Voyagez avec des enfants

voyager-enfant

Le Japon constitue une excellente destination de voyage en famille. C’est un pays très moderne et urbanisé, mais qui sait subtilement s’unir avec la nature et ses coutumes millénaires. Vous connaissez probablement l’expression, souvent utilisée à outrance, mais qui n’est pas moins juste, « entre tradition et modernité ». Le pays représente une cible idéale pour les enfants : il y a toutes sortes d’attraction, d’éléments divers à découvrir et la grande infrastructure du pays signifie qu’il est facile de s’y déplacer et d’explorer sans se soucier de la sécurité de nos enfants.

Pourquoi visiter le Japon avec des enfants ?

Le Japon est un pays avec une culture radicalement différente de la nôtre. Surtout, ce pays certes lointain propose de nombreux arguments de poids pour organiser un séjour en famille :

  1. C’est l’un des pays les plus sûrs de la planète
  2. Il est très facile de voyager à travers les villes et les régions avec des enfants
  3. La culture, l’atmosphère et l’histoire du pays sont uniques
  4. C’est un pays extrêmement propre (l’hygiène est souvent une obsession)
  5. La cuisine japonaise est délicieuse et séduit les enfants (elle n’est pas épicée ou trop forte, et elle est saine)
  6. De nombreux monuments sont à visiter (des tours contemporaines, des temples, des palais, des châteaux)
  7. Des paysages somptueux sont à découvrir (des points d’observation, des montagnes, l’océan)

Meilleure période

Sakura, la fleur de cerisier japonaise

Il n’y a pas vraiment de meilleure période pour se rendre au Japon avec des enfants. Cependant, les plus populaires sont incontestablement le printemps (les mois de mars à mai) et l’automne (les mois de septembre et octobre). On profite d’un temps doux, de superbes couleurs et d’une humidité modérée. C’est en revanche aussi la saison des cerisiers en fleurs qui a tendance à surpeupler plusieurs endroits au Japon.

Les autres périodes comme l’hiver (entre décembre et février) sont assez froides. Les températures sont bien souvent négatives. Cela peut être une destination de luxe si vous souhaitez vous rendre dans l’une des nombreuses stations de ski, ou encore contempler les singes des neiges à Nagano.

Combien de temps ?

Il vous faudra généralement plus de 12 heures en avion pour gagner le Japon. La plupart des voyageurs expérimentés considèrent que les périples d’une semaine sont trop courts pour suffisamment se familiariser avec le Japon. Le pays du soleil levant comporte des centaines d’activités diverses. On peut organiser des passages caractéristiques en fonction d’une thématique précise : observation de la nature, exploration des installations urbaines, séjour shopping, confessionnel, etc.

Il est recommandé de prendre les transports au moins une fois afin de découvrir 2 villes différentes durant votre excursion au Japon. Les infrastructures sont faciles d’accès. Elles sont parfaitement propres et adaptées à des enfants en bas âge. La ponctualité est une véritable religion, si bien que vous ne souffrirez d’aucun retard. La plupart des familles choisissent de poser leurs bagages à Tokyo et à Kyoto, le tout pendant 2 semaines. C’est une formule qui marche, bien que trop touristique.

Il y a énormément d’attractions à découvrir dans le reste du Japon. La meilleure durée pour visiter le pays en compagnie de ses enfants est sans doute comprise entre 2 et 3 semaines. Assurez-vous de tenir compte de vos envies ainsi que celles de vos petits. Certaines personnes vivent mal la distance et surtout la rupture avec leur quotidien.

Tarification

Au Japon, on a l’habitude de classer les enfants en fonction de leur année scolaire plutôt que de leur âge. C’est souvent comme cela que les attractions touristiques vont procéder. C’est une manière simple et efficace de trier les visiteurs, compte tenu des variations entre les systèmes scolaires d’un pays à l’autre. Les lycéens du Japon ne correspondent pas méthodiquement aux lycéens de votre pays d’origine. Voici un tableau récapitulatif des fluctuations tarifaires entre les tranches d’âge :

Age Dénomination Tarif
Moins de 6 ans Jeunes enfants Gratuit
6 à 12 ans Enfants Remise (50%)
12 ans et plus Normal Prix plein

Bien entendu, cela va dépendre du lieu que vous allez visiter. Certaines institutions pratiquent des prix préférentiels pour les jeunes adolescents ou les seniors. La gratuité pour les plus petits est cependant assurée dans la plupart des installations. Un individu mineur a des chances d’obtenir un tarif préférentiel, qui se situe souvent entre 30 % et 50 % du taux plein. Certains services internationaux proposent des réductions étudiantes (sur présentation d’une carte de votre établissement français).

