Cerisier en fleur du Japon (sakura) : ce qu’il faut savoir

une sakura cerisier

Les cerisiers en fleurs (桜, sakura) forment la fleur nationale non officielle du Japon. Elle est fêtée depuis de nombreux siècles et occupe une place de premier plan dans la culture japonaise. On trouve des dizaines de variétés de cerisiers au Japon, dont la plupart ne fleurissent que pendant quelques jours au printemps. Lors de la célébration de ce spectacle saisonnier, on organise une fête hanami (observation des cerisiers en fleurs) sous les arbres.

Au Japon, la fleur de Sakura est un symbole populaire et national. On la célèbre dans différentes spécialités culinaires (les desserts mochi, les KiktKat, la bière Asahi, le soda Pepsi, au Starbucks, etc.). Mais aussi au revers des pièces de 100 ¥. Le terme « Sakura » est aussi un prénom très répandu dans la société (l’une des protagonistes de Naruto se nomme ainsi).

Définition

Le monde entier apprécie les fleurs de cerisier, connues au Japon sous le nom de sakura. Elles sont réputées pour leur éclatante, délicate et éphémère beauté. Mais elles sont plus que de simples arbres magnifiques, car les sakura ont des liens puissants avec l’histoire, la culture et l’identité du Japon. Originellement utilisés pour prédire la récolte de l’année, les sakura en sont venus à incarner la philosophie Wabi-sabi et les idéaux shinto de la nature éphémère, de l’espoir et du renouveau, et sont désormais l’un des symboles naturels les plus emblématiques du Japon.

Le fait que les sakura ne soient généralement en pleine floraison que pendant une semaine environ contribue à leur caractère magique et mystique. Dans les différents paysages des îles principales du Japon, ce passage féerique a lieu entre mars et début mai. On dit que les fleurs sont les plus belles à ce stade final, quand les pétales blancs et roses retombent doucement sur le sol.

La floraison des cerisiers est le symbole de la vie humaine, de son caractère éphémère et de sa noblesse pour de nombreux Japonais. La population nippone célèbre volontiers les cerisiers en fleurs tout au long de leur période de floraison et organise des fêtes d’observation des fleurs, connues sous le nom de hanami. On ne peut tout simplement pas voyager au Japon au printemps sans apprécier la beauté des sakura et sans participer à une fête hanami !

Sakura sur une route
Il existe un tas d'endroits pour voir des cerisiers en fleur au Japon © Virtual Japan

Périodes

La période de floraison ainsi que les semaines juxtaposées représentent un événement de choix dans tous les calendriers japonais. Au pays du soleil levant, on nomme singulièrement toutes ces périodes distinctes. Voici une brève description faisant office de résumé.

Mankai (満開)

Le mankai désigne littéralement la période de pleine floraison des cerisiers en fleurs. Elle est très brève ce qui explique sa rareté les toutes la symbolique autour des sakura. Elle est généralement atteinte environ une semaine après l’ouverture des premières fleurs, période que l’on désigne sous le terme de kaika. Enfin, le pic de la floraison est terminé une semaine plus tard. Les fleurs rentrent dans une seconde phase où elles tombent. Le vent fort et la pluie peuvent raccourcir encore davantage la saison de floraison…

Hanafubuki (花吹雪)

Les Japonais emploient les kanji hana (花, fleur) et fubuki (吹雪, tempête de neige) pour désigner une période unique qui prend place chaque année. Le hanafubuki signifie littéralement la « tempête de neige de fleurs » ou plus communément « le blizzard de fleurs de cerisier ». Cette jolie expression poétique se produit lorsque les pétales des cerisiers en fleurs commencent à tomber. Le spectacle est impressionnant au point que l’on considère qu’il s’agit d’une chose que l’on doit expérimenter au moins une fois dans sa vie.

Beaucoup de Japonais que l’on rencontre nous indiquent qu’il procède, pour eux, de la définition même de la beauté. Chacun peut regarder le ciel bleu et observer attentivement des pétales rosés s’envoler. Puis, sur le chemin du retour, on se plaît à marcher sur un tapis rosé, construit grâce au dépôt de milliers de fleurs de cerisier.

Hazakura (葉桜)

Le Hazakura est un terme japonais qui fait référence au cerisier pendant la période qui suit la chute des fleurs. Les arbres commencent à pousser de nouvelles feuilles jusqu’à ce que les cerisiers soient totalement recouverts de ces dernières, plutôt d’un vert tendre. Vous l’aurez compris, le Hazakura marque un nouveau cycle qui est souvent provoqué par le balayage des intempéries. Ces cerisiers en feuilles offrent un contraste détonnant : ils sont d’un vert éclatant alors qu’ils étaient roses, jaune ou blanc pâle quelque semaine auparavant.

Types de sakura

Il existe de nombreux types de cerisiers en fleurs au Japon. Selon certains spécialistes, on en recenserait plusieurs centaines de variétés, au minimum. Leur principale différence réside dans l’atteinte des fleurs, mais aussi dans leur éclosion et même leur odeur. Les personnes adeptes des vidéos de sakura pendant leur apogée au Japon connaissent certainement cette distinction entre des arbres roses, jaunes pale ou blancs. Toutefois, il convient de préciser que les Nippons ont fait du somei yoshino l’espère la plus commune et la plus appréciée.

somei yoshino
Somei yoshino

Le cerisier Yoshino (somei yoshino) est une variété blanche qui possède des tons rose pâle. Les fleurs s’articulent autour de cinq à six pétales principaux. Il découlerait en tant qu’hybride entre Prunus lannesiana speciosa et Prunus subhirtella pendula. Il a été créé pour la première fois aux alentours de 1720 dans la région d’Edo, soit de l’actuel Tokyo. C’est un petit arbre de 10 à 15 m qui profitent néanmoins d’une croissance rapide. Sa floraison est printanière, c’est-à-dire entre début avril et la moitié du mois dans un milieu tempéré. On le reconnaît facilement par son écorce gris clair et surtout ses fleurs rondes quand les bourgeons éclosent. Par la suite, ils fleurissent, ce qui offre un second spectacle magnifique.

Cerisiers en fleurs vs Pruniers

Chaque observateur et tenter de considérer le moindre arbre rose ou blanc comme un cerisier en fleurs pendant la belle saison. Ils sont cependant très souvent confondus avec des pruniers. Dans les deux cas, c’est un signe révélateur que le printemps est arrivé sur la côte sud. Il existe de nombreuses différences, les principales étant :

  • Odeur : les vraies fleurs de cerisier n’ont qu’une faible odeur, à l’exception de quelques arbres demi-saison. Les pruniers sont reconnaissables à leur forte odeur fleurie. Si votre nez vous indique la présence d’un arbre ou vous attire particulièrement, alors c’est probablement un prunier.
  • Les pétales : les deux arbres proposent des pétales ovales. Toutefois, les fleurs de cerisier ont une petite fente à l’extrémité de chaque pétale, ce qui n’est pas le cas des fleurs de prunier.
  • L’écorce : on trouve une écorce gris clair avec des lignes horizontales sur les sakuras. Les pruniers arborent une écorce foncée sans ces lignes.
  • Les bourgeons : les bourgeons de prunier sont ronds et possèdent chacun une fleur. L’équivalent chez les cerisiers est ovale et à plusieurs fleurs sortant de chaque bourgeon.
  • Les feuilles : il faut toujours porter attention à la couleur des feuilles de l’arbre. Les pruniers ont des feuilles violettes ouvertes qui semblent rouler sur elle-même. Les cerisiers ont des feuilles vertes ou cuivrées qui sont pliées.
  • La forme : le plus simple reste de s’éloigner de l’arbre et de regarder sa forme. Les pruniers ont une forme ronde ou ovale. Les cerisiers préfèrent une forme de parapluie.
  • La couleur : il existe plus de 54 variétés de cerisier au Japon. Les fleurs peuvent être rose foncé ou roses pâles, blanche ou jaunâtre. De leur côté, les pruniers ont toujours des fleurs blanches ou roses.

Hanami

Le terme Hanami (花見) signifie littéralement « observation des fleurs » ou « voir des fleurs », mais il désigne généralement l’observation des cerisiers en fleurs au début du mois d’avril. Pour observer les fleurs de cerisier, rien de plus simple : il suffit de contempler les nombreuses fleurs en regardant un seul arbre ou un groupe d’arbres.

À distance, les arbres ressemblent à de beaux nuages, alors que la beauté des fleurs individuelles peut être appréciée de près. Le cerisier en fleurs est aussi très beau lorsqu’il est associé à un château, un temple ou un sanctuaire. En certains endroits, les fleurs sont illuminées le soir, ce qui offre un spectacle étonnant.

Hanami

Vous pouvez fêter le hanami en vous promenant dans les parcs, mais traditionnellement, vous devez aussi faire un pique-nique sous les arbres en fleurs. Ces festivités sont tenues au Japon depuis de multiples siècles et, aujourd’hui, elles ont lieu dans des jardins et des parcs publics et privés dans tout le pays. Les sites célèbres pour la floraison des cerisiers peuvent être bondés, et les meilleures places de pique-nique sont disputées.

Il est donc fréquent que dans certains endroits populaires, on réserve une place de pique-nique bien avant la tenue de la fête. En général, on étale son drap de pique-nique tôt le matin et on le marque du nom du groupe et de l’heure de début de la fête. On peut aussi demander à quelqu’un de rester là toute la journée jusqu’à ce que le reste du groupe arrive après le travail. Mais attention, dans de nombreux parcs, on ne peut pas laisser les draps sans surveillance.

Il demeure cependant quelques exceptions. Dans certains endroits, la fin du mois de mars permet de profiter d’un spectacle encore plus saisissant. Il faut que chacun surveille régulièrement les prévisions par les autorités japonaises afin de se préparer au mieux. Dans d’autres cas, il est recommandé de venir contempler les sakura sous la pleine lune, comme à Gion (Kyoto).

La fleur de cerisier est considérée comme fragile et entière à sa vie. Elle tombe pourtant prestement sans discuter ou laisser de regret derrière elle.  Le volubilis fleurit le matin, mais devient fané le soir. Le proverbe japonais ichi-go ichie-e rappelle que « chaque moment est une rencontre ».

Dates de floraison

Contexte

Pour rappel, en 2021, la saison des cerisiers en fleurs à Tokyo a officiellement débuté le 14 mars. Ce jour-là, les fleurs se sont déployées sur un cerisier Somei-Yoshino au sanctuaire Yasukuni. Il s’agit de la floraison la plus précoce jamais observée à Tokyo. La localisation géographique est le facteur le plus important pour déterminer la date d’ouverture des cerisiers en fleurs.

Plus le climat est doux, plus les cerisiers s’ouvrent tôt. S’il fait froid, les fleurs s’ouvriront plus tard. Chaque année, le début de la saison de floraison varie de plus ou moins une semaine, mais des variations plus importantes sont également possibles.

C’est pourquoi, sur les îles subtropicales d’Okinawa, au sud du Japon, les cerisiers fleurissent dès janvier. A l’inverse, sur l’île septentrionale d’Hokkaido, ils fleurissent jusqu’en mai. La plupart des grandes villes situées entre les deux, dont Tokyo, Kyoto et Osaka, connaissent la saison des cerisiers en fleurs vers la fin mars ou le début avril.

Au Japon, c’est la Japan Meteorological Corporation qui s’occupe des prévisions en la matière. La JMC a conçu sa propre méthode de prévision des dates de floraison et de pleine floraison en se basant sur des recherches existantes sur la prévision des dates de floraison et de pleine floraison des cerisiers Somei Yoshino. L’organisation prévoit les dates de floraison et de pleine floraison pour chaque zone en se basant sur les basses températures de l’automne et de l’hiver, l’état de croissance des cerisiers, les températures cumulées et les données antérieures pour chaque zone.

Le temps de la floraison des cerisiers est relativement court. On atteint généralement la pleine floraison (mankai) environ une semaine après l’ouverture des premières fleurs (kaika). Au bout d’une semaine, le pic de floraison est terminé et les fleurs tombent des arbres. Si le vent et la pluie sont forts, la saison de floraison peut être encore plus courte.

Année 2022

Le 21 mars 2022, des cerisiers sont déjà en fleur dans de nombreux lieux. Les températures douces ont accéléré la progression de la saison. Les cerisiers en fleurs ont donc commencé à s’ouvrir avec quelques jours d’avance sur leur calendrier habituel.

Localisation Date de floraison Date de pleine floraison Floraison moyenne
Tokyo 21 mars 29 mars 24 mars
Kyoto 26 mars 3 avril 26 mars
Osaka 26 mars 2 avril 27 mars
Hiroshima 23 mars 2 avril 25 mars
Fukuoka 18 mars 27 mars 22 mars
Kagoshima 22 mars 2 avril 26 mars
Aomori 21 avril 25 avril 22 avril
Hokkaido 28 avril le 2 mai 1er mai

Année 2023

Il faut bien entendu garder à l’esprit qu’il ne s’agit que de dates approximatives. La période de floraison réelle peut varier en fonction des conditions météorologiques d’une année donnée. Cependant, cela nous permet d’apercevoir une fenêtre pour, par exemple, préparer son voyage au Japon. Les cerisiers en fleurs seront les plus beaux dans différentes régions du Japon. Il ne faut pas oublier que la pleine floraison (le mankai) ne dure qu’une à deux semaines. La période la plus intense et la plus magnifique ne s’étendant parfois que sur quelques jours. Nous vous suggérons donc de revenir régulièrement sur cet article à mesure que les mois passent pour obtenir les dernières estimations japonaises !

Localisation Date de floraison Date de pleine floraison
Tokyo 20 mars 27 mars
Kyoto 24 mars 30 mars
Osaka 23 mars 30 mars
Hiroshima 21 mars 29 mars
Fukuoka 17 mars 27 mars
Kanazawa 30 mars 5 avril
Nagoya 22 mars 30 mars
Hokkaido 8 avril 11 avril

Meilleurs endroits

On peut trouver des sites de cerisiers japonais en fleurs dans plus de 1 000 endroits à travers le pays. Par conséquent, il est difficile de choisir le meilleur endroit. Dans les parties les plus froides du nord du Japon, la période de floraison des cerisiers est généralement plus tardive que dans le reste du pays. Les sakura de Sendai, dans la région de Tohoku, devaient s’ouvrir à la fin du mois de mars.

Tokyo

Shinjuku Gyoen
Shinjuku Gyoen © Motion Travel

Shinjuku Gyoen : Avec plus de 1 000 cerisiers de plus d’une douzaine de variétés, y compris de nombreux arbres à floraison précoce et tardive, le Shinjuku Gyoen est un lieu de prédilection. On y trouve des pelouses spacieuses et l’atmosphère y est calme et paisible.

Parc Ueno
Le parc Ueno © Japan 4K

Parc Ueno : C’est l’un des endroits les plus populaires, les plus animés et les plus fréquentés du Japon pour les fêtes de la floraison des cerisiers. Il compte plus de 1000 arbres le long de la rue menant au Musée national et autour de l’étang Shinobazu. Généralement, les fleurs du parc Ueno s’ouvrent quelques jours avant celles de nombreux autres endroits de la ville

Sakura à Chidorigafuchi
Sakura à Chidorigafuchi © TokyoStreetView

Chidorigafuchi : Le parc Kitanomaru accueille des centaines de cerisiers qui embellissent les douves de l’ancien château d’Edo, donnant lieu à l’un des plus beaux spectacles de cerisiers en fleurs de Tokyo. Des embarcations sont disponibles à la location, mais les pique-niques ne sont pas autorisés. En soirée, les arbres sont illuminés.

Sumida
Au parc Sumida

Parc Sumida : Ce jardin s’étend sur quelques centaines de mètres le long des deux rives de la rivière Sumida et offre des vues sur le Tokyo Sky Tree. On peut y trouver quelques stands de nourriture. La vue sur les cerisiers en fleurs peut également être appréciée depuis les bateaux qui naviguent sur la rivière. En soirée, les arbres sont illuminés.

Kyoto

Le chemin de la philosophie à Kyoto
Le chemin de la philosophie à Kyoto © Virtual Japan

Le chemin de la philosophie : Ce sentier est un passage agréable le long d’un canal qui relie le Ginkakuji (Pavillon d’argent) aux environs du Nanzenji. Il est bordé de centaines de cerisiers. On vous recommande de le faire en matinée.

Parc Maruyama
Parc Maruyama © Virtual Japan

Parc Maruyama : Le parc Maruyama, situé à côté du sanctuaire Yasaka, est le parc public le plus populaire de Kyoto pour les fêtes de cerisiers en fleurs. Son centre d’intérêt est un grand cerisier qui s’illumine le soir. Vous y trouverez de nombreux stands de nourriture et des restaurants construits temporairement avec des tables sous les arbres.

Arashiyama
Arashiyama © world2529

Arashiyama : Le district d’Arashiyama est un quartier agréable et animé de la banlieue de Kyoto. Vous trouverez de nombreux cerisiers autour du pont Togetsukyo, au pied des montagnes d’Arashiyama, surtout dans le parc Nakanoshima, au bord de la rivière

Sanctuaire de Heian
Sanctuaire de Heian © Discover Kyoto

Sanctuaire de Heian : On trouve un grand nombre de cerisiers pleureurs (yaebeni shidare) dans les jardins du sanctuaire Heian, situés derrière les bâtiments principaux du sanctuaire. Cela en fait un des meilleurs endroits pour voir des cerisiers pleureurs à Kyoto. Ces derniers atteignent leur pleine floraison quelques jours après les autres cerisiers !

Plus de photos