L’archipel du Japon englobe plus de 4000 îles. Elles s’étendent le long de la côte pacifique de l’Asie de l’Est. Le Japon s’articule essentiellement autour de quatre îles principales qui sont parfois appelées les « îles d’origine » : Hokkaido, Honshu, Kyushu et Shikoku. Cette géographie complexe nécessite souvent le recours à des cartes pour bien s’y repérer.

Nous avons sélectionné pour vous diverses cartes et planisphères du Japon. Cela permet d’avoir une vision plus globale du pays, de mieux planifier ses voyages ainsi que les itinéraires. Vous pourrez également apprendre à situer territorialement les grandes villes et les destinations fondamentales du Japon : Tokyo, Osaka, Kyoto, Nara. C’est aussi l’occasion de mieux comprendre où se localisent les reliefs essentiels comme le mont Fuji.

Les visiteurs apprécieront les plans ferroviaires, que ce soit les lignes Shinkansen ou celles du métro de Tokyo.

Enfin, nous avons inclus des cartes vierges du Japon qui permettront à tout le monde de s’exercer en les imprimant ou en les complétant directement sur son ordinateur ou sa tablette !

Nous vous invitons à cliquer sur les images pour les agrandir. Vous pouvez par ailleurs faire un clic droit (ou laisser appuyer sur téléphone portable) pour ouvrir l’image dans un nouvel onglet. Vous pourrez alors choisir de les enregistrer ou de zoomer via un clic gauche, ou encore par le biais de CTRL + roulette de souris.

Carte des principales îles japonaises

La principale île japonaise est Honshu (couleurs jaune-vert-turquoise-bleu-orange). Elle s’étend sur 1300 km de longueur. Elle est largement dominée par les montagnes, les volcans, et elle a d’ailleurs été déplacée de 2,4 m par le tremblement de terre de mars 2011 ! La deuxième plus grande île est Hokkaido (couleur rouge). Elle est localisée au nord du Japon, c’est en outre la plus septentrionale. La troisième île principale est Kyushu, qui se situe au sud-ouest de l’archipel (couleur grise). Enfin, Shikoku complète ce quatuor, bien qu’elle soit la plus petite et la moins peuplée des quatre îles principales (couleur violette).

Carte des préfectures du Japon

Le Japon se compose de 47 préfectures. Ce sont les équivalents de nos départements français. Au pays du soleil levant, ce sont ces préfectures qui servent d’unités administratives de premier niveau. La grande majorité d’entre elles (43 pour être exact) sont de véritables préfectures englobant des villes, des villages ainsi que des localités. Il y a cependant deux préfectures de ville (Osaka et Kyoto) ainsi qu’une préfecture de territoire (Hokkaido).

Les préfectures japonaises ont un pouvoir administratif concentré. On trouve un gouverneur élu à leur tête. Toutefois, c’est bien le gouvernement central qui exerce le principal contrôle sur les préfectures. En revanche, celles-ci ont des pouvoirs de décision et sont presque autonomes en ce qui concerne les domaines de l’éducation, de l’aménagement du territoire ainsi que de la police.

Carte des villes du Japon

Les villes (市, shi) sont une unité de gouvernement local au Japon. D’après la loi d’autonomie locale, une municipalité obtient le statut de ville quand elle atteint le seuil minimal de 50 000 habitants. Les principales agglomérations du Japon sont celles de Tokyo, d’Osaka et de Yokohama. Les villes japonaises sont classifiées en fonction de leur importance et de leur nombre d’habitants. On parle de « villes spéciales » (特例市, Tokureishi) au-delà de 200 000 habitants, de « villes noyaux » (中核市, Chūkakushi) au-delà de 300 000 habitants et de « villes d’ordonnances gouvernementales » (政令市, Seirei shi) au-delà de 500 000 habitants.

Sur la carte des villes du Japon ci-dessous, voici quelques exemples que vous pouvez repérer : Akita, Aomori, Asahikawa, Fukuoka, Fukui, Fukushima, Funabashi, Gifu, Hachinohe, Hakodate, Hamamatsu, Hirosaki, Hiroshima, Ichikawa, Iwaki, Kagoshima, Kanazawa, Kawaguchi, Kawasaki, Kitakyushu, Kobe, Kochi, Koriyama, Kumamoto, Kurashiki, Kyoto, Maebashi, Matsuyama, Miyazaki, Morioka, Nagano, Nagasaki, Nagoya, Naha, Niigata, Nobeoka, Numazu, Odawara, Oita, Omuta, Osaka, Sapporo, Sendai, Shizuoka, Shunan, Tokushima, Tokyo, Tottori, Toyama, Utsunomiya, Wakayama and Yokohama.

