FuransuJapon-Banniere

Yamete kudasai : signification, origine et traduction de l’expression

Umi Sonoda
Umi Sonoda va nous expliquer la signification de Yamete Kudasai !

Que veut réellement dire l’expression japonaise yamete kudasai ? Il est possible de l’entendre dans plusieurs situations et médias : le plus souvent, il est utilisé dans les œuvres pour adultes et notamment les animes hentai.

Dans ces derniers, les jeunes femmes emploient alors cette expression en cas d’attouchements, de contacts physiques inopinés ou lorsqu’une personne les aborde verbalement, par exemple. Mais bien sûr, la signification d’une telle locution du vocabulaire nippon va beaucoup plus loin que ces quelques illustrations.

C’est pourquoi nous allons vous donner la définition réelle et précise de l’expression yamete kudasai. Ensemble, démêlons le vrai du faux.

Que veut dire yamete kudasai ?

Dans la langue japonaise, yamete kudasai (止めてください、やめてください signifie : s’il vous plaît, arrêtez. Le verbe yameru exprime « arrêter », tandis que kudasai désigne « s’il vous plaît ».

On comprend tout de suite mieux pourquoi certains personnages, dans les animes ou même dans les dramas, ont recours à cette expression pour demander à une autre personne d’arrêter ce qu’elle est en train de faire.

Même si à l’international, on entend surtout l’expression yamete kudasai dans ce genre d’éventualité, gardez à l’esprit que ce n’est pas une mauvaise formule, un gros mot ou encore une phrase interdite au Japon. Si vous êtes agressés, vous avez tout à fait le droit et la légitimité pour l’employer. Dans certaines situations, cela peut être l’équivalent de sa traduction littérale en français.

Métro à Tokyo
Le chikan (attouchement non consenti) dans les transports au Japon poussent régulièrement des femmes à employer yamete kudasai

Comment utiliser le yamete kudasai ?

Et pourquoi ne pas aller plus loin, afin de ne pas se contenter de l’expression basique ? On peut utiliser cette formule en japonais pour exprimer diverses choses, toujours dans l’esprit de demander à quelqu’un d’arrêter ce qu’il est en train de faire.

Par exemple, vous pouvez demander à quelqu’un d’arrêter de plaisanter en utilisant l’expression suivante : Jyoudan wa yamete kudasai (冗談はやめてください).

Autre éventualité, si vous êtes notamment dans un bar ou un restaurant avec un collègue et qu’il est en train de se moquer de vous, vous pouvez lui demander d’arrêter de la façon suivante : Mou yamete kudasai yo! (もう止めてくださいよ).

Il est intéressant de noter que dans ce deuxième exemple, le fait d’ajouter kudasai permet de rendre la phrase plus polie. De manière générale, on peut considérer que l’ajout de kudasai relève du domaine formel : on l’utilise davantage avec des personnes inconnues ou des personnes dont nous ne sommes pas suffisamment proches.

Utilisation du "yamete" seul

Il est également possible d’utiliser, en japonais, le mot yamete en solitaire. Comme nous l’avons vu ci-dessus, il signifie « arrêtez », « stop » ou encore « cessez ». Il n’est pas accompagné de la politesse qu’apporte la particule « kudasai ».

Ici, on peut l’employer pour diverses situations. Tout d’abord, avec des amis proches ou des personnes de votre entourage (famille, etc.) que vous tutoyez en permanence. Vous n’avez pas besoin de rajouter la notion de politesse.

Autre situation, lorsque vous vous adressez à un inconnu et que vous n’avez aucun sentiment de politesse ou de respect pour ce dernier. Par exemple, si vous croisez quelqu’un en train de se faire battre dans la rue, et que vous décidez d’intervenir sans que vous ayez en tête de négocier ou de discuter, vous pouvez vous passer de « kudasai ».

Toutefois, au Japon, les gens sont extrêmement polis et vont souvent avoir tendance à l’inclure. En France, par exemple, nous ne sommes pas toujours enclins à rajouter un « s’il vous plaît » après avoir dit « arrêter cela » ! La même chose peut s’appliquer au Japon.

yamero-meme
De nombreux "memes" ont vu le jour, y compris avec Yamero

Quelle différence entre Yamete et Yamero ?

Si vous avez déjà entendu l’expression yamero, vous n’êtes pas sans savoir qu’elle désigne également le même sens : arrêter. Mais alors, quelles sont les différences fondamentales entre ces deux manières d’exprimer la même idée ?

On considère généralement que l’expression « yamero » est davantage utilisée par les hommes et qu’elle s’accompagne d’un ton agressif et déterminé. Ainsi, on vous conseillera toujours de l’utiliser avec prudence et parcimonie.

On estime alors que la principale différence entre les deux, c’est un ton plus neutre pour le yamete et un ton plus forcé pour le yamero.

Voici deux exemples de yamero :

Si vous souhaitez dire à quelqu’un d’arrêter de prétendre qu’il n’est pas au courant (c’est-à-dire de mentir) alors vous direz : Omae, wakarai tte iu no wo yamero! (お前、わからないって言うのをやめろ!).

Maintenant, si quelqu’un s’apprête à faire une action dangereuse et que vous souhaitez l’avertir de façon ferme et déterminée, vous direz : Yamero! Abunai zo.
(やめろ! 危ないぞ。).

À noter que la formule peut également comporter la particule kure (くれ) afin d’intensifier l’expression. Pour dire à quelqu’un d’arrêter de manière très forte (par exemple, si quelqu’un est en train de taper l’un de vos proches devant vous), vous aurez plus tendance à dire Yamete kure (やめてくれ).

Partagez pour nous aider

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles
japonaise-oui
Oui et Non en japonais

Découvrez nos méthodes simples et gratuites pour apprendre à dire « oui » et « non » en japonais. Des mots très utiles lors d’un voyage !

Carte-Japon
Cartes du Japon

Découvrez notre collection des meilleures cartes du Japon : des villes, des préfectures, des îles, satellites ou des métros !

Femme-voyage-Japon
Bagages et valises au Japon

Se déplacer au Japon peut être difficile si l’on transporte une grosse valise ou plusieurs bagages. Découvrez notre guide complet.

observation-mont-fuji
Quand partir au Japon ?

Lorsque vous planifiez un voyage au Japon, il y a de nombreux facteurs à prendre en compte en fonction de ce que vous envisagez découvrir.