Demon Slayer : Top 9 des meilleurs piliers (Hashira)

demon-slayer-kimetsu-top-piliers
Voici les piliers. Il faut reconnaitre qu'ils ont la classe !

Dans le manga et l’anime Demon Slayer (ou Kimetsu no Yaiba dans sa version japonaise), les piliers (également appelés Hashira, 柱) sont les neuf épéistes les plus puissants de l’armée des pourfendeurs de démon. Ils sont triés sur le volet afin d’accéder au plus haut niveau de l’organisation. En plus de représenter la crème de la crème de l’armée des « gentils », ils sont particulièrement présents en première ligne pour lutter contre Muzan Kibutsuji. On les qualifie régulièrement d’équivalent des lunes démoniaques, qui sont les démons les plus puissants.

Il n’est pas rare qu’une lune démoniaque arrive à bout d’un pilier. L’histoire nous montre que l’inverse se produit beaucoup plus rarement, malheureusement pour le camp des humains. Quoi qu’il en soit, on dénombre neuf piliers et chacun possède un souffle différent. Cet élément (air, feu, eau, vent, etc.) s’apprend en s’entraînant. Chaque Hashira est sous la direction de Kagaya Ubuyashiki, un personnage énormément respecté et reconnu pour sa sagesse.

Comment devient-on un pilier ? Dans Demon Slayer, il faut tout d’abord être l’un des plus puissants de son époque. Il est indiqué dans le manga que de grandes méthodes sont appliquées par les grands pontes de l’armée : un pourfendeur de démon doit tuer au moins 50 démons, ou bien venir à bout d’une des 12 lunes démoniaques. En général, on estime qu’il faut compter près de cinq ans pour un travailleur acharné s’il veut devenir un pilier. Toutefois, nous avons vu avec Muichiro qu’il était possible de le réaliser en deux ans.

Maintenant, nous allons voir le classement des meilleurs piliers de Kimetsu no Yaiba, selon leur puissance. Nous allons nous baser davantage sur le manga, puisque la plupart des plus puissants combattants n’ont pas encore été aperçus en action dans l’anime. Quoi qu’il en soit, le classement de plusieurs des piliers est sujet à débat. Nous vous invitons à venir débattre dans les commentaires afin de nous donner votre propre classement ou simplement votre opinion !

9 - Shinobu Kocho

Shinobu Kocho
Shinobu Kocho

Shinobu est indéniablement très puissante. Comme elle le dit elle-même au début de l’œuvre, elle n’a pas la force physique pour couper la tête d’un démon, même de catégorie moyenne. Toutefois, elle a su se hisser au sommet des combattants de l’armée en faisant preuve de ruse et surtout en utilisant le poison qu’elle applique sur son épée.

Fatalement, elle n’est pas aussi douée pour le combat que le reste des piliers. Elle n’en demeure pas moins importante parmi ces derniers, notamment pour sa grande maîtrise dans les domaines médicaux et pharmaceutiques. Elle arrivera cependant à venir à bout de certains adversaires tenaces en utilisant son intelligence, sa maîtrise des poisons et sa sérénité en combat.

On le voit spécifiquement lors du combat contre la deuxième lune démoniaque la plus puissante, Doma. Elle arrive à l’affaiblir considérablement et elle est terriblement redoutable. Il arrive régulièrement qu’elle soit sous-estimée par ses adversaires, d’une part en raison de son absence de force physique apparente, mais également par le simple fait qu’elle soit une femme.

8 - Tengen Uzui

Tengen Uzui
Tengen Uzui

Le pilier du son Tengen Uzui est un personnage charismatique, très grand, et avec un large panel de techniques. Toutefois, il ne peut pas être plus haut dans ce classement compte tenu du fait qu’il a réellement galéré contre la sixième lune : Gyutaro (et Daki). Sans Tanjiro, il serait mort relativement vite, poison ou non.

Capable de lire les mouvements de ses adversaires, de les décomposer en un certain nombre de sonorités et d’analyser le rythme des mouvements, Tengen demeure un combattant hors pair qui est l’un des meilleurs pour ce qui est d’analyser les opportunités d’attaque. De plus, il peut s’appuyer sur un certain nombre d’artifices, des petites bombes anti-démon, petites, mais très puissantes, fabriquées avec de la poudre à canon spéciale.

