Les nombres et chiffres en japonais

Apprendre à lire, écrire et prononcer les chiffres en japonais est essentiel pour maitriser la langue. Les nombres sont des éléments indispensables dans la vie de tous les jours. Ils sont utilisés dans les paiements, dans la cuisine, pour compter, dans le karate… Bref, c’est l’une des leçons les plus importantes dans votre apprentissage de la langue japonaise. Aujourd’hui, nous allons voir ensemble comment apprendre à compter en japonais, de 1 à 100 000 !

billets-yens-japonais

1 à 10 en japonais

Comme pour nos autres fiches de vocabulaire sur le japonais, nous vous proposons un tableau explicite et accessible pour apprendre rapidement, selon votre rythme. Retrouvez ci-dessous le chiffre en français, la prononciation romaji, l’écriture en hiragana et les kanji.

Certains nombres possèdent deux prononciations différentes. Cela concerne le quatre, le sept ainsi que le neuf. Les mots après le « ou » dans notre tableau sont généralement utilisés pour réciter des nombres ou pour réaliser des calculs. En revanche, on ne s’en sert presque pas pour compter des choses.

Autre particularité : le zéro. Les Japonais avaient l’habitude de ne pas l’utiliser, mais avec la mondialisation et l’essor de l’industrie, il a été importé et est désormais aussi important qu’en occident. Là encore, il y a diverses prononciations : rei, maru ou zero (en katakana). Cela dépend du contexte et de votre interlocuteur.

Nombre Kanji Kana Romaji
0 れい, ゼロ ou マル rei, zero ou maru
1 いち ichi
2 ni
3 さん san
4 よん ou し yon ou shi
5 go
6 ろく roku
7 なな ou しち nana ou shichi
8 はち hachi
9 きゅう ou く kyuu ou ku
10 じゅう juu

11 à 99 en japonais

Si l’on admet volontiers que le système de comptage en japonais est lourd, il a le mérite d’être très logique. Pour former des nombres de 11 à 99, il suffit d’associer les nombres de 1 à 10. Et oui, avec une dizaine de mots on peut compter jusqu’à 100 !

  • 11 se dit juu-ichi (十一) ce qui correspond à 10 + 1
  • 12 se dit juu-ni (十二) soit 10 + 2

Et ainsi de suite, jusqu’à 19.

Les autres dizaines se forment facilement et de manière similaire. Là encore, vous devez associer un numéro et le juu (十) qui sert à dire 10 :

  • 20 se dit ni-juu (二十) soit littéralement 2 et 10.
  • 21 se dit ni-juuichi (二十一) soit 2 + 10 + 1

Voilà ! Pas plus compliqué que cela. La même logique s’applique jusqu’à 99.

Nombre Kanji Romaji
11 十一 juu-ichi
12 十二 juu-ni
13 十三 juu-san
14 十四 juu-yon
15 十五 juu-go
16 十六 juu-roku
17 十七 juu-nana
18 十八 juu-hachi
19 十九 juu-kyuu
20 二十 ni-juu
21 二十一 ni-juu-ichi
31 三十一 san-juu-ichi
41 四十一 yon-juu-ichi
51 五十一 go-juu-ichi
61 六十一 roku-juu-ichi
71 七十一 nana-juu-ichi
81 八十一 hachijuuichi
91 九十一 kyuujuuichi

Les nombres au-delà de 100 en japonais

Dans la vie quotidienne, il n’est pas rare d’employer les nombres supérieurs à 1000. Dans la mesure où 100 yens ne valent même pas 1 euro, on se retrouve souvent avec des centaines et des milliers lorsque l’on fait les courses. Le système de comptage est toujours aussi simple et reprend la même logique que pour compter jusqu’à 99. Il faut cependant rajouter hyaku (百) pour dire 100 et sen (千) pour 1000.

Il est donc toujours aussi aisé de compter en japonais. En revanche, la lourdeur apparait progressivement à mesure que vous cumulez des chiffres. Par exemple, 9999 se dira kyuu-sen kyuu-hyaku kyuu-ju kyuu (九千九百九十九).

Nombre Kanji Romaji
100 hyaku
200 二百 ni-hyaku
300 三百 san-hyaku
400 四百 yon-hyaku
500 五百 go-hyaku
1.000 sen
10.000 man
100.000 十万 juu-man
1.000.000 百万 hyaku-man
10.000.000 千万 sen-man
100.000.000 一億 ichi-oku
1.000.000.000 十億 juuoku

Comme vous pouvez le remarquer dans le tableau, les choses se compliquent légèrement quand on dépasse les 10.000. Un million se dit ainsi littéralement « 100 + 10.000 ». Eh oui, contrairement au français, la langue nippone possède un mot pour « 10.000 » !

Bon, on vous rassure : les Japonais utilisent généralement les nombres occidentaux pour évoquer les grosses sommes. Vous n’aurez probablement pas à faire affaire à un tel charabia qu’il faudra décrypter ! Mais nous vous recommandons tout de même de maitriser cet aspect de la langue japonaise.