Top 15 des méchants / antagonistes dans les animes

top-mechants-anime

Quel est le meilleur méchant dans les animes et les mangas ? C’est une question ardue à laquelle nous tentons de répondre dans cet article. Ce classement subjectif vous présente 15 des meilleurs antagonistes dans les œuvres d’animation japonaise. Nous vous fournissions pour chaque exemple une description en plusieurs paragraphes du personnage. Ce top se fonde sur des compositions de toutes les époques (années 90, 2000, 2010, etc.).

15 - Muzan Kibutsuji (Demon Slayer)

Muzan Kibutsuji

Muzan est le principal antagoniste du manga et de l’anime Demon Slayer. Il est responsable de milliers de morts à travers l’univers et son histoire. Il est extrêmement fort, dans la mesure où il peut mettre à genoux le Hashira le plus puissant sans aucun problème. Son sang lui permet aussi de transformer les humains en démon. Ces derniers exécutent ensuite sa volonté. Il est redouté par n’importe quel être vivant dans son monde.

Il occupe la 15e place de notre classement des meilleurs méchants dans les animes car c’est un individu insensible qui n’a aucun respect pour la vie des humains. Il n’a guère plus de compassion pour le sort de ses subordonnés, puisqu’il les considère comme des ordures jetables. À plusieurs reprises, il assassine sans vergogne ses propres subalternes pour faire valoir son point de vue.

Toutefois, Muzan ne peut être réduit à un simple dictateur sanguinaire surpuissant. C’est une personne très brillante, capable d’élaborer des stratagèmes pour remporter des batailles. Il se fond depuis toujours dans le décor si bien qu’il peut prendre l’aspect d’un jeune garçon ou d’une mariée. Il est un combattant formidable qui ne peut être défait qu’à de rares occasions. Même dans ces cas-là, il trouve le moyen de se réincarner ou de réapparaître des décennies plus tard.

14 - King Bradley (Fullmetal Alchemist: Brotherhood)

King Bradley

Bradley est un monsieur bien singulier qui se fait appeler le Führer. Il est le chef du pays d’Amaestris. Il a pour habitude d’exhiber une façade gentille, mais en réalité, c’est un individu profondément haineux qui s’impose pas à pas comme un antagoniste dans la série. C’est un humain modifié en homunculus (un être artificiel). Il dévoile peu à peu son mépris pour la vie humaine. Néanmoins, il reste un combattant très puissant. Il utilise son épée comme arme principale.

Il est dépeint comme l’un des sept péchés capitaux (Colère dans le manga et l’anime de 2011, Fierté dans celui de 2003). C’est un personnage infiniment complexe et l’un des plus ambivalents de ce classement. Il a été élevé dans le seul but d’être un chef d’État et tout son vécu a été calculé au millimètre près.

King Bradley est un homme très dangereux. Il massacre sans grand effort Greed et ses compagnons. Il oppose une farouche résistance à Scar, son ultime combat, ainsi qu’à Mustang lorsque ce dernier entreprend un coup d’État. Il peut aussi s’appuyer sur ses qualités de manipulateurs en déployant des menaces psychologiques (comme quand il prend Winry et Riza en otage).

13 - Isabella (The Promise Netherland)

Isabella

Isabella est l’antagoniste principale du premier arc du manga The Promise Netherland. Elle est en charge de la Plantation 3 de Grace Field House. C’est la plus jeune femme nommée au poste de Maman. De ce fait, elle est particulièrement menaçante et ses compétences sont nombreuses : elle est très intelligente, en témoigne la concurrence très âpre qui existe entre les filles pour devenir des Mamans. Sa gestion de la Plantation 3 est toujours saluée pour la qualité des enfants.

Surtout, Isabella est une personne pourvue d’une immense force physique. Elle peut aisément porter Emma après lui avoir brisé la jambe, et n’a aucun mal pour soulever des objets lourds. Elle est une combattante redoutable qu’on ne doit pas sous-estimer. Il faut additionner à cela sa ruse et ses agressions psychologiques continuelles. L’anime nous le montre bien : on a sans cesse l’impression qu’elle est constamment derrière un coin à regarder, comploter ou écouter les conversations.

