Camping au Japon

camping-japon

Le camping est une activité populaire au Japon depuis les années 60. Il existe plus de 1300 terrains actuellement. La planification d’un voyage de camping se déroule souvent plus facilement si vous réfléchissez à l’endroit et au type de divertissement que vous voulez avoir. Les campings sont situés dans des emplacements très divers – sur les rivières, au bord de la mer, dans les forêts ou sur les plateaux – et il y a différentes façons de les pratiquer : pêcher et faire un barbecue au bord d’une rivière, dans la chaleur de l’été, dans les montagnes denses ou sur un plateau frais, ou encore passer la nuit près d’un feu de camp.

Le camping sauvage est interdit au Japon. La plupart n’ont pas de douche (ou alors, elle est payante) et il faut amener ses propres équipements pour se laver. En revanche, les toilettes sont heureusement disponibles dans la majorité des cas. Une petite fiche informative vous sera déposée à votre arrivée dans le camping. Il faut renseigner ces informations personnelles, mais aussi son numéro de passeport. Veillez à toujours l’avoir sur vous.

Meilleure période

Le camping est accessible à tous tout au long de l’année. La beauté de la nature, qui change avec les saisons, et les différentes façons de se divertir chaque saison sont quelques-uns des attraits du camping. Les campeurs qui cuisinent eux-mêmes leur nourriture peuvent profiter des saveurs de chaque saison, ce qui est l’un des meilleurs aspects du camping.

La haute saison pour le camping au Japon est l’été, la haute saison commençant à la mi-juillet et se terminant vers la fin du festival Obon en août. C’est la période la plus active de l’année pour le camping et la plupart des campings sont ouverts à cette époque. Il est plus facile de camper pendant les vacances d’été des enfants, lorsqu’il n’y a pas besoin d’équipement pour le froid.

Cependant, la haute saison (par exemple Obon) et la Golden Week sont les périodes les plus chargées pour les campings. On vient ici pour profiter de la nature dans une atmosphère détendue, mais il peut y avoir autant de monde qu’en ville. Il se peut que vous ne puissiez pas repérer votre tente ou monter une bâche. Pour profiter d’une expérience de camping tranquille et relaxante dans la nature, il est recommandé de renoncer à la haute saison.

En outre, si vous ne tenez pas compte de la disponibilité des vacances, le début de l’été, de mai à la saison des pluies, et l’automne, de septembre à mi-octobre, sont en fait les meilleures périodes pour camper en termes de climat. Comme il ne fait pas trop chaud le jour et pas trop froid la nuit, le camping peut être pratiqué dans des conditions très confortables. Les matinées et les soirées peuvent cependant être froides, vous devez donc emporter des vêtements et des draps chauds, et vous devez vous préparer à des températures encore plus froides sur le plateau d’altitude.

Un grand nombre de campings ouvrent leurs portes pendant la Golden Week. Beaucoup aux campings acceptent les réservations jusqu’à trois mois à l’avance, donc si un camping vous intéresse, faites votre réservation au début du mois de février. Les bungalows et les cottages, surtout, ont tendance à se remplir rapidement. Le climat permet de se déplacer facilement, et vous pouvez profiter d’activités telles que le trekking et la cueillette de légumes sauvages, ainsi que de la verdure fraîche des montagnes. Cependant, préparez-vous à des matinées et des soirées fraîches et n’oubliez pas qu’il peut faire aussi froid qu’au milieu de l’hiver, en particulier dans les montagnes si le temps se gâte.

De multiples campings sont ouverts jusqu’à début novembre, mais si vous vous inquiétez pour votre tente ou votre sac de couchage en termes de protection contre le froid, vous pouvez séjourner dans un bungalow ou une cabine climatisée pour une expérience de camping plus confortable avec moins de bagages. Un grand nombre de campings sont fermés en hiver.

Réservation

Comme indiqué ci-dessus, il est conseillé de louer en avance, en particulier pour les grands sites touristiques et pendant les périodes de haute saison. Elles correspondent aux vacances scolaires, aux week-ends fériés et aux fêtes nationales. Ce sont des moments privilégiés des Japonais pour voyager à travers les préfectures et donc se rendre dans les campings.

La réservation se fait la plupart du temps par téléphone. On observe depuis ces dernières années une démocratisation de la location par Internet. Cela dépend des lieux et de leur fréquentation. Quoi qu’il en soit, on vous demandera toujours si vous avez une voiture et le nombre de personnes qui doivent séjourner. D’autres informations sont également réclamées. Après quoi, vous recevrez le tarif de la nuit. Celui-ci varie en fonction du type de camping, mais il est systématiquement plus économique qu’un hôtel. On peut affirmer sans crainte que le camping est l’hébergement le moins cher au Japon.