Les trains et les autobus japonais fonctionnent sur cette tarification. Une personne est considérée comme adulte si elle a plus de 12 ans. Elle s’acquitte donc du tarif plein. En revanche, un enfant (entre 6 et 11 ans) ne paiera que 50 % du tarif adulte. Les jeunes enfants, c’est-à-dire moins de 6 ans, peuvent voyager gratuitement. Dans certains cas, le nombre de places est limité (maximum de 2 enfants par adulte) et il faut payer un supplément si l’on dépasse ce quota.

Logement

Vous avez globalement le choix entre deux types de logement : les hôtels occidentaux et les locations typiques japonaises.

  • Hotels : l’industrie japonaise facture souvent à la chambre. Il est banal que les enfants de moins de 12 ans soient autorisés à dormir avec un parent ou un autre enfant, ce qui permet de diviser par deux les dépenses (en louant moins de pièces). Certaines compagnies, dans les grosses villes, proposent des appartements triple et quadruple. Il est possible de demander des infrastructures additionnelles comme des lits pour bébés en ajoutant quelques frais supplémentaires. De manière générale, les installations et les différents hôtels sont listés en amont dans les sites de réservation comme Booking.
  • Auberges traditionnelles : les ryokan et les minshuku sont des établissements typiques du Japon. Le cadre se veut ancré dans la culture nipponne. En plus de s’immerger sans encombre dans les coutumes, on bénéficie souvent d’un déjeuner, inclus directement dans le prix de l’hébergement. L’encas est soumis à la tarification caractéristique du Japon (les personnes de moins de 12 ans profitent d’un tarif réduit, etc.). Attention cependant si vous voyagez avec des nourrissons : les repas ne sont pas adaptés et ne sont généralement pas disponibles. Il faut donc prévoir de votre côté, comme dans un hôtel classique.

Se déplacer

Il est incroyablement facile de se déplacer à plusieurs au Japon. Les transports sont variés (bus, train, avion, taxi). Ils sont tous accessibles aux voyageurs. On trouve souvent des cartes de réduction pour un court séjour, ou pour une réservation à plus de deux personnes.

Train local

train-japon

Les trains au Japon marchent de manière similaire à ceux des pays occidentaux. Il faut se munir d’une carte de prépaiement ou d’un ticket de transport valable. On accède à la rame en validant son titre dans une machine électronique. La tarification varie en fonction de l’âge de l’individu. Le pays du soleil levant est certainement le pays le plus ferroviaire du monde. C’est ancré dans la culture et les infrastructures sont extrêmement efficaces. Il n’y a pas de retard et le confort est garanti. Les Japonais ont l’habitude de garder le silence lorsqu’ils sont dans les transports en commun. Assurez-vous que vos enfants ne crient pas pour ne pas importuner les autres passagers.

Il faut cependant se méfier des heures de pointe. Ce sont des plages horaires redoutables au Japon. Elles ont lieu dans la plupart des grandes villes entre 8 heures et 9 heures du matin. La 2e heure de pointe correspond au retour du travail des salariés (salarymen), entre 17 et 18 heures. Il peut être intéressant de laisser écouler 30 minutes pour obtenir une place correcte sans être écrasé par les autres passagers.

Train longue distance

Shinkansen au Japon

Les trains à grande vitesse au Japon (le Shinkansen, l’équivalent de notre TGV) sont l’un des plus aboutis de sa catégorie au monde. On peut y accéder gratuitement avec le Japan Rail Pass. Il permet de faire de longues distances en un temps record (Tokyo à Kyoto, par exemple). Ces moyens de locomotion ont l’avantage d’être mieux équipés pour les familles : on trouve d’abord des cabines d’allaitement et des tables à langer. Il est recommandé d’opter pour des modèles plus récents de train (cela est mentionné sur votre billet) pour s’épargner des vibrations inutiles et désagréables pour les plus jeunes.

Les enfants qui n’ont pas à payer du ticket n’ont pas droit à leur propre siège. De même, dans les trains avec des sièges non réservés, ils ont la possibilité de s’installer sur n’importe quel siège libre. Il faut cependant faire en sorte de ne pas prendre la place d’un autre passager qui aurait réservé sa place. La pratique veut que vous achetiez un billet d’enfant, ou que vous teniez votre jeune garçon sur vos genoux pendant tout le voyage, même s’il y a des places libres.

Si vous vagabondez pendant la haute saison (durant les cerisiers en fleurs en avril ou pendant la Golden Week), les trains seront sans aucun doute bondés. Les Japonais profitent de leurs journées fériées pour explorer l’arrière-pays. Les shinkansen sont toujours pris d’assaut pendant quelques jours. Si vous prenez le risque, il faut assurément réserver une place pour vos enfants !

Poussette

poussette-maman-japonaise

Le Japon n’est pas un pays à poussette. Les trottoirs de la vie sont en général occupés et sont trop étroits. Les chemins pour arriver à des installations comme des temples ou des sanctuaires sont fréquemment en gravier et difficiles d’accès. Il y a eu quelques aménagements d’accessibilité ces dernières années, mais cela ne concerne pas encore l’entièreté du territoire. De même, les trains japonais sont souvent bondés et les ascenseurs ne sont pas toujours disponibles.