Isabella est selon nous l’exemple parfait de ce qu’est un bon antagoniste. Elle ne se contente pas de tuer des gens pour son propre plaisir ou d’avoir une attitude hautaine envers les héros que l’on observe au quotidien. Elle a une authentique histoire et des sentiments appropriés. C’est en découvrant son passé que l’on identifie toutes les qualités du personnage : elle apprécie fondamentalement les enfants qu’elle élève. C’est pourquoi elle désire leur donner tout l’amour possible avant de les livrer. Elle est aussi la mère biologique de l’un des personnages principaux. Toute une réflexion existentielle s’articule autour de son rôle de Maman dans la société et de la destinée individuelle.

12 - Donquixote Doflamingo (One Peace)

Donquixote Doflamingo

Bien qu’il ne soit pas le principal méchant de One Piece, Doflamingo est un antagoniste très dangereux de la série. Il est surtout charismatique et emblématique. Il est présenté comme l’un des sept grands seigneurs (Shichibukai) et un guerrier hors pair. On le découvre à Dressrosa comme un individu sanguinaire et puissant. Il élabore un plan pour créer des fruits du démon artificiels. Son pouvoir lui permet de manier des matières avec des fils, si bien qu’il façonne des combats formidables.

Eiichiro Oda, l’auteur de One Piece, a tenu à en faire un antagoniste de grande qualité. La durée de la construction du personnage est conséquente, avec des apparitions succinctes dans les chapitres précédents l’arc qui lui est consacré. Il peut employer les trois types de Haki. Il joue un rôle majeur dans son Univers, principalement grâce à son influence et ses relations.

Son extrême arrogance, sa conception du monde font de lui un antagoniste de choix. Il possède lui aussi un récit marquant pour le spectateur avec un passé déprimant qui contraste formidablement avec ses coloris violets et son large sourire. Il n’a aucun scrupule, en attestent les meurtres qu’il commet sur les propres membres de sa famille. Il est évident que Doflamingo mérite sa place parmi le classement des meilleurs méchants dans les animes.

11 - Dio Brando (Jojo's Bizarre Adventure)

Dio Brando

Dio Brando est un autre exemple de méchant bien composé. Il n’hésite pas à jeter toute son humanité pour décrocher le pouvoir de la famille Joestar. C’est un individu foncièrement mesquin qui achève son objectif de tuer Jonathan à la fin de la première partie. Il s’impose de ce fait comme le méchant le plus illustre et incontournable de son univers, pourtant très riche et en perpétuelle expansion.

Sa personnalité manipulatrice et dominatrice fait de lui un être surprenant. Il fait amplement état de son ambition sans limites et de son amour du pouvoir. De plus, on découvre très vite son absence d’empathie et un manque de conscience assumé. Son nom est dérivé du mot italien signifiant « Dieu » ce qui n’est pas sans évoquer l’idée que le personnage se fait de lui-même : un homme fondamentalement supérieur à ses contemporains, qui aurait tous les droits.

10 - Pain (Naruto)

Pain

Pain Rikudô est un nom regroupant six pouvoirs distincts que Nagato emploie au travers de corps qu’il contrôle à distance à l’aide de plusieurs récepteurs de chakra. Il est considéré comme le chef officiel de l’Akatsuki, la puissante organisation criminelle dans l’univers de Naruto. Il maîtrise toutes les natures importantes de chakra et des dizaines de techniques et d’invocations différentes. C’est un homme radicalement marqué par son passé tragique et la mort de son meilleur ami Yahiko.

Cet orphelin de guerre incarne quelque chose de plus sombre que les méchants habituels de la série. L’arrivée de Pain est une étape de développement majeure dans l’œuvre. On assiste d’abord à l’une des batailles les plus sanglantes contre Jiraiya, puis contre Naruto. Il est en mesure d’annihiler en quelques secondes le village légendaire de Konoha ainsi que tous ses habitants.

Sa personnalité emblématique et ses différentes idéologies (de la guerre, de la société, de la famille, de l’amitié, des liens ou du destin) font de lui un individu particulièrement mémorable chez les fans. Il est un antagoniste très éclairé qui se distingue des autres ninjas maléfiques. Ce n’est d’ailleurs pas une figure fermée d’esprit, car il entame dès sa rencontre avec Naruto un profond dialogue philosophique qui se répercute dans l’esprit du spectateur. Cela culmine avec le sacrifice d’Hinata.