Le coût moyen d’un camping au Japon est d’environ 3000 yens. Cependant, il existe certaines régions (comme Hokkaido) qui pratiquent des prix moins onéreux. On trouve aussi certains campings très rudimentaires qui vous louent l’emplacement pour dormir à seulement 500 ou 1000 yens la nuit !

Les campings ne suivent pas le même mode de fonctionnement. Certains voudront facturer le nombre de personnes, d’autres le nombre de tentes. L’emplacement d’un parking peut également vous être facturé, tout comme l’espace de stockage pour vos accessoires.

Emplacement

Au Japon, les terrains de camping sont soit des terrains privés, soit des terrains communautaires. Et il va de soi que camper sur un terrain privé sans autorisation constitue une utilisation non autorisée du terrain et une violation de domicile. Ils ont l’avantage d’être visibles sur Google Maps. De plus, l’office du tourisme a édicté une liste publique.

Les campings sont très différents en termes de matériels. Ils vont des campings sauvages avec toilettes aux campements qui sont eux-mêmes confortables. Un camping bien équipé est appelé « camping haut de gamme ». Si vous avez des animaux de compagnie, vous pouvez limiter votre recherche aux endroits qui les approuvent, etc. Vous pouvez alors considérer un lieu qui vous convient et qui se trouve à environ deux heures de votre domicile.

Avant de rechercher un camping proche de votre localisation idéale parmi les nombreux campings disponibles, vous devez avoir une idée de l’emplacement pour faciliter votre analyse. Ce lieu fait principalement référence au type d’endroit où vous souhaitez séjourner dans un camping construit, par exemple, en bord de rivière, en bord de mer, au bord d’un lac, sur un plateau ou dans une forêt. Il va sans dire que l’environnement extérieur est important, car vous passerez la plupart de votre temps à l’extérieur en camping, mais cela signifie également que vous jouerez de différentes manières.

camping

Dans un camping en bord de mer, vous pouvez toujours vous baigner, jouer sur le rivage et pêcher. Vous pouvez également vous amuser à faire griller le poisson que vous avez attrapé ou, s’il y a un port de pêche à proximité, acheter des fruits de mer frais et les cuisiner. Il existe aussi des installations pour les sports marins tels que le kayak de mer. Passer du temps à regarder le coucher de soleil à l’horizon et à écouter le bruit de la marée est un excellent moyen de se sentir proche de la nature.

Les campings situés au bord du lac offrent une bonne vue sur le lac ainsi que sur les hautes terres. Le lac est un lieu riche en activités, comme le tour du lac à vélo, la pêche à l’achigan, la navigation de plaisance et les promenades en forêt, car il y a de nombreuses forêts dans les environs. Les lacs sont recommandés pour ceux qui veulent éviter les campings bondés, car ils sont plus faciles à fréquenter que la mer, les randonnées et la collecte d’insectes dans la région et ont une atmosphère plus détendue que la mer bondée.

L’endroit le plus courant et le plus aisément accessible depuis le centre-ville sont probablement les campings forestiers. Certaines ont des installations pour la collecte d’insectes, le trekking, les cours de menuiserie et l’athlétisme. En outre, la beauté de la verdure fraîche au printemps et des feuilles d’automne en automne ne peut être vécue que dans un camping forestier. De nombreux campings ont une cloison naturelle d’arbres entre les sites voisins, ce qui permet de garder les emplacements de camping entre eux.

Commodités

Les Japonais sont des personnes très méticuleuses, qui mettent l’accent sur l’installation. Il n’est pas fréquent de les voir consacrer une après-midi entière pour préparer leur séjour, une fois arrivée dans le camping. C’est un véritable spectacle que de les voir décharger leur équipement conséquent et se mettre au travail ! En tant qu’étranger, nous avons nos propres habitudes en matière de camping. L’idée est de toujours communiquer et de rester respectueux des autres. L’échange est une notion qui prédomine dans le camping au Japon : lors de votre réservation, s’il vous manque un matériel ou un accessoire, alors il ne faut pas hésiter à demander au camping.

Les autres occupants pourront vous dépanner, mais l’établissement d’accueil est bien souvent en mesure de vous louer du matériel. C’est une caractéristique typique des campings japonais. Beaucoup de locaux décident de voyager léger (par envie ou par nécessité, par exemple avec des voitures très compactes). Ils équipent une fois sur place, moyennant quelques dizaines de milliers de yens supplémentaires.

