Akihabara : le quartier high-tech, geek et otaku de Tokyo

Akihabara
Akihabara

Le quartier d’Akihabara (秋葉原), également appelé Akiba en référence à un ancien sanctuaire local, est un quartier du centre de Tokyo célèbre pour ses nombreux magasins d’électronique. Récemment, Akihabara a été reconnu comme le centre de la culture otaku du Japon.

On trouve aujourd’hui de multiples boutiques et établissements consacrés aux anime et aux mangas au milieu des magasins d’électronique du quartier. Chaque dimanche, Chuo Dori, la rue principale du quartier, est fermée à la circulation automobile de 13h00 à 18h00 (jusqu’à 17h00 d’octobre à mars).

Depuis plusieurs années, Akihabara fait l’objet d’un important réaménagement : on a notamment rénové et agrandi la gare d’Akihabara et construit de nouveaux bâtiments à proximité. On peut citer, parmi ces nouveaux bâtiments, un énorme magasin d’électronique Yodobashi et l’Akihabara Crossfield, un complexe commercial dont l’objectif est de promouvoir Akihabara comme centre de technologie et de commerce électronique mondial.

Si c’est votre première visite au Japon, alors vous devez visiter Akihabara. Ce quartier unique est une formidable destination le temps d’un ou deux jours !

🏺 L'origine de Akihabara

Et si nous remontions le temps ? Durant la période Edo (1603-1868), Akihabara était l’endroit où les samouraïs de la classe inférieure étaient censés vivre, et la zone servait de passage entre la capitale d’Edo (l’actuelle Tokyo) et le nord.

De nombreux incendies ravageaient les plaines de la région, ce qui a conduit à la construction de Chinkasha, un sanctuaire censé aider à prévenir les incendies futurs, à la fin des années 1860. Ce sanctuaire a été surnommé le sanctuaire d’Akiba, ce qui a conduit à l’appellation d’Akihabara. Ce lieu de pèlerinage est également l’une des raisons pour lesquelles Akihabara est parfois appelé Akiba.

Lorsque le système ferroviaire de Tokyo et du Japon a commencé à se développer, Akihabara était un centre de transport important. En 1925, la gare d’Akihabara a été ouverte aux transports publics. Cette inauguration a engendré une zone florissante pour les légumes, les fruits et autres marchands grossistes, ainsi qu’un marché noir. Toutes ces formes de croissance économique dans la région se sont poursuivies au cours des décennies suivantes.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avec le retour de nombreux soldats (japonais comme américains) à Tokyo et à Akihabara, les anciens ingénieurs et mécaniciens se sont retrouvés au chômage. Mais un étudiant d’une école d’ingénieurs voisine a apporté une radio à Akihabara, donnant ainsi du travail à ces travailleurs qualifiés et ouvrant la voie à la proéminence d’Akihabara dans le domaine de l’électronique.

Le quartier d'Akihabara au Japon
Aujourd'hui, le quartier d'Akihabara n'a plus rien à voir avec celui des années 50/60

Très populaire au Japon, la radio a offert un divertissement indispensable pendant la période difficile de l’après-guerre, stimulant ainsi l’essor de la technologie et de l’innovation dans la région. Le quartier d’Akihabara fut l’un des précurseurs de l’essor de la radio. Le divertissement et le savoir ont ainsi pu être introduits dans la vie quotidienne des Japonais.

Les entreprises et les innovations technologiques se sont poursuivies au fil des ans tandis qu’Akihabara a acquis la réputation d’être le premier quartier électronique du Japon. Dans les rues bordées de magasins d’Akihabara, on trouvait des réfrigérateurs, des machines à laver et d’autres appareils ménagers, répondant ainsi à la forte demande des ménages japonais en pleine expansion. Les années 1970 sont marquées par l’explosion des ventes de baladeurs et de lecteurs audio, et Akihabara est également le centre de cette nouvelle innovation musicale.

C’est donc sans surprise que le quartier d’Akihabara connait l’engouement pour l’informatique dans les années 80 et 90, avec la sortie du Macintosh et de Windows 95, et continue de montrer la voie à Tokyo et au Japon. Des commerces d’électronique sont apparus, allant de stands tenus par un seul homme à des magasins plus importants, pour répondre aux besoins des passionnés d’informatique et de technologie.

La diffusion d’Evangelion au milieu des années 90 a révolutionné l’industrie de l’animation au Japon, ce qui a entraîné l’ouverture d’un plus grand nombre de magasins proposant des produits liés à l’animation, attirant ainsi les personnes intéressées par les jeux et l’animation.

🗺️ Akihabara en plan

Afin de mieux s’y retrouver, voici un plan relativement clair de la jungle Akihabara ! Il est disponible sur le site e-akihabara.jp.

📺 Le quartier Otaku

Le visage d’Akihabara a sans cesse été renouvelé au fil des décennies et continue de l’être. Ces 10 dernières années, Akihabara est devenu un centre de la culture otaku et anime japonaise. De ce fait, plusieurs dizaines de magasins spécialisés dans les anime, les mangas, les jeux vidéo rétro, les figurines, les jeux de cartes et autres objets de collection ont rempli les espaces entre les détaillants en électronique.

