Bagages et valises au Japon

Femme-voyage-Japon

Légèreté. Voici peut-être le meilleur conseil pour un périple au Japon. Nous vous suggérons fortement de voyager souple au pays du soleil levant, et cela dans la plupart des transports en commun. La majorité des trains ne sont pas adaptés pour les bagages encombrants. Des efforts ont été réalisés au niveau de l’accessibilité dans les gares, mais certains quais ne sont toujours pas pourvus d’escaliers mécaniques ou d’ascenseur. Dans d’autres cas, il faudra faire un détour fastidieux pour s’y rendre.

Ne pas se surcharger d’une grosse valise vous permet également d’éviter de dépendre des casiers à pièces de grande taille, qui sont beaucoup moins disponibles que les modèles à petit diamètre.

Entreposer ses bagages au Japon

On trouve au Japon de nombreux espaces pour entreposer ses bagages en toute sécurité. Premièrement, les aéroports peuvent conserver vos effets personnels pour des tarifs se situant en général entre 500 ¥ par article et par jour. Cela dépend bien entendu de la taille de ce que vous souhaitez stocker.

Surtout, vous utiliserez sans doute les casiers à pièces (coin lockers) qui existent en différentes amplitudes et se trouvent dans pratiquement toutes les gares et aux entrées de certaines attractions touristiques. Attention, le nombre de casiers en grand format est souvent restreint. Les emplacements sont logiquement limités en exemplaires et dans certains cas, on n’accède qu’à des largeurs « small » (petit) et « medium » (intermédiaire). Raison de plus pour ne pas s’encombrer d’un gros bagage lorsque vous voyagez au Japon.

Dans la plupart des cas, vous aurez à choisir entre :

  • Un casier petit d’environ 35 cm x 34 cm x 57 cm. C’est la taille la plus courante, la plus plébiscitée et celle qui est trouvable dans presque toutes les gares.
  • Un casier intermédiaire d’environ 57 cm x 34 cm x 57 cm. On en trouve surtout dans les principales gares du pays.
  • Un casier grand d’environ 117 cm x 34 cm x 57 cm. On en trouve également dans les principales gares.

La réservation de ce type de casiers à pièces est basée sur les jours calendaires. Ainsi, une location s’applique de minuit à minuit, et non à partir du moment où vous louez. Il faut compter en moyenne 300 ¥ pour les petits casiers, 400 ¥ pour les casiers intermédiaires et environ 600 ¥ pour de grands casiers. Tous ces emplacements sont vidés par le personnel de la gare au bout de trois jours.

Le fonctionnement de réservation est simple : vous trouvez un casier vite, vous déposez vos bagages, vous insérez des pièces (il faut posséder des pièces de 100 ¥), vous fermez la porte et vous tournez la clé. Conservez cette dernière avec vous et utilisez-là lorsque vous viendrez reprendre vos effets individuels. Depuis quelques années, on note une augmentation des casiers à pièces qui peuvent être acquittés avec des cartes de paiement électronique : on ne parle pas de carte Visa, mais plutôt de cartes SUICA, PASMO ou IC.

Ces petits casiers sont certes très pratiques, mais vous n’avez aucun moyen de savoir s’ils sont déjà tous pris ou non. Ainsi, choisir de ne pas voyager avec plus de bagages que nécessaire peut vous permettre de vous épargner une bonne dose de stress. Cela ne s’applique cependant pas systématiquement dans les grandes villes, où vous trouverez de nombreux endroits pour entreposer vos valises.

Bagages dans un bus

Lorsque vous arrivez au Japon ou que vous y séjournez, vous allez bien souvent devoir utiliser les transports en commun. Tous sont généralement bien évalués au Japon et nous vous recommandons d’essayer de diversifier vos expériences. Cela comprend notamment les bus, les trains, les avions, les locations de voitures, les taxis, etc.

La situation des bus japonais est sensiblement similaire à ce qui se fait en Europe. La plupart des bus d’aéroport et d’autoroute possèdent des compartiments séparés pour les gros bagages. Cependant, le voyageur se voit souvent imposé d’un maximum d’un ou de deux bagages par personne. Nous avons en général le droit d’emporter avec nous un ou plusieurs sacs à main/dos directement dans le bus, qu’on logera à nos pieds.

Les bustes urbains que vous pourrez prendre à Tokyo ou Osaka ne possèdent pas d’espace réservé aux bagages. Il n’est donc pas recommandé de les emprunter si vous disposez de grosses valises, surtout pendant les heures de pointe de la journée. Il faudra impérativement les embarquer avec vous et vous faire une place.

