Banque et paiements

distributeur-yen-japon

Au Japon, la plupart des paiements sont réalisés avec de l’argent liquide. Une vaste infrastructure de machines ATM (des distributeurs) a été développée aux quatre coins de l’archipel. Les chèques personnels ne sont presque jamais utilisés. Les cartes de crédit peuvent être employées dans de nombreux magasins.

La monnaie officielle du Japon est le Yen. Il se décline en 6 pièces et 4 billets :

Yen
Pièces Billets
1 1 000
5 2 000
10 5 000
50 10 000
100
500

Les pièces de 5 et de 50 yens sont percées.

Compte bancaire

En général, les guichets des banques sont ouverts de 9h00 à 15h00 tous les jours de la semaine. Ils ferment le week-end et les jours fériés. Les horaires sont indiqués sur les sites officiels (précisez votre préfecture) et sur Google Maps.

L’inauguration d’un compte bancaire au Japon n’est pas si différente de ce que l’on connaît en France. On peut ensuite utiliser divers services :

  • Dépôt d’argent
  • Transfert d’argent
  • Paiement automatique de services
  • Remboursement de crédit

Les documents requis pour l’ouverture d’un compte sont :

  1. Pièce d’identité (Passeport, permis de conduire)
  2. Document attestant votre adresse au Japon (carte de séjour, de résident)
  3. Votre sceau (certaines banques comme Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ et Resona Bank acceptent votre signature à la place)
  4. Numéro de téléphone à contacter (pour rester en contact avec la banque)

On reçoit une carte de guichet automatique (ATM Card) après l’ouverture d’un compte bancaire. Elle nous parvient environ une semaine après que l’inscription est confirmée. Cette carte peut être aussitôt employée pour effectuer des dépôts ou des retraits dans un distributeur automatique (ATM). Au Japon, on choisit son PIN, c’est-à-dire son numéro d’identification personnelle à quatre chiffres. Comme en France, le code vous est demandé avant chaque retrait dans un distributeur.

Des frais vous sont facturés si vous utilisez le distributeur d’une banque qui n’est pas la vôtre.

Les virements (furikomi) supérieurs à 100 000 yens exigent une confirmation au moment de la transaction. Celle-ci se compose de quelques éléments d’identification personnelle (nom, résidence, date de naissance, objet de l’opération, profession, etc.). Cette pratique automatique vise à combattre le blanchiment d’argent, et répond à des impératifs internationaux. Aussi, le Japon lutte contre le financement du terrorisme.

Retirer de l'argent avec une carte bancaire étrangère

Lorsque l’on se rend au Japon pour un séjour relativement court (de quelques semaines), on prend avec soi de l’argent liquide, mais aussi sa carte bancaire pour en retirer davantage.

Banque Limite Cartes acceptées Nombre de guichets
Japan Post Bank 50 000 yens VISA, VISA ELECTRON, PLUS, MasterCard, Maestro, Cirrus, American Express, Diners Club, JCB, China Unionpay, DISCOVER Environ 27 300 unités
Seven Bank 100 000 VISA, MasterCard, China UnionPay, American Express, JCB, Discover, Diners Club Environ 23 029 unités
GAB Lawson 50 000 yens JCB, Visa, MasterCard, UnionPay 11 414 unités (JCB, UnionPay)
2 327 unités (VISA, Mastercard)
Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ ATM 50 000 yens UnionPay, DISCOVER, JCB 2 024 unités
GAB Mizuho Bank 50 000 yens VISA, Mastercard, Maestro, Cirrus 88 unités
GAB Sumitomo Mitsui Banking Corporation 50 000 yens VISA, Mastercard, Maestro, Cirrus 229 unités
AEON Bank ATM 50 000 yens VISA, MasterCard, Maestro, Cirrus, 銀聯 2395 unités (VISA, PLUS, MasterCard, Maestro, Cirrus)
5766 unités (UnionPay)
E-net Bank ATM 40 000 yens Visa, Mastercard, Union Pay, JCB 13 706 unités

Banques au Japon

Il existe de multiples banques au Japon. Certaines sont plus conseillées pour les étrangers qui souhaitent ouvrir un compte bancaire au Japon. Les grandes banques présentent l’avantage d’avoir de nombreux guichets automatiques et des succursales partout dans le pays. Elles sont généralement plus pratiques à exploiter.