Matériels nécessaires

Tentes

Les tentes sont utilisées pour dormir la nuit, tandis que les bâches servent à vous abriter du soleil et de la pluie là où vous passez la journée. Il existe différents types de tentes, sélectionnez-en une qui soit adaptée au nombre de personnes et à la saison. Comme les bagages sont également placés à l’intérieur de la tente, il est recommandé de choisir une taille supérieure au nombre réel de personnes dans la tente. Les tentes et les bâches qui peuvent être assemblées pour créer un espace plus grand sont également idéales pour les débutants.

Sacs de couchage et sacs à dos

Des sacs de couchage permettent de dormir la nuit. Si vous campez par temps chaud, vous pouvez dormir sur un tapis avec une couverture, mais la température peut chuter de manière inattendue. Pour les débutants qui ne peuvent pas prévoir la chaleur de la nuit, il est plus sûr d’avoir un sac de couchage.

Chaque produit a une « plage de température de sommeil confortable », une mesure de la température à laquelle il peut être utilisé, alors apportez-en un qui est approprié pour la saison.

Chevilles et marteaux

Les piquets et les marteaux sont utilisés pour monter les tentes et les bâches. Ces accessoires sont peu familiers aux débutants, mais sans eux, vous ne pourrez pas faire tenir votre tente debout toute seule, alors assurez-vous de les emporter avec vous. Ils sont généralement inclus dans le kit d’achat d’une tente, mais ils peuvent se perdre ou se tordre, c’est pourquoi il est bon d’en avoir quelques-uns en plus. Cependant, pour les tentes qui ne nécessitent pas de piquets, comme les tentes « one-touch », vous pouvez naturellement les omettre.

Lanternes, lampes et torches

Des lanternes, des lampes et des torches sont nécessaires pour s’éclairer la nuit. Les novices en matière de camping peuvent être surpris par l’obscurité inattendue d’un camping la nuit. La luminosité standard des lampes est de 1 000 lm pour le camping en grand groupe et de 700 lm pour le camping en petit groupe. Il existe des lumières sombres et élégantes comme l’éclairage indirect, mais il peut y avoir des situations d’urgence où vous devez vous assurer que la lumière est suffisamment vive, alors assurez-vous d’avoir l’une des lumières les plus vives possibles.

Tables et chaises

Des tables et des chaises sont utilisées pour manger et se détendre à l’extérieur. Ce sont des objets encombrants, aussi les débutants qui veulent réduire leurs bagages au maximum peuvent utiliser des feuilles de pique-nique à la place.

Pour le camping en solo et le camping d’alpinisme, nous recommandons également des chaises de taille compacte qui peuvent être repliées et rangées dans une bouteille en plastique.

Ustensiles de cuisine

Les ustensiles de cuisine que vous devez apporter dépendent de la nourriture que vous voulez préparer. Les casseroles, les poêles, les cuiseurs à riz, les appareils à sandwichs chauds et les filets de barbecue sont tous envisageables.

Les débutants peuvent utiliser les casseroles et les poêles qu’ils utilisent à la maison, mais elles risquent de se couvrir de suie ou de brûler lorsqu’elles sont utilisées sur un feu de camp. Il est recommandé d’en acheter un bon marché et d’en préparer un spécialement pour le camping.

Vaisselle

Le nombre et le type de vaisselle dont vous avez besoin dépendent des plats que vous préparez. Prenez ce dont vous avez besoin, en fonction du nombre de personnes dans votre groupe.

L’acier inoxydable, le plastique et le silicone sont recommandés, car ces matériaux sont légers et résistants à la casse. L’utilisation d’assiettes et de gobelets en carton n’est pas écologique, mais pratique, car vous n’avez pas à les laver ni à les ramener chez vous.

Sacs-poubelles, détergent et éponges

Les campeurs débutants ont tendance à oublier des articles pour le nettoyage, comme des sacs-poubelle, du détergent et des éponges. Apportez plus de sacs-poubelle, car ils peuvent être utilisés non seulement pour jeter des déchets, mais aussi pour contenir des articles sales à ramener à la maison ou pour se protéger d’une pluie soudaine.

Certains campings interdisent l’utilisation de détergents du point de vue de la protection de l’environnement. Veillez donc à vérifier les conditions générales au préalable. D’autres articles pour essuyer l’eau et la saleté, comme les chiffons, les vieilles serviettes et le papier de cuisine, sont également utiles pour tout autre chose.

Vêtements et serviettes de rechange

En camping, vos vêtements ont tendance à se salir à cause de la saleté, de la fumée et de la nourriture. Si vous avez des vêtements de rechange, vous pouvez rapidement enlever les vêtements sales et vous rafraîchir.

Les enfants sont particulièrement enclins à transpirer et à salir leurs vêtements. Si vous faites du camping avec des enfants, prévoyez quelques vêtements de rechange supplémentaires. Il est également utile d’avoir plus de sous-vêtements de rechange.