Les Japonais sont donc plus adeptes des porte-bébés pour les enfants de moins de 2 ans, et surtout les poussettes parapluies pliables. Ces dernières ont le mérite d’être plus légères et de pouvoir passer les portillons normaux. On peut aussi les transporter d’une seule main dans un escalier, un avantage de taille Japon. Certains établissements (les hôtels ou des agences de voyages) proposent de les louer directement au Japon le temps de votre séjour. Enfin, de nombreuses attractions majeures comme le Tokyo Disneyland ou le zoo d’Ueno les louent « gratuitement » (c’est inclus dans votre billet).

Nourriture

Il existe certaines chaînes de restaurants familiaux (フ ァ ミ レ ス, famiresu) comme Royal Host, Gusto ou Denny’s au Japon qui proposent des plats japonais et occidentaux à destination des enfants et des adultes à prix raisonnable. On peut aussi commander de la nourriture pour bébés et des accessoires adaptés (des chaises hautes, etc.).

En revanche, la plupart des restaurants japonais ne s’adressent pas aux bébés. Il est d’ailleurs compliqué d’installer sa poussette en raison de l’espace disponible. Pour cette raison, manger au restaurant si vous avez des enfants en bas âge n’est pas vraiment recommandé. Toutefois, s’ils sont en mesure de s’asseoir, d’être calme et discipliné, l’expérience est bien plus accessible.

La plupart des chaînes de magasins et des grands restaurants au Japon offrent des sièges pour enfants (こども椅子, kodomo-isu) qui sont en réalité un truchement entre une chaise haute et un siège d’appoint. Des menus spéciaux sont parfois suggérés, comme du riz frit enveloppé dans une fine omelette ((オムライス, omuraisu).

Les établissements proposant des sushis sur des tapis roulants ont tendance à être des centres très populaires auprès des enfants. L’expérience est aussi intrigante que délicieuse.

Toilettes

On repère des tables à langer dans la plupart des toilettes publiques au Japon (chez les hommes et les femmes). Cela est particulièrement vrai depuis une dizaine d’années, notamment dans les importantes villes du pays. Les toilettes publiques au Japon sont gratuites et nombreuses. On les trouve toujours dans les grands magasins, les centres commerciaux, les dépanneurs et les gares. On peut aussi accéder à des toilettes handicapées qui sont munies et adaptées pour les familles avec de jeunes enfants. À l’intérieur, on découvre systématiquement un poste à langer.

Le Japon autorise l’allaitement en public. Cependant, il convient d’être discret et de ne pas importuner vos voisins. Les Japonais ont l’habitude d’utiliser des enveloppes sobres qui cachent toute la poitrine. Les plus grands magasins du pays ainsi que les centres commerciaux proposent des salles spéciales équipées de cabines privées (授乳室, junyūshitsu) à cet effet. Des locaux de repos sont aussi disponibles (休憩室, kyūkeishitsu) comme à Mitsukoshi à Ginza.

Trouver les toilettes n’est pas compliqué au Japon. Les installations sont systématiquement nommées en japonais, en anglais et avec une représentation sous forme d’icônes. Les aménagements urbains récents vont plus loin en associant des couleurs différentes qui tranchent avec le décor gris du béton. Les immenses villes du pays comme Tokyo, Hiroshima ou Osaka proposent parfois des machines tactiles traduites en anglais ou en français pour se repérer géographiquement. Enfin, le personnel est souvent en mesure de vous indiquer le chemin à l’oral, en vous y guidant ou avec des gestes.

Santé

Les soins de santé japonais sont excellents et généralement disponibles à un prix raisonnable. Il est conseillé de souscrire une assurance voyage pour couvrir tout accident majeur.

Les touristes doivent se rendre au moindre problème à une clinique pédiatrique locale (小児科, shōnika). C’est un peu l’équivalent de nos pharmacies, car l’on en trouve plusieurs dans chaque ville. Elles sont ouvertes 6 jours sur 7. Certaines sont aussi accessibles le dimanche, mais avec des horaires réduits.Le prix moyen d’une consultation de base coûte environ 1000 yens.

On peut aussi aller dans les hôpitaux du pays qui possèdent des services pédiatriques. Ils accueillent les touristes étrangers sans rendez-vous, mais essentiellement le matin. Enfin, des cliniques japonaises et anglophones sont disponibles dans les grandes villes.

Le numéro de l’ambulance au Japon est le 119. Vous tomberez sur des opérateurs anglophones. Attention : il sert uniquement pour les urgences vitales qui nécessitent une ambulance dans les plus brefs délais.

Quelques termes utiles :

  • Ordonnance (処方箋, shohōsen)
  • Pharmacie (薬局, yakkyoku)
  • Antibiotiques (抗生物質, kōseibusshitsu)