7 - Kanroji Mitsuri

Kanroji Mitsuri
Kanroji Mitsuri

Lorsque l’on découvre Kanroji, on imagine une combattante habile, rusée, mais manquant de force physique. En fait, la vérité est toute autre, puisqu’elle possède un niveau de force supérieure à celui des êtres humains moyens. En effet, sa constitution musculaire est tout simplement hors du commun, ce qui lui permet de soulever des rochers de 15 kg alors qu’elle n’avait que 13 mois.

Dans la série, on la voit tenir tête à Hantengu et parvenir à lui infliger de nombreux dégâts. Le pilier de l’amour peut augmenter radicalement sa puissance en activant sa marque de tueuse de démon. Mais malgré sa personnalité très douce, elle manque encore de puissance pour grimper plus haut dans notre classement des meilleurs piliers.

6 - Kyojuro Rengoku

Kyojuro Rengoku
Kyojuro Rengoku

Nous avons réellement découvert la puissance de Kyojuro avec le film Demon Slayer : le Train de L’Infini. Il est opposé à Akaza, l’une des plus puissantes lunes démoniaques en exercice. C’est le pilier de la flamme le plus récent de l’univers, et l’on comprend que beaucoup de pourfendeurs plaçaient en lui de nombreux espoirs. Son potentiel incroyable pour son jeune âge sera même immédiatement perçu par Akaza, qui lui propose de le transformer en démon pour qu’il poursuive son développement.

Toujours prêt à donner un coup de main en cas de besoin, Kyojura est l’un des combattants les plus explosifs, les plus puissants de son époque. Il a développé sa technique de respiration tout au long de sa vie, puis la perfectionner afin d’en faire une arme mortelle. Malheureusement pour lui, son parcours s’arrête après son combat contre Akaza, qui n’a même pas eu besoin de développer son plein potentiel. Malgré tout, il a été proche d’en venir à bout et on doit le respecter pour cela.

5 - Giyu Tomoika

Giyu Tomoika
Giyu Tomoika

C’est l’un des premiers personnages majeurs que nous voyons dans le manga et l’anime. Giyu Tomoika est le pilier de l’eau, et évidemment l’un des plus puissants combattants de son époque. D’une nature très calme, distante et solitaire, c’est le disciple de Sakonji Urokodaki. Il est en mesure de déployer des techniques d’ampleur et d’une précision mortelle avec une étonnante facilité.

Dans la suite des événements, on le voit combattre contre Akaza, et tenir un certain temps contre ce dernier. Ce n’est assurément pas le pilier le plus fort en exercice, mais c’est en revanche celui qui a l’un des plus gros potentiels pour le devenir. Il est encore très jeune, apprend régulièrement de nouvelles compétences et semble être en constante progression tout au long du manga.

4 - Obanai Iguro

Obanai Iguro
Obanai Iguro

Obanai est le pillier du surpent. En tant que Hashira du Corps des pourfendeurs de démons, Obanai est un combattant très puissant et compétent. On a découvert qu’il était plus ou moins aveugle de l’œil droit, ce qui signifie qu’il a atteint le plus haut rang du Corps des tueurs de démons avec un seul œil fonctionnel. Ce fait, combiné à son petit physique et à sa force physique médiocre qui l’empêchent de progresser (probablement en raison de son éducation difficile), rend particulièrement impressionnant le fait qu’Obanai ait réussi à atteindre le statut de Hashira.

Pendant l’Arc du Château d’Infini, Obanai est parvenu à décapiter rapidement et facilement de nombreux démons de rang inférieur et à retenir Nakime, le quatre de rang supérieur nouvellement nommé. En combattant le Roi Démon, Muzan Kibutsuji, Obanai a pu lui infliger un grand nombre de coups, lui coupant des membres et le décapitant presque au cours de la bataille.

3 - Muichiro Tokito

Muichiro Tokito
Muichiro Tokito

Muichiro est un individu étourdi qui semble constamment s’égarer dans ses pensées et qui est incapable de se concentrer sur quoi que ce soit. Impassible et, parfois, obstiné, il a tendance à ne penser que par lui-même et à n’utiliser que la logique, sans jamais se laisser guider par ses émotions, ce qui le fait paraître complètement apathique et indifférent. En tant que membre des piliers et enfant prodige, Muichiro est un combattant très puissant et compétent. Il est réputé pour être incroyablement talentueux malgré son jeune âge, ayant obtenu le statut de Hashira après seulement deux mois de formation.