Bagages dans un taxi

La plupart des taxis sont capables de transporter plusieurs grandes valises dans leur coffre. Cela dépend bien sûr du modèle de véhicule qui vous charriera. Cela représente donc un moyen de locomotion idéal pour éviter les trajets piétons difficiles (escaliers, pentes, etc.), les transports en commun bondés (bus, métro, train) à la sortie d’un aéroport, pour se rendre à son hôtel ou à son logement.

La solution des locations de voitures

Si vous possédez un permis et que vous l’avez fait traduire pour qu’il soit valable au Japon, alors vous pourrez louer une voiture. Il s’agit d’un moyen pratique pour se libérer des tracas liés au transport de sacs et de valises. Vous pourrez alors stocker sans peine vos plus gros bagages et les emmener avec vous lors de vos excursions.

Bagages dans un avion

valise-femme

Lorsque vous prenez un avion long-courrier pour vous rendre depuis la France vers le Japon, vous avez le choix de louer une place en soute pour y entreposer votre grosse valise. Cela va dépendre des personnes, mais nous vous recommandons d’essayer de limiter à une seule valise par ménage. D’une part, cela fait beaucoup d’économies, et surtout, vous serez beaucoup moins encombrés. Le prix des bagages n’est jamais le même et appartient à chaque compagnie aérienne. La réservation se fait en même temps que le billet.

Concernant les vols intérieurs, la politique des bagages diffère selon les compagnies aériennes. Les plus conventionnels d’entre elles offrent à leurs passagers d’apporter gratuitement une quantité raisonnable de bagages d’enregistrement et de cabine. Cependant, les compagnies low cost ont tendance à imposer des règles beaucoup plus strictes et à les facturer individuellement. Il est donc utile de comparer le tarif final d’un billet avec bagages entre une compagnie classique et une proposition de prime abord plus attractive. Vous aurez peut-être des surprises !

Bagages dans un train

emplacement-valise-shinkansen-japon
Classe standard de la série E6

On considère qu’il n’y a pas beaucoup de place pour les grosses valises dans les trains urbains et ceux de longue distance, surtout quand on aborde les heures de pointe. En revanche, les trains d’aéroport (Narita Express par exemple) proposent des espaces de stockage spécialement conçus pour les bagages volumineux. Il est d’ailleurs à noter que depuis quelques années, un nombre croissant de shinkansen adoptent une politique similaire. À terme, peut-être que le train deviendra « friendly » avec les valises, qui sait ! Mais pour le moment, nous vous recommandons de ne pas vous encombrer avec de grosses valises, ou même un instrument de musique imposant, des équipements sportifs ou une poussette.

La réglementation JR stipule que chaque passager a le droit d’emporter jusqu’à deux bagages dans les trains. Cela ne tient pas compte des petits sacs à main. Les bagages ne doivent pas peser plus de 30 kg à l’unité et les dimensions (longueur, largeur et profondeur) ne doivent pas cumuler plus de 250 cm. La longueur, elle, ne peut excéder les 200 cm. Nous vous déconseillons fortement d’essayer de passer outre cette recommandation sous peine de sanctions sévères.

train-japon-interieur

La plupart du temps, vous déposerez vos bagages ainsi que vos sacs à dos sur des étagères suspendues dans les trains. Elles ont généralement une dimension d’environ 40 cm de haut pour 60 cm de profondeur dans les trains rapides. Sur d’autres modèles de train plus conventionnels, ces étagères de stockage sont bien souvent plus petites. La plupart des voyageurs profitent du grand espace réservé à vos jambes pour y entreposer une valise ou un autre bagage.

Si vous parvenez à réserver très tôt votre billet de train, il existe une astuce pour pouvoir entreposer sans crainte de gros bagages. En effet, il y a de la place pour deux ou trois larges valises derrière la dernière rangée de sièges de chaque voiture. Cela s’applique à la quasi-intégralité des trains longue distance. On considère pour des raisons de sécurité que seuls les passagers assis dans la dernière rangée de sièges sont censés déposer leurs bagages dans l’espace. Mais s’ils ne l’ont pas fait, rien ne vous empêche d’aller à leur rencontre et de leur demander si vous ne pouvez pas y poser votre propre valise pour des soucis de confort !