Nom de la banque Raison de la recommandation
Japan Post Bank C'est une banque qui possède environ 24 000 guichets et 32 000 guichets automatiques dans tout le pays. Si vous restez au Japon pendant 3 mois ou plus, vous pouvez ouvrir un compte régulier. L'utilisation des guichets automatiques de la Japan Post Bank est gratuite, même les samedis et dimanches.
Banque de Tokyo-Mitsubishi UFJ Étant la plus grande banque du Japon, c'est une banque très stable. Aucun sceau requis lors de l'ouverture d'un compte. Il y a environ 77 000 guichets automatiques dans tout le pays. (À partir de 2017, le nombre de machines, y compris les institutions financières affiliées, Seven Bank, Lawson Bank ATMs)
Banque Mizuho Les envois de fonds vers des pays étrangers, les envois de fonds nationaux en devises étrangères et les envois de fonds en yen de non-résidents sont possibles. C'est l'une des principales banques et elle compte environ 800 succursales et environ 50 000 guichets automatiques dans tout le pays. (Nombre de guichets automatiques, y compris les institutions financières affiliées, les guichets automatiques Seven Bank et Lawson Bank) À l'étranger, on trouve 120 établissements dans environ 40 pays et régions.
Banque Résona Aucun sceau n'est requis pour ouvrir un compte. Il faut compter 1 à 2 semaines pour le courrier pour ouvrir un compte. Elle offre 5 000 points d'accès au Japon. Les frais de guichet automatique pour 4 banques du groupe Resona (Resona Bank / Saitama Resona Bank, Kansai Mirai Bank / Minato Bank) sont gratuits.

Carte de crédit

Les cartes de crédit sont largement acceptées dans les hôtels, les restaurants et les magasins du Japon. On peut recourir à des modèles Visa, Mastercard, JCB ou AMEX auprès des banques japonaises et dans d’autres institutions. Les cartes de crédit japonaises peuvent être difficiles à obtenir pour les étrangers s’il ne possède pas une résidence permanente, un conjoint japonais ou des antécédents fiscaux au Japon.

Elles sont surtout utilisées pour rembourser des factures automatiques. Elles doivent être acquittées dans leur intégralité chaque mois et sont en général prélevées au début de celui-ci sur votre compte bancaire. Le titulaire d’une carte de crédit peut choisir d’effectuer le paiement sans intérêt en une seule fois ou de le répartir sur plusieurs mois (comment France) au moment d’un achat. Cette pratique, largement répandue sur Internet, ajoute systématiquement des intérêts (ce que l’on appelle des frais).

Prêt bancaire

Avec près de 3 millions de résidents étrangers au Japon (fin 2019), beaucoup désirent contracter un prêt bancaire pour financer la construction d’une maison ou d’un achat conséquent. Les banques sont plus frileuses à l’idée de s’associer avec des étrangers que de résidents japonais. Cependant, cela reste tout à fait possible et dépendra de votre engagement sur l’archipel depuis des années.

Conditions

Voici les conditions pour les ressortissants étrangers qui souhaitent obtenir un prêt hypothécaire :

  • Avoir un permis de séjour permanent (dans le cas échéant, votre conjoint de nationalité japonaise sera votre garant)
  • Être âgé au moment de la demande de prêt de 20 à 65 ans
  • Être âgé de moins de 80 ans au moment du paiement
  • Être en mesure de pouvoir souscrire une assurance emprunteur collective
  • Être un salarié à temps plein ou un employé contractuel avec 2 années consécutives d’emploi (ou disposant d’un revenu annuel de 3 millions de yens ou plus, taxes comprises, pour l’année précédente)

Obtenir un prêt immobilier sans résidence permanente ?