9 - Tomura Shigaraki (My Hero Academia)

Tomura Shigaraki

Tomura Shigaraki est un personnage formidablement bien développé tout au long du manga et de l’anime. C’est un homme marqué par son passé terrible, sa relation avec son pouvoir et sa chute individuelle dans les bras de All For One. Il souffre d’un manque de reconnaissance depuis sa jeunesse (notamment son père) et est responsable du désastre qui affecte tous ceux qui l’entourent. De ce fait, il est sans cesse nimbé d’une intense perplexité.

Au départ, il nous apparaît comme un garçon puéril, qui n’a envie que de s’amuser avec les protagonistes et d’exhiber sa puissance. Puis, peu à peu, il prend en maturité et en expérience. Il fait de Deku son adversaire premier, bien qu’il soit toujours irrité par le rayonnement de All Might. Il n’hésite pas à tirer un trait sur son humanité pour acquérir de quoi défaire ses ennemis.

Son niveau de menace est S, soit le plus haut possible. Il est coupable de meurtre en masse, de terrorisme, d’agression, d’enlèvement, de torture, de supplice psychologique, de mutilation, de familicide, de violence animale et est le chef d’un groupe terroriste. Il est dégoûté par la société et se moque de la vie de son prochain. Il n’a aucun scrupule à tuer des étudiants ou de jeunes enfants. Il est opportuniste dans la mesure où cela lui permet d’atteindre ses objectifs : il va délaisser son mépris pour Stain et embrasser son idéologie afin de rallier des membres à sa cause. Bref, Tomura Shigaraki a toutes les qualités pour s’imposer comme l’un des plus grands méchants de l’histoire des animes !

8 - Freezer (Dragon Ball Z)

Freezer

Freezer fait partie des cinq antagonistes majeurs de Dragon Ball Z, mais il réapparaît régulièrement dans certains hors-séries et Dragon Ball Super. Il est largement estimé comme le méchant principal de la série. Surtout, il permet de débloquer pour la première fois chez Son Goku le super saiyan, la transformation ultime qui a marqué toute une génération de téléspectateurs.

Cet individu singulier est un véritable psychopathe. Il savoure la mort de ses adversaires tout comme la destruction d’environnements entiers. On le voit en particulier lors de son attaque de la planète Vegeta, qui annihile au passage une bonne partie des saiyans. Il possède une incommensurable opinion de lui-même et s’impose dès les premières minutes comme un sadique assumé.

7 - Askeladd (Vinland Saga)

Askeladd

Askeladd est peut-être l’antagoniste le mieux écrit de ces cinq dernières années. Il est l’une des stars de la première saison de l’anime Vinland Saga et il n’a laissé personne indifférent. Il s’illustre dès les premières minutes avec le meurtre de Thors, l’un des plus grands soldats de la série. C’est une personne très calculatrice qui n’a pas froid aux yeux et qui programme chacun de ses mouvements. Il est très usé et saisit les faiblesses de l’être humain. Il s’applique, tout au long de la première saison, à mettre en place un plan rigoureusement organisé pour acquérir du pouvoir.

C’est un individu captivant, si bien que Thorfinn, qui ne cesse de se répéter qu’il souhaite venger la mort de son père, commence à l’idolâtrer. Le jeune garçon est tout à fait hypnotisé par lui et lui reconnaît volontiers ses nombreuses compétences de dirigeant militaire et politique. Askeledd monte graduellement en puissance au fil de la saison. Les épisodes lui octroient un traitement à part, dans la mesure où ses actions sont parfaitement animées.

L’homme exécute peut-être le plus grand coup d’éclat de sa vie à la fin de la première saison. Il simule une folie et coupe la tête du roi. Il ne recule devant rien pour prendre le pouvoir. De plus, son origine singulière, ses racines et sa culture sont autant d’éléments qui fournissent de la profondeur au personnage. C’est un méchant comme on en fait rarement. Il est complexe, intrigant, passionnant et clivant.