Il est capable de dominer facilement des tueurs de démons plus âgés que lui, comme Tanjiro Kamado et Genya Shinazugawa. Après avoir activé sa Marque de Tueur de Démons, Muichiro est capable de vaincre seul Gyokko, la 5e lune supérieure, avec une relative facilité, même après qu’elle ait pris sa véritable forme.

2 - Sanemi Shinazugawa

Sanemi Shinazugawa
Sanemi Shinazugawa

Sanemi est un homme grand et musclé aux longs cheveux blancs hérissés et aux grands yeux violets pâles. Son visage et son corps sont couverts de cicatrices, accumulées au cours de ses nombreuses années de combat contre les démons. Il est le frère aîné de Genya Shinazugawa, un tueur de démons qui a combattu aux côtés de Tanjiro Kamado et Nezuko Kamado. Avant de devenir un Hashira, Sanemi, avec son partenaire Masachika Kumeno, a battu l’ancienne première lune inférieure, Ubume, et Masachika en est mort.

Il a démontré ses capacités extraordinaires et sa compétence au combat à de multiples occasions. Lors d’un combat d’entraînement avec Giyu Tomioka, Sanemi a été capable de se battre à armes égales avec le Hashira de l’eau. Dans l’Arc du Château de l’Infini, Sanemi s’est montré capable d’annihiler des dizaines de démons comparables à des démons de rang inférieur en force et plus tard, il a pu tenir tête à Kokushibo, un démon de rang supérieur.

Sanemi possède une vitesse et des réflexes extraordinaires. Il est le deuxième coureur le plus rapide parmi les Hashira. Durant l’arc d’entraînement des Hashira, alors qu’il se disputait avec Tanjiro au sujet de Genya, Sanemi s’est déplacé en utilisant une rafale de vitesse si rapide que, selon certains observateurs, il semblait s’être téléporté. Plus tard, Sanemi a montré un niveau de vitesse comparable, voire supérieur, à celui de Giyu.

1 - Gyomei Himejima

Gyomei Himejima
Gyomei Himejima

Gyomei est une figure imposante parmi les pourfendeurs de démons et le meilleur d’entre eux. Il est l’un des personnages les plus grands de la série, dépassant facilement ses camarades Hashira. Il est puissamment bâti et extrêmement musclé. Gyomei est également l’un des individus les plus respectés parmi les piliers, étant un symbole d’espoir grâce à son immense force. Qui plus est, Gyomei agit comme un meneur pour eux, comme on a pu le voir lorsqu’il s’est assis à l’avant lors d’une réunion des Hashira et qu’il était celui en qui Kagaya avait confiance pour leur donner des ordres.

Selon Tanjiro et Inosuke, il est le plus fort des piliers et de tous les pourfendeurs de démons. Selon Tengen Uzui, Gyomei a obtenu le rang de Hashira en seulement deux mois. Cela est aussi confirmé par Kokushibo, qui a noté que les capacités physiques naturelles de Gyomei ont été entraînées à leur maximum et a également affirmé qu’au cours des 300 dernières années, il n’a pas rencontré de guerrier du calibre de Gyomei.

Pendant un court moment, il a aussi été capable de se battre contre la plus forte lune supérieure sans utiliser sa marque de pourfendeur de démons, ce qui prouve une fois de plus l’étendue de ses compétences. Étant aveugle, Gyomei a compensé et fait fonctionner ses sens en alternance pour s’adapter à sa condition, développant ainsi un sens de l’ouïe surhumain. Son audition était si aiguë que Gyomei pouvait discerner avec précision et interagir avec son environnement normalement, et même s’engager dans un combat contre des démons sans difficulté. Encore plus impressionnant, il a pu entendre le son de la régénération de la chair de Muzan Kibutsuji lors de leur bref affrontement.

Partagez pour nous aider

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles
Femme-Japonaise-Sourire
La place de la femme au Japon

Comment sont les femmes au Japon ? Quels sont leurs droits, leurs interdits ? Quelle est leur histoire et les mentalités en vigueur ?

Katakana
Tableau des Katakana japonais

Les Katakana forment l’un des syllabaires utilisés pour écrire et lire le japonais. C’est la seconde leçon pour apprendre la langue !