Au-delà des magasins, on y trouve de nombreux établissements liés à l’animation, notamment des maid cafés où les serveuses se déguisent et agissent comme des servantes ou des personnages d’anime, et des manga cafés (manga kissa) : sorte de cybercafés où les clients peuvent lire des bandes dessinées et regarder des DVD en plus d’avoir accès à Internet.

Des Maid à Akihabara
Attendez-vous à voir de nombreuses jeunes filles en cosplay de maid

🛍️ Les meilleurs boutiques d'Akihabara

Le quartier compte des dizaines de boutiques, souvent gravitant autour du même sujet. Voici notre sélection, mais gardez à l’esprit qu’elle est subjective et qu’il faut toujours comparer les offres pour un même produit !

Yodobashi

Sans doute le meilleur endroit au monde pour acheter des gadgets high-tech. La sélection de produits est énorme et les prix sont compétitifs, car de nombreux magasins sont réunis à Akihabara pour se faire concurrence.

Le magasin Yodobashi Akiba est le plus grand de la zone. Ses 9 étages offrent une grande variété de produits électroniques.

Akihabara Radio Kaikan

L’Akihabara Radio Kaikan est un bâtiment commerçant et un point de repère célèbre dans le quartier d’Akihabara. Construit en 1962, il est démoli et reconstruit en 2014.

On y trouve de nombreux magasins liés à la culture otaku, proposant une large sélection de mangas, de figurines, de livres, de cartes à collectionner, de souvenirs uniques, etc.

Akihabara Gamers

A seulement deux pas de la gare JR d’Akihabara, le Gamers, un bâtiment de 7 étages, vend principalement des produits liés à l’animation et des jeux.

Cette boutique possède une large sélection de livres, de CD, de DVD et de Blu Ray, et organise souvent des événements avec des comédiens de doublage populaires.

JANPARA

JANPARA est une boutique de matériel d’occasion qui a des magasins dans tout le Japon, et actuellement 5 magasins JANPARA sont situés dans le quartier d’Akihabara, à Tokyo (la photo illustre le 5e). Une grande partie des produits électroniques tels que les ordinateurs et les smartphones, y compris l’iPhone, sont vendus à des prix très raisonnables et dans des conditions étonnamment bonnes.

Pour les personnes qui ne sont pas très regardantes sur la nouveauté des produits, JANPARA vaut vraiment le détour.

Mandarake

Le bâtiment noir de 8 étages est le paradis des amateurs d’anime. Il propose la meilleure sélection de produits rares d’anime/manga/jeux, tels que des figurines de personnages, des planches de mangas, des disques, etc.

Nombreux sont les collectionneurs et les fans qui viennent ici pour chasser leurs objets précieux, même de l’étranger.

📍 Comment se rendre à Akihabara ?

La station Akihabara est une gare très fréquentée, desservie par la ligne JR Yamanote, la ligne JR Keihin-Tohoku, la ligne JR Sobu, le Tsukuba Express et la ligne de métro Hibiya. Enfin, la station Suehirocho de la ligne de métro Ginza est située à l’extrémité nord du quartier.

À deux stations au nord de la gare de Tokyo, Akihabara est accessible par la ligne JR Yamanote ou Keihin-Tohoku. Le trajet dure environ trois minutes et coûte 140 yens. Pendant la journée en semaine, la ligne Keihin-Tohoku saute la station entre Tokyo et Akihabara, ce qui permet de gagner quelques secondes supplémentaires sur le temps de trajet.

Vous pouvez également passer par la gare de Shinjuku. Empruntez la ligne JR Chuo jusqu’à la gare d’Ochanomizu (10 minutes) et changez rapidement et facilement pour la ligne JR Sobu pour une station supplémentaire jusqu’à Akihabara (2 minutes). Autre possibilité : prendre un train jaune sans correspondance de Shinjuku à Akihabara (17 minutes). Le prix de l’aller simple est de 170 yens dans les deux cas.

💁 Informations pratiques

  • Adresse : Akihabara, Taitō, Tokyo 110-0006, Japon
  • Station proche : Gare d’Akihabara sur JR Yamanote
  • Prix de l’entrée : Gratuite
  • Heures d’ouverture : Magasins ouverts en moyenne de 10h00 à 20h00
  • Meilleure saison : Aucune
  • Site internet : e-akihabara.jp

Sources : japan-guide.com, blog.tokyoroomfinder.com, jw-webmagazine.com

⛩️ Plus d'articles sur Tokyo

Partagez pour nous aider

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles
Femme-Japonaise-Sourire
La place de la femme au Japon

Comment sont les femmes au Japon ? Quels sont leurs droits, leurs interdits ? Quelle est leur histoire et les mentalités en vigueur ?

Katakana
Tableau des Katakana japonais

Les Katakana forment l’un des syllabaires utilisés pour écrire et lire le japonais. C’est la seconde leçon pour apprendre la langue !