FuransuJapon-Banniere

Le plus ancien hôtel du monde est tenu par la même famille japonaise depuis 1300 ans

Une entreprise durable et prospère. Le Nishiyama Onsen Keiunkan, situé à Kyoto au Japon est un hôtel comprenant bon nombre de sources thermales. Attirant de multiples touristes, il propose des services de qualité, mais c’est surtout son historique qui séduit les foules. En effet, plus de 52 générations de descendants directs ont exploité tour à tour ce terrain.

Une auberge historique

Aujourd’hui, l’enceinte a été reconnue comme étant la plus ancienne auberge en activité par le Guinness Word Records. Au fil des générations, des travaux ont permis à l’édifice de se moderniser, de s’agrandir et d’implémenter les dernières technologies pour rester moderne. À titre d’exemple, aujourd’hui, les bains sont capables de pomper plus de 1000 litres d’eau chauffée naturellement à la minute.

Ayant la certification d’un hôtel quatre étoiles, l’hôtel essaye tant bien que mal de conserver un style atypique, unique à travers une atmosphère traditionnelle et le plus historique possible. L’idée est bien évidemment de mettre l’accent sur le caractère très ancien de cette auberge, qui en est le principal atout. Les visiteurs n’auront par exemple pas accès à Internet, et devront profiter du calme environnant. La nourriture est produite localement, par le restaurant de l’hôtel et des éléments caractéristiques de la culture japonaise comme du karaoké sont proposés en tant qu’animation.

nishiyama-onsen-keiunkan
Nishiyama Onsen Keiunkan ©Wikimedia Commons

Une histoire vieille de 1300 ans

C’est Fujiwara Mahito qui a créé cet hôtel en 705. C’est le fils d’une domestique du 38e empereur du Japon. Les clients étaient alors reconnus, allant du simple samouraï aux shoguns en personne. À l’époque moderne puis contemporaine, les hommes politiques et les célébrités y ont également séjourné. Aujourd’hui, l’heure est à la démocratisation de l’édifice, qui cherche à attirer des visiteurs étrangers…

L’hôtel compte un total de trente-sept chambres, un restaurant ou kaiseki, et une plateforme d’observation de la lune. Ces pièces sont pour la plupart vastes, la plus petite ayant une superficie de douze tatamis. Les dimensions des tatamis sont strictement rectangulaires avec un rapport de 1:2, chaque tatami mesurant 0,9 m sur 1,8 m, selon un modèle anthropologique.

Le personnel porte des kimonos traditionnels Nibu-Shiki dont l’origine remonte au huitième siècle. Comme dit précédemment, la machinerie des bains chauds pompe mille six cent trente litres d’eau chauffée naturellement par minute. De la vapeur s’élève de l’eau minérale provenant directement de sources volcaniques souterraines. Enfin, la température de l’eau est maintenue en permanence à quarante degrés Celsius.

La conception, la rénovation et le service du Nishiyama Onsen Keiunkan sont une ode à la culture et au style de vie du Japon. Il incarne la grandeur et l’élégance de l’architecture japonaise tout en préservant une culture qui valorise la générosité intellectuelle et l’humilité par-dessus tout. C’est une relique vivante de l’architecture intemporelle qui nous enseigne l’art de la préservation ; c’est une source de validation pour tous ceux qui se demandent si les bonnes choses sont faites pour durer.

Voici le site Web de l’hôtel.

Partagez pour nous aider

Derniers articles
Femme-Japonaise-Sourire
La place de la femme au Japon

Comment sont les femmes au Japon ? Quels sont leurs droits, leurs interdits ? Quelle est leur histoire et les mentalités en vigueur ?