Une nouvelle règle pour les bagages surdimensionnés est entrée en application en mai 2020. Elle affecte le trajet Tokaido-Sanyo-Kyshu Shinkansai, un itinéraire que vous pourrez bien emprunter puisqu’il relie Tokyo, Kyoto, Osaka et Kyushu. Les bagages surdimensionnés sont ceux pour qui la hauteur, la largeur et la profondeur totalisent plus de 160 cm. Si vous êtes concernés, vous devez obligatoirement réserver une place dans la dernière rangée de sièges. Il est interdit d’apporter des bagages surdimensionnés dans les voitures non réservées. Si vous êtes pris en flagrant délit, vous serez invités à transférer vos effets dans un espace spécifié par le conducteur du train. Vous devrez également payer un supplément de 1000 ¥. Ce système ne s’applique pas aux autres lignes ferroviaires.

Se faire livrer ses bagages

Il existe au Japon des services de livraison en porte-à-porte nommés takuhaibin (ou Ta-Q-Bin). Le plus connu (et utilisé) est l’entreprise Yamato. On la reconnaît facilement, car son logo représente deux chats noirs (l’un tenant l’autre par la nuque) dans un cercle jaune. Le principe est simple : faire une livraison vers ou depuis des aéroports, des magasins (konbini), des résidences privées ou encore des hôtels. Cela peut constituer une alternative confortable au transport manuel de vos bagages. Le service est accessible à tout individu maîtrisant a minima l’anglais. Les mentions de « Hands Free Travel » ou « Luggage Free Travel » sont aisément discernables. L’idée est donc de voyager « les mains libres ».

Lorsque vous déposez un bagage, vous êtes tenus de remplir un formulaire qui reprend vos coordonnées. N’hésitez pas à demander de l’aide au personnel sur place. Vous devrez ainsi renseigner votre nom, votre numéro de téléphone, l’adresse de départ, l’adresse d’arrivée et le contenu de vos bagages. Le poids maximum d’un bagage est généralement de 25 kg. Il ne doit pas dépasser un indice longueur x largeur x hauteur de 160.

Les services sont sécurisés et il n’y a pas de risque de retard. On se fait généralement livrer le lendemain de notre demande. Le délai peut s’étendre jusqu’à trois journées si l’on sollicite une livraison sur de très grandes distances ou à destination de zones relativement reculées. Pour information, les quatre aéroports principaux du Japon (Narita, du Kansai, Haneda et Chubu Centrair) proposent ces services de livraison de bagages.

Ces services de livraison sont aussi intéressants, car ils sont personnalisables. Il est possible de requérir précisément une heure et une date de livraison. Si vous avez l’occasion de passer un jour en avance, alors vous pourrez bien souvent demander à ce que le personnel vienne chercher les bagages directement chez vous. En envoyant le colis avec 24 heures d’avance, il devient envisageable d’arriver dans votre prochaine destination en même temps que votre valise ! Voilà là une optimisation bienvenue.

Enfin, nous recommandons l’usage de ce type de service pour les tarifs relativement abordables. Cela va dépendre de votre localisation ou de la zone que vous souhaitez livrer. Par exemple, comptez environ 1800 ¥ par pièce à Tokyo. Il est cependant réalisable, dans certains cas, de se faire livrer le jour même. À Kyoto, cela vous coûtera 1000 ¥ par article. Il faut habituellement prévoir une contribution allant de 1000 à 2 500 ¥ pour un gros bagage. Cela représente une dépense, certes, mais cela pourrait bien vous sauver la vie ou vous épargnez beaucoup de tracas…

Vous l’aurez compris, le service de livraison de bagages est particulièrement profitable si on voyage en famille au Japon. Il peut être exténuant de devoir s’occuper d’enfants et de valises lorsque l’on emprunte les transports. En plus des aéroports, on peut utiliser ce type de service depuis la plupart des grands hôtels ou même certaines supérettes dans lesquels on peut déposer nos effets personnels.

Le vocabulaire japonais du transport

Pour finir, voici un petit lexique relatif aux bagages et au transport au Japon.

Français Kanji Kana
Tourisme 観光 かんこう
Bagage/Valise 荷物 にもつ
Bagages à main 手荷物 てにもつ
Casier - ロッカー
Sac かばん
Billet 切符 きっぷ
Billet aller-retour 往復乗車券 おうふくじょうしゃけん
Siège 座席 ざせき
Voyage 旅行 りょこう
Train 電車 でんしゃ
Métro 地下鉄 ちかてつ
Chemin de fer 鉄道 てつどう
Gare えき
Avion 飛行機 ひこうき
Aéroport 空港 くうこう
Bateau ふね
Location de voiture - レンタカー
Bureau d'information 案内所 あんないじょ
Guichet 窓口 まどぐち
Carte 地図 ちず
Destination 旅行先 りょこうさき
Hotel 宿 やど
Auberge de jeunesse - ユースホステル