Il est possible d’obtenir un prêt en tant qu’étranger sans avoir de résidence permanente. Pour cela, il faut faire en sorte qu’un conjoint japonais devienne garant. C’est une condition fixée par certaines institutions financières nipponnes.

On peut aussi utiliser la banque d’origine (celle que vous avez en France) si elle possède une succursale au Japon. Les conditions d’un prêt sont souvent plus commodes, car l’institution financière connaît votre historique et votre engagement auprès d’elle. Attention toutefois aux taux d’intérêt qui peuvent être des pièges, et fluctuer au gré du contexte économique.

Enfin, préparer un important acompte est une condition favorable à l’obtention d’un prêt bancaire. Cela est valable pour les Japonais comme pour les étrangers. Cette dernière catégorie est soumise à des normes de filtrage particulièrement strict. Solliciter un prêt bancaire tout en ayant la plus grosse avance possible permet de prouver à votre organisme financier que vos revenus sont stables. Plus la mise de départ est considérable, plus le montant de l’emprunt est faible. Votre conseiller verra qu’en plus de pouvoir rembourser le prêt sans crainte, la durée de celui-ci est relativement minime.

Si vous demandez un prêt sans résidence permanente au Japon, voici les documents qui vous seront exigés :

  • Âge
    Il y a une limite d’âge au moment de l’emprunt et au moment du paiement. Il ne faut pas dépasser la limite.
  • Santé
    Dans la plupart des cas, il est obligatoire de souscrire à une assurance crédit pour prévenir le risque de tomber malade ou de mourir pendant le remboursement. Les banques s’assurent de pouvoir être remboursées. Les personnes souffrant de problèmes de santé ne pourront pas accéder à cette assurance crédit et donc contracter un crédit immobilier.
  • Durée de l’emploi
    La majorité des institutions financières exige que vous ayez plus de 2 ans d’ancienneté dans votre métier actuel. De manière générale, plus vous avez travaillé longtemps dans votre carrière, mieux c’est. Les entrepreneurs devront justifier de leurs revenus mensuels et de leurs années d’activité depuis l’ouverture de leur entreprise. Il est aussi possible que vous soyez interviewé par la personne responsable de votre futur projet professionnel, avant l’examen.
  • Revenu annuel
    La plupart des institutions financières ont des exigences telles qu’un « revenu annuel de 2 millions de yens ou plus » (taxes incluses) au cours de l’année précédente. S’il est plus élevé que cela, il est plus facile d’obtenir un prêt.
  • Existence d’autres emprunts
    Beaucoup d’institutions financières imposent une limite sur le taux de charge du remboursement total (le rapport du montant de l’emprunt par rapport au revenu annuel). La limite se situe généralement autour de 30 à 35 %. Pour résumer, si vous avez déjà un prêt ou un crédit à s’acquitter, il vous sera difficile d’en obtenir un nouveau.
  • Année de résidence
    Certaines banques vont requérir que vous ayez séjourné plus de 3 ou 5 ans de suite au Japon. En général, plus le nombre d’années de résidence est important, plus votre profil sera avantagé. Pour les personnes qui vivent depuis moins d’un an au Japon, la mission est quasi impossible.
  • Présentations de documents
    Avant que votre candidature soit étudiée, vous devez déjà réussir une présélection. Celle-ci exige que vous remettiez un grand nombre de documents prouvant votre identité et vos revenus : une carte d’identité (passeport, permis de conduire, etc.), un bulletin de revenus (pour les salariés), un certificat de déclaration d’impôt (pour les propriétaires uniques et les indépendants), une attestation fiscale et un calendrier de remboursement du prêt. D’autres institutions financières vous demanderont les papiers complémentaires.