6 - Meruem (Hunter x Hunter)

Meruem

Meruem est le roi des fourmis chimères. Il est rapidement considéré par les Hunters comme une menace pour l’existence même de l’humanité. Il se démarque des précédents personnages de ce classement des méchants par son tempérament froid et calculateur. Il essaie de comprendre le monde et d’en déceler les singularités. Son développement intime, philosophique et humaniste est peut-être sa spécificité majeure : elle est renforcée par sa rencontre avec Komugi. Il se transforme peu à peu en un individu moins agressif, qui regarde les choses sous des angles différents.

Cependant, il ne faut pas perdre de vue que Meruem est une personne surpuissante. Il est responsable de centaines de milliers de morts à travers le monde. Il est en mesure de se battre sans grande difficulté contre Netero, l’un des plus puissants Hunters qui existent. Il apparaît d’abord comme un être vaniteux, impitoyable et enclin à des accès de violence brutale à l’encontre des plus loyaux de ses adeptes. Sa quête d’autoperfectionnement l’amène à prendre la vie de dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants.

5 - Shogo Makishima (Psycho-Pass)

Shogo Makishima

Shogo Makishima est l’antagoniste principal de la première saison de Psycho-Pass. Il est le responsable majeur des incidents qui balaient son Univers. C’est un individu humaniste qui adore observer les pires aspects de l’Homme. Il contemple ainsi la cruauté, la sauvagerie ainsi que la débauche. Il fait d’innombrables références à de grands écrivains qui ont marqué le monde d’avant. Mais il est avant tout très manipulateur. Sa capacité de persuasion est redoutable, ce qui conduit des dizaines d’êtres à mourir pour ses idéaux.

Il n’a aucune sorte d’empathie pour son prochain. Il est prêt à se débarrasser de quiconque ose s’opposer à lui pour accéder à un résultat. Il en va de même pour les humains dont il se lasse, qui n’ont aucune forme d’importance pour lui. C’est un antagoniste déterminant dans l’évolution du manga et de l’anime, si bien qu’il est le personnage préféré de certains téléspectateurs. Il est somptueusement bien écrit et il apporte une profondeur additionnelle dans le débat existentiel autour du système de jugement individuel de l’œuvre.

4 - Johan Liebert (Monster)

Johan Liebert

Johan Liebert est le principal antagoniste et détenteur du titre de « Monstre » dans l’œuvre éponyme. Il est peut-être le méchant le plus intelligent de ce classement. Il possède aussi un charisme naturel qui le renforce dans sa position de meneur. C’est un grand manipulateur qui corrompt sans cesse les autres de manière cruelle. Il a causé de nombreuses douleurs et dégradations pour son propre plaisir. Son premier rêve est d’être le dernier debout à la fin du monde.

Cet antagoniste est formidablement bien écrit. C’est un jeune homme en apparence bien élevé, charismatique et compatissant avec son prochain. Mais derrière cette façade minutieusement conçue pour lui permettre de se faire de nouveaux compagnons et de les utiliser, il est attiré par la destruction et la détresse. D’aucuns le considèrent comme un psychopathe. Il ne recule devant rien pour assouvir ses projets, y compris prendre la vie de dizaines de personnes. Il déclare d’ailleurs que « la plupart des vies ne sont que des tâches dans un coin de la terre, disparues en un éclair ».

Johan a tendance à faire vivre à ses victimes les pires souffrances possibles plutôt que de les exécuter lui-même. C’est pourquoi la plupart de ses proies en viennent à privilégier le suicide. Un exemple glaçant est Helmut Wolf : il est contraint de voir tous ses proches parents et connaissances mourir, les uns après les autres. Tout cela pour qu’il puisse éprouver ce que Johan ressentait : un sentiment de solitude.

3 - Sōsuke Aizen (Bleach)

Sōsuke Aizen

Aizen partage avec la plupart des antagonistes de ce classement le fait d’être un manipulateur cruel qui dissimule bien son jeu. Il était à l’origine le capitaine de la Cinquième Division avant de trahir toute la Soul Society. Il a dupé les plus grands combattants et stratèges de son époque. Il devient progressivement une menace pour toutes les formes de vie. Il s’impose sans nul doute comme l’un des méchants les plus intelligents de ce top et un fin tacticien. Il arrive à défaire la plupart de ses adversaires sans même recourir à la force, tout ça grâce à son intellect.