Carte satellite du Japon

La superficie totale du Japon et de 377 975 km². Cela représente 3,7 fois la Corée du Sud, son voisin asiatique. Les forêts couvrent environ 68,5 % du Japon. Ces dernières sont relativement bien conservées et profitent des nombreuses précipitations qui inondent de temps en temps le Japon sur plusieurs semaines. Le lac Biwa est le plus grand lac d’eau douce du Japon. Il est vieux de plus de 4 millions d’années et est une destination touristique. Enfin, le climat varie énormément au Japon, que l’on soit au nord ou au sud.

Carte d’élévation du Japon

Le Japon est un pays relativement grand. Pourtant, il souffre d’un complexe d’espace. En effet, le terrain nippon est très accidenté avec des chaînes de montagnes couvrant chacune de ces îles principales. On estime qu’environ 73 % du territoire est montagneux. La zone de plaine la plus étendue du Japon et celle du Kanto, à Honshu. C’est là que l’on trouve les plus importantes villes du pays comme Tokyo, Yokohama ou encore Kawasaki. Non loin de là, on observe le mont Fuji, la montagne la plus emblématique du pays du soleil levant qui culmine à 3776 m. C’est le plus haut sommet du Japon.

Les principales chaînes de montagnes intérieures comprennent l’Akaishi, le Hido et le Kiso. Il n’est pas rare que les altitudes aillent au-delà des 3000 m. Malheureusement, les îles nipponnes se situent sur la ceinture de feu du Pacifique. Par conséquent, le pays est quasi quotidiennement confronté à des tremblements de terre fréquents qui peuvent se montrer violents. Cela déclenche parfois une activité volcanique d’ampleur. Il y a actuellement un total de 108 volcans catalogués comme actifs dans l’archipel japonais. La plupart sont responsables de nombreux tremblements de terre et de certains tsunamis dévastateurs plusieurs fois par siècle.

La NHK a annoncé le 5 juin 2022 qu’environ 47 millions de personnes dans tout le pays vivent dans un endroit où il y a un danger d’inondation. Cela représente près de 40 % de la population japonaise. Ces estimations sont établies en se tenant au débordement des rivières dues à d’importantes pluies.

Un constat accablant qui est préoccupant pour les autorités. Les inondations à grande échelle, telles que les crues fluviales, se sont récemment succédées. Au cours des 20 dernières années (1995 à 2015), la population des lieux à risque d’inondation a augmenté de plus de 1,77 million dans divers emplacements. La zone métropolitaine n’est pas épargnée.

Carte du shinkansen (TGV japonais)

Le Japon est le pays du train. Il est donc logique que le maillage territorial soit global et surtout efficace. Voici les principaux axes de transport au pays du soleil levant. Cela correspond aux différentes lignes du train shinkansen.

Carte du métro de Tokyo

Le métro de Tokyo est une véritable fourmilière. À partir de 2020, le réseau de métro combinait des métros de Tokyo et de Toei comprend 286 stations et 13 lignes. De quoi couvrir une longueur totale de 304 km ! Plus de 8 millions de passagers sont transportés par le métro de Tokyo chaque jour. Il se situe juste derrière le métro de Shanghai en termes d’utilisation dans le monde. Il faut cependant préciser que les métros ne représentent qu’une fraction du transport en commun rapide sur rail lourd au Japon. En effet, à Tokyo, cela ne concerne que 286 des quelque 938 gares en 2020.

Carte du métro d’Osaka

Le métro d’Osaka est central dans la vie de tous les jours. Il dessert la ville éponyme ainsi que les municipalités adjacentes (Sakai, Moriguchi, Kadoma, Higashiosaka, etc.). Il s’inscrit dans le système de transport en commun du Grand Osaka (Kansai). Plus de 13 millions de passagers ferroviaires par jour transitent par ce système ferroviaire. Le métro municipal d’Osaka représente 2,29 millions d’individus. Il est beaucoup moins complexe que celui de Tokyo, mais reste difficile à appréhender. On comptabilise 8 lignes différentes pour un métro qui a ouvert ses portes en 1933 avec la ligne Midosuji d’Umeda à Shinsaibashi.

carte-metro-osaka

Cartes vierges du Japon

Ces cartes dépourvues d’indications sont parfaites pour s’entraîner sur les questions de géographie au Japon.

Notes : nous n’avons créé aucune de ces cartes. Nous avons laissé la mention de l’auteur ou des copyrights lorsqu’elle était disponible. Si vous êtes propriétaire de l’une de ces cartes du Japon, merci de nous contacter pour que nous ajoutions une mention !