FuransuJapon-Banniere

Akira : un message caché découvert 33 ans après

Le film d’animation Akira est un chef-d’œuvre intemporel. Il a d’ailleurs été réédité un grand nombre de fois et profitera même d’une nouvelle série d’animation dans le futur. En attendant, un message dissimulé dans une scène du film par un animateur a été découvert, grâce au passage à la haute définition. En effet, de nouveaux détails ont pu être visibles.

L'histoire derrière ce message caché

Un des avantages avec les animes, c’est que les images ne sont pas entièrement générées avec de l’intelligence artificielle. Les créations humaines ont de tout temps comportées de nombreuses signatures ou des messages cryptiques que l’on peut décoder plusieurs années après la parution d’une œuvre.

C’est également le cas avec l’anime, et ici en l’occurrence avec le film d’animation Akira. Sorti en 1988, il s’agit d’un chef-d’œuvre intemporel qui a été acclamé par la critique internationale. Mais comme toujours dans la production de l’animation nipponne, les conditions de travail ne sont pas toujours exemplaires.

Chaque détail d’un film d’animation doit être travaillé soigneusement. On pense surtout au visage des personnages principaux qui apparaissent à l’écran et au premier plan, mais cela concerne également l’arrière-plan qui doit profiter d’un traitement quasi égal.

Lorsqu’il a été diffusé en 1988, au cinéma et sur des petites télévisions, la définition et surtout la résolution d’affichage n’étaient suffisamment importante pour permettre de lire les détails d’une affiche mesurant 1/20 de l’image. Mais c’est désormais possible avec la haute définition.

Le message caché en question

Rentrons désormais dans le vif du sujet : quel est donc ce message caché qui a été découvert plus de 30 ans après la diffusion de l’œuvre ?

La scène se déroule avant d’atteindre le tiers de la durée du film. Lors de la préparation du 25e ESPer, on aperçoit une affiche située sur la machine, à droite de l’image. Sur cette dernière, en dessous de la mention « CAUTION » (attention) que l’on pouvait voir à l’époque, on peut y lire un message en apparence banal.

Avec le passage à la haute définition et grâce à un meilleur rendu du film, on peut enfin le lire, plus de 30 ans après sa diffusion. Comme vous l’imaginez, il n’est pas anodin. En fait, il s’agit d’un message d’un employé à la production qui se venge discrètement de son patron et des conditions de travail éreintantes.

Voici le détail de ce que l’on peut lire :

DO SHITE
CONNA TO COM
ADEKA KA NA
KIYANAN NAI
NO
IKAGEN NI
SEAY MOU

Ce que l’on peut traduire par :

Pourquoi
dois-je
même
dessiner cette
partie !
Donnez-moi une
pause ! Bon sang !

Bien sûr, avec la réédition de grands classiques de l’animation japonaise et l’avènement des grands écrans, de plus en plus de détails de ce type seront trouvés à l’avenir. En réaction à l’utilisateur Twitter qui a découvert ce détail dans le film Akira, un autre de ses compatriotes à fait part d’une découverte similaire dans un long-métrage Gundam. On pouvait y lire : « Hourra ! J’ai fini. Maintenant, je peux passer à autre chose ».

Cette découverte peut faire sourire, plusieurs années après. Mais malheureusement, elle nous rappelle que les conditions de travail dans l’animation japonaise et plus globalement dans cette société nipponne sont régulièrement en lien avec des affaires de surmenage.

Source : @HikozaTwi

Partagez pour nous aider

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles
Femme-Japonaise-Sourire
La place de la femme au Japon

Comment sont les femmes au Japon ? Quels sont leurs droits, leurs interdits ? Quelle est leur histoire et les mentalités en vigueur ?