Toutes les personnes, proches ou éloignées dans ses relations, sont concernées par ses manigances. Son plan initial consiste à simuler sa mort. Ensuite, il utilise à maintes reprises ses compétences d’hypnoses. Il piège instantanément les gens dans des illusions dès que son épée est tirée. Il est apte à contrôler les cinq sens, ce qui est souvent considéré comme l’un des pouvoirs les plus efficaces de son univers.

Aizen est un individu charismatique qui a marqué tous les téléspectateurs. Il dévoile peu à peu sa vision de la société et son humanisme lors de ces combats. Il oppose une farouche résistante à Ichigo et à tous les capitaines de divisions. Il est finalement enfermé dans la plus grande prison avant de faire un retour en force dans le manga (qui sera bientôt adapté en anime). C’est l’un des méchants les plus emblématiques des shonens et on comprend aisément tout l’engouement qui plane autour de lui.

2 - Griffith (Berserk)

Griffith

Griffith est le principal antagoniste du manga et de la série animée Berserk. Il est d’abord exposé comme l’un des héros centraux et le meilleur ami du protagoniste Guts. Puis, il va sacrifier ses camarades lors de la cinquième éclipse pour s’allier avec la Main divine en tant que cinquième membre Femto, une version démoniaque et idéalisée de lui-même. Celle-ci est dépouillée de ses appréhensions humaines. Il devient peu à peu exclusivement obsédé par la réalisation de son fantasme qui se matérialise par la mise en échec de l’invasion du Midland.

Griffith est un individu très complexe. La disparition de ceux qui se battent pour son rêve l’affecte. Il emploie à cet effet une logique et un raisonnement implacables en allouant une priorité plus élevée au succès qu’à la compassion. Très vite, il ne tarde pas à être complètement indifférent à la mort de ses propres camarades. Mais tout au long de son développement, le spectateur remarque qu’il possède encore son humanité au plus profond de lui. Il remet sans cesse en question ses projets immoraux au point de demander à Guts s’il est une personne cruelle.

Combat, manipulation, réflexion, Griffith excelle dans tous les domaines. C’est un personnage formidablement bien écrit qui est l’homme le plus important de son univers, et ce tout au long du manga. C’est lui qui aiguille la progression du protagoniste Guts. Les nombreuses interrogations philosophiques qu’il émet du commencement à la fin de l’œuvre sont autant de raisons de faire de lui un méchant légendaire des animes et des mangas.

1 - Yagami Light (Death Note)

Yagami Light

Light est un protagoniste méchant qui profite d’un magnifique développement tout au long du manga et de l’anime. C’est par ses pensées et ses réflexions que le spectateur suit le déroulé du récit principal. Ce témoignage de premier plan offre à chacun l’opportunité d’interroger de nombreux dilemmes moraux et philosophiques sur le poids de la vie humaine, la culpabilité, la responsabilité, la justice et les liens familiaux. Light est un étudiant surdoué qui acquiert la plus puissante arme au monde. C’est son utilisation qui posera problème.

Son objectif paraît noble aux yeux de la plupart des lecteurs, du moins dans un premier temps. Il souhaite éradiquer la criminalité dans la société en supprimant les pires ordures de la planète. Cependant, il se voit trop vite comme une réincarnation de Dieu. Cela culmine lorsqu’il se fera appeler Kira (Dieu en japonais). Il est rapidement confronté à un détective non moins surdoué, L.

Les différentes interactions entre L et Light sont des moments iconiques dans l’histoire de l’animation japonaise. Light s’impose progressivement comme l’un des méchants les plus charismatiques et emblématiques de son époque. Il occupe fatalement la première place de notre classement. Ses faits d’armes sont nombreux et sont empreints de manipulations, de questionnements, de ruses et de trahison. Tout le monde est affecté, y compris sa famille. Il profite de tous les êtres vivants qui entrent dans son cercle proche.

Light devient méprisable au fil des épisodes, mais il n’en reste pas moins mémorable pour les spectateurs. Il réfléchit avec deux à trois coups d’avance, ce qui lui permet de vaincre ses plus importants adversaires. Finalement, son plus grand opposant est certainement sa démence croissante et son ego démesuré. Le dénouement dramatique, mais attendu de l’anime, illustre à merveille les derniers sentiments du personnage : un manipulateur redoutable qui s’estime être la réincarnation de Dieu sur Terre.

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
machi

pas assé de chois