professionnelle. Il est recommandé de contacter l’ambassade ou le consulat du Japon dans votre pays de résidence pour obtenir des informations détaillées sur les visas de travail disponibles et les exigences spécifiques pour chaque type de visa.

Quelle charge horaire ?

Le nombre d’heures de travail pour un voyageur français au Japon peut varier considérablement en fonction du type de travail et de l’employeur. Cependant, il existe certaines réglementations du travail au Japon qui s’appliquent à tous les travailleurs, y compris les travailleurs étrangers.

La durée légale de travail au Japon est de 40 heures par semaine. Cependant, il est courant que les travailleurs effectuent des heures supplémentaires, en particulier dans les grandes entreprises et les industries telles que la finance et la technologie. Les travailleurs peuvent être tenus de travailler jusqu’à 8 heures par jour et jusqu’à 45 heures par semaine, avec une compensation pour les heures supplémentaires travaillées.

Pour les travailleurs à temps partiel, la durée légale de travail est de 28 heures par semaine. Les heures supplémentaires pour les travailleurs à temps partiel sont également compensées.

Il est important de noter que les normes de travail au Japon sont strictement appliquées et que les employeurs sont tenus de respecter les réglementations en matière de temps de travail. Les travailleurs peuvent aussi avoir droit à des congés payés et à des jours de congé maladie en fonction de leur contrat de travail. Il est recommandé de discuter de la durée et des conditions de travail avec votre employeur avant d’accepter un emploi au Japon.

Travail et études ?

Travailler à côté de ses études peut être une bonne option pour les étudiants qui cherchent à gagner de l’argent supplémentaire pour payer leurs frais de scolarité et leurs dépenses quotidiennes, ou pour acquérir une expérience professionnelle pertinente pour leur future carrière. Cependant, cela peut également être un défi car cela peut demander beaucoup de temps et d’organisation pour jongler entre les études et le travail.

Voici quelques conseils pour travailler à côté de ses études avec succès :

  1. Établir un horaire : Planifiez votre temps en conséquence pour éviter les conflits entre les heures de travail et les heures de cours. Essayez de travailler pendant les périodes où vous avez des temps morts dans votre emploi du temps, comme les weekends, les jours fériés ou les soirées.
  2. Trouver un travail flexible : Recherchez des emplois qui offrent des horaires flexibles pour s’adapter à votre emploi du temps d’étudiant. Les emplois à temps partiel, les emplois saisonniers ou les emplois en ligne peuvent être des options intéressantes.
  3. Gérer le stress : Travailler à côté de ses études peut être stressant, alors prenez soin de vous en vous accordant suffisamment de temps de repos et de relaxation. Pratiquez des activités qui vous permettent de vous détendre, comme le sport ou la méditation.
  4. Communiquer avec les employeurs et les professeurs : Assurez-vous que vos employeurs et vos professeurs connaissent vos engagements en matière d’études et de travail. Demandez des conseils et des conseils pour équilibrer les deux.
  5. Prioriser les études : N’oubliez pas que vos études sont la priorité. Si vous sentez que votre travail commence à affecter vos performances scolaires, envisagez de réduire vos heures de travail ou de trouver un nouvel emploi plus adapté à votre emploi du temps.
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires