FuransuJapon-Banniere

Ukraine : une vidéo de remerciement oublie (encore) le Japon, pays allié

L’Ukraine a publié hier une vidéo de remerciement sur son compte Twitter officiel. Dans cette dernière, les pays qui ont officiellement aidé le pays en lutte contre les Russes ont été remerciés par une voix off. Étrangement, le Japon n’y figure pas.

Cet oubli manifestement volontaire a surpris plus d’un observateur. Surtout, cela intervient seulement quelques heures après que l’Ukraine ait malencontreusement associé l’empereur Hirohito avec Adolf Hitler et Benito Mussolini pour dénoncer le fascisme.

Le Japon, grand oublié de la liste des remerciements

La liste des pays ayant contribué à la défense de l’Ukraine est longue, que ce soit militairement ou économiquement. La grande majorité des pays occidentaux, même la Suisse historiquement neutre, a pris position dans le conflit. Le Japon n’a pas tardé à aider son partenaire ukrainien dès les premières heures de la guerre.

Du matériel de défense, notamment des gilets pare-balles et des vêtements de protection contre les armes chimiques ont été envoyés. Du matériel médical ainsi que l’accueil de plusieurs centaines de réfugiés ont ensuite été décrétés par le gouvernement du Japon. Il est donc logique de penser que le Japon aurait dû apparaître dans cette vidéo.

Il n’y a, pour l’instant, aucune explication officielle. Le chef du cabinet Hirokazu Matsuno « suppose » que ce geste de gratitude exprimée dans une vidéo publiée sur Twitter a pour but de remercier les pays qui ont fourni une assistance militaire. Ainsi, le Japon, qui n’a pas donné d’armements offensifs, en accord avec sa politique militaire depuis la Seconde Guerre mondiale, ne serait logiquement pas concerné.

Un mauvais timing

Ce qui est particulièrement troublant pour les observateurs, c’est que cette nouvelle vidéo de 34 secondes remerciant 31 pays apparait quelques heures seulement après la diffusion sur Twitter d’un message comparant Hitler, Mussolini et Hirohito. Le message rappelait que le fascisme avait été combattu au siècle dernier et qu’il ne devait pas resurgir.

Cependant, de nombreux internautes japonais et des diplomates sont montés rapidement au créneau pour contester l’association de leur empereur, gracié par les États-Unis, aux dirigeants fascistes de l’Italie et de l’Allemagne nazie. L’Ukraine avait alors présenté ses plus plates excuses et avait qualifié le Japon de pays partenaire et ami.

Quoi qu’il en soit, Matsuno a tenu à apaiser les tensions en indiquant que le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy avait manifesté de nombreux remerciements envers le Japon pour ses nombreuses contributions dans l’effort de guerre.

Pour rappel, les Japonais sont majoritairement pour l’acceptation de nouveaux réfugiés ukrainiens. Pour le moment, plus de 600 ont déjà débarqué sur les côtes des îles nipponnes. Surtout, un nouveau sondage du 23 avril 2022 rapporte que 69 % des habitants japonais appellent le pays à accepter plus d’évacués ukrainiens.

Source : Mainichi

Partagez pour nous aider

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles
Fukuoka
Fukuoka — Le centre de Kyushu

Fukuoka (福岡) est la plus grande ville de Kyushu (quatrième île majeure du Japon) et l’une des dix villes les plus peuplées du Japon.

kanji
Kanji — Les caractères japonais

Les kanji sont les caractères d’origine chinoise utilisés pour écrire le japonais. Découvrez des listes traduites et leur histoire !

pere-fille-japonaise-livre
Romaji — Le japonais en latin

Le romaji est une méthode d’écriture du japonais en caractères latins. Découvrez son histoire, des exemples et des astuces !