Pourquoi le Japon joue en bleu au football ?

Adidas Maillot Japon 100 ANS 2

Avec son drapeau national n’ayant que du blanc et du rouge, le choix du Japon de porter du bleu peut sembler étrange. Toutefois, comme dans beaucoup d’autres pays, les couleurs sportives ne sont pas spécifiquement liées aux couleurs du drapeau. Dans cet article, nous allons voir pourquoi le maillot sportif du Japon est en bleu.

L’héritage d’une université

Au Japon, les maillots officiels sont des t-shirts bleus assortis à des pantalons et des chaussettes bleus. Certaines années, le blanc est intégré aux shorts et chaussettes. En 1954, lorsque le Japon a commencé à participer aux éliminatoires de la Coupe du monde, il ne comptait que peu de joueurs de football. En effet, les ligues professionnelles et les joueurs professionnels étaient inexistants.

Pour cette raison, le club de football de l’université de Tokyo a participé aux qualifications pour la Coupe du monde en Asie en tant qu’équipe nationale japonaise. Les résultats sportifs n’étaient clairement pas ceux escomptés. En 1998, le Japon s’est qualifié pour la première fois pour la Coupe du monde. Les couleurs de l’école de l’université de Tokyo étaient le bleu, tout comme leur uniforme. Résultat, l’uniforme japonais est devenu bleu.

L'histoire du football japonais

Le Japon est, depuis près d’un siècle, une économie leader dans le monde. Depuis la reconstruction après la Seconde Guerre mondiale, le pays est même devenu la deuxième puissance économique (désormais à la troisième place, la Chine devenant la première devant les États-Unis). Mais cela ne suffit pas à se construire une équipe talentueuse de footballeurs prête à se battre avec l’Allemagne ou le Brésil pour remporter une coupe du monde. Jusqu’en 1980, le Japon n’envoyait qu’une petite équipe amateur qui n’ambitionnait pas.

Tout change à partir des années 1980. En se calquant sur les modèles européens, le Japon progresse rapidement dans sa structuration et dans la formation de ses jeunes pépites. Des mesures concrètes et efficaces sont prises pour professionnaliser le football au Japon. La JFA (l’association de football locale) met progressivement en place de nouveaux statuts pour les athlètes et, surtout, un système de licence à partir de 1986. En 1991, les propriétaires de la Japan Soccer League acceptent de dissoudre la ligue semi-professionnelle pour la reformer en tant que championnat professionnel.

Depuis, c’est l’une des équipes les plus titrées du continent asiatique, avec une qualification aux sept dernières Coupe du Monde de la FIFA. Ils ont même pu progresser au second tour (en sortant des phases de poules) en 2002 (année record), 2010 et 2018. Le pays, qui joue toujours en bleu, a également remporté la Coupe d’Asie 1992 et l’a remporté en se défaisant de l’Arabie Saoudite sur un score de 1-0.

Tout ne commençait pas de la meilleure des manières. Après avoir fêté une première qualification historique à la Coupe du Monde de football 1998 en France, le Japon perd l’intégralité de ses matchs. Dans le détail, les trois matchs de poule sont perdus contre l’Argentine (0-1), la Croatie (0-1) et la Jamaïque (1-2). Les supporters occidentaux ne connaissaient pas les talents nippons, ces fameux Samurai Blue, et il faut préciser que le Japon a fait sensation dans ces matchs, même dans les défaites.

Une malédiction ?

Une autre version affirme que la couleur bleue « représente le ciel bleu et l’océan qui symbolisent le territoire du Japon ». Il est vrai que la couleur rouge est celle utilisée par les deux rivaux les plus connus du Japon sur le continent, la Corée du Sud et la Chine.

Certes, le rouge a été utilisé comme première couleur pendant plusieurs années, de 1988 à 1992. Faute de se qualifier pour la Coupe du monde de 1990 ou les Jeux olympiques de 1992, les Japonais ont finalement abandonné le rouge, croyant que c’était une malédiction.

Aucune version officielle n’a été donnée. Cependant, la première des théories, liée à l’université, est la plus crédible.

Un nouveau maillot anniversaire en 2021

Le dimanche 23 mai 2021 au Japon, Adidas a dévoilé un maillot commémoratif. Celui-ci célèbre le centième anniversaire de la fédération japonaise de football, en reprenant les traits du modèle d’antan. On rappelle que l’équipementier est avec l’équipe nationale nipponne depuis l’année 1999. Un partenariat de longue date qui a accouché d’une nouvelle tunique.

Le modèle commémoratif reprend le design et l’esthétique de celui porté pendant les Jeux olympiques de Berlin, en 1936. On retrouve donc un bleu clair, un col à l’ancienne, des bouts de manche blancs, aucun sponsor ni traits caractéristiques d’Adidas sur les épaules, et bien sûr le drapeau japonais au niveau du cœur.

Adidas Maillot Japon 100 ANS 3

Mais alors, pourquoi choisir de prendre l’édition de 1936 comme référence ? On rappelle que l’équipe nationale de football a été formée pour la première fois en 1930 au Japon, avec les meilleurs joueurs du pays. Le bleu de cette époque a été retenu à fin de mettre en valeur « la mer qui entourait le pays du soleil levant ». Véritable moteur asiatique, le Japon a été la première nation du continent à devenir une menace pour les équipes européennes et sud-américaines.

Le maillot spécial est disponible à l’achat. Il est livré dans une boîte traditionnelle, en bois, accompagné de 10 cartes postales qui traitent de l’histoire du football nippon. Il est intéressant de noter que le drapeau du Japon présent sur le maillot est l’ancienne version, qui a été revue à la fin des années 1990.

Enfin, le tissu et la matière employée sont tout sauf anodins. On trouve des matériaux recyclés, créés à partir de déchets plastiques marins. Une excellente initiative en adéquation avec les nouveaux objectifs climatiques du Japon. Ce maillot commémoratif est disponible en précommande à partir de 15 400 yens, sur la boutique japonaise du site Adidas. Il est en édition limitée, avec seulement 2021 exemplaires.

Le maillot est porté par l’équipe officielle nationale pour quelques mois, notamment pour les matchs éliminatoires de juin 2021 pour la Coupe du Monde de 2022.