Voyager en tant que musulman au Japon

japonaise-hijab-musulman

Le Japon est un pays qui ne compte qu’une très faible population musulmane. Le nombre de touristes musulmans a néanmoins considérablement augmenté ces dernières années. Les Japonais sont jugés comme des personnes très tolérantes envers les différentes croyances, convictions et cultes. L’islam n’est pas dénigré et fait même l’objet d’une certaine curiosité de la part d’une poignée de résidents nippons. Cependant, il faut bien avouer que l’on observe un grand manque de compréhension de la religion et une pénurie de services et d’installations pour les visiteurs musulmans.

Heureusement, les dernières années ont permis de démocratiser la culture musulmane au Japon. Cela a été rendu possible par les nombreux allers-retours de plusieurs voyageurs impliqués, l’action de plusieurs associations touristiques et certaines entreprises qui ont décidé de militer pour faciliter le séjour des musulmans. On regrette toutefois l’absence d’organismes centralisés pour coordonner l’ensemble des efforts. C’est ainsi que les restaurants doivent mener seuls leur combat pour obtenir des certifications halal.

L’essor du tourisme musulman au Japon

Contrairement à ce que l’on pourrait penser en tant que Français, la grande majorité des touristes musulmans au Japon vient des pays d’Asie du Sud-Est. En effet, on compte des centaines de milliers de voyageurs en provenance de l’Indonésie, de Singapour ou de la Malaisie. Ces derniers profitent de la dispense de visa (comme les Français) et peuvent se rendre au Japon sur la seule présentation d’un passeport électronique ; s’il est conforme aux normes de l’OACI.

Il ne faut pas non plus oublier l’intérêt du monde occidental pour le Japon, en particulier grâce aux mangas et aux animes. Le pays du soleil levant est l’objet de fascination de la part de toutes les cultures en Europe et aux États-Unis. Des vacanciers occidentaux se rendent par millions dans les rues de Tokyo ou Kyoto. Cela facilitait l’essor des commerces locaux, qui sont parfois spécialisés dans les voyageurs musulmans. C’est ainsi que l’on note l’inauguration exponentielle de multiples restaurants halal, de circuits touristiques spécifiques ou d’infrastructures respectant explicitement les préceptes musulmans.

Les différents gouvernements japonais se sont progressivement intéressés au monde arabe et à la culture musulmane depuis les années 80. Il faut dire que les liens entre le Japon et le peuple arabe étaient très superficiels jusqu’aux crises pétrolières de 1973 et 1979. Désormais, 85 % du pétrole japonais est importé des pays du golfe. L’Arabie Saoudite a la relation la plus établie avec le Japon. L’institut arabe islamique à Tokyo a été ouvert et permet aux résidents nippons d’assister à des cours pour étudier et apprendre l’arabe. La Japan Fondation est un programme d’échange culturel créé en 1972 qui offre la possibilité de parrainer les élèves dans des institutions techniques de pointe en Arabie Saoudite.

Prévoir son séjour en tant que musulman

tokyo tower

Le respect des traditions et de la foi musulmane implique de bien préparer son séjour au Japon. La cadence de visiteurs musulmans a cependant explosé au cours des 10 dernières années au Japon et vous ne serez donc pas le premier dans votre situation. Il existe désormais un nombre croissant d’agences de voyages qui proposent des circuits conviviaux pour les musulmans. Il est possible de réserver des périples d’une à deux semaines selon les activités que l’on souhaite effectuer.

Ces multiples circuits ont l’avantage de s’adresser tout spécifiquement aux musulmans. Ainsi, l’ensemble des dispositions nécessaires a été élaboré avec soin (par exemple, l’hébergement ou la nourriture). Cela signifie que vous n’avez pas à vous embêter de vérifier manuellement chaque établissement que vous allez fréquenter et que vous pouvez partir avec l’esprit serein. C’est une bonne option si vous décidez de réaliser un voyage en famille, avec des enfants ou des individus âgés.

L’inconvénient de ce type de séjour organisé est le manque de personnalisation. Vous pouvez certes choisir d’effectuer ou non certaines activités, mais la structure du périple ne sera pas de votre ressort. L’expérience pourrait s’avérer moins authentique et vous ne pourrez pas partir à la rencontre des Japonais comme vous le feriez avec une préparation plus « artisanale ». Il est tout à fait possible de mettre au point des vacances de meilleure qualité en prenant le temps de bien vérifier les établissements, les avis sur Google ou TripAdvisor et les conditions d’accès !

Gardons cependant à l’esprit que les pratiques en faveur des musulmans se limitent pour le moment aux grosses villes du Japon. Il est difficile de manger halal et de recevoir des hébergements alternatifs dans les campagnes nipponnes. Cela nécessite donc une grande vigilance de votre part et une plus longue préparation en amont.

De nombreux liens renvoyant à des sites spécialisés dans le tourisme dit « halal » au Japon sont à retrouver en fin d’article. Ils vous permettront de déterminer quels sont les établissements à visiter, les meilleurs emplacements pour dormir ainsi que les différentes informations pour effectuer les prières.

Salles de prière et mosquées

Il existe certaines installations publiques comme les principaux aéroports ainsi qu’un petit nombre d’hôtels qui accueillent les musulmans avec des salles de prière. Ces dernières ont des flèches pointant vers la Mecque et ont été érigées dans le respect des besoins des visiteurs et des résidents musulmans. On vous conseille de vous munir d’une application pour téléphone portable (accessible via des données mobiles ou du Wi-Fi) qui vous indiquera plus explicitement les endroits ouverts et ceux en construction.

Les fournitures spécifiques telles que des tapis de prière et vêtements ne sont pas toujours proposées. On vous préconise donc de les apporter dans votre valise.

La plupart des grandes villes japonaises disposent désormais d’une ou de plusieurs mosquées. Il est ainsi possible de les parcourir lors de votre voyage touristique. La plus importante est celle de Tokyo. Il s’agit d’un centre culturel turc situé dans le district d’Oyama-cho à Shibuya. Elle est bâtie sur trois étages pour une superficie de 1477 m². Elle est facilement reconnaissable via son dôme principal haut de 23,25 m et soutenus par six piliers. Le minaret mesure 41,48 m de haut.

Mosquée Préfecture Ville Adresse
Masjid Nusantara Akihabara Tokyo (Mosquée Akihabara) Tokyo Chiyoda-ku 5th F Yamaume Building, 2-17 Kanda Sudacho, Chiyoda-ku
Sapporo Masjid Hokkaido Sapporo-shi Kita 14 jo Nishi 3 Chome 1-10,Kitaku,Sapporo,Hokkaido-Japan
Masjid Al-Noor Hokkaido Otaru-shi Hokkaido Otaru-shi Inaho 5-4-27
Mosquée Muroran Hokkaido Muroran-shi 5-18-6-1F Takasago-cho, Muroran-shi, Hokkaido
Chitose Hokkaido Shitose-shi 1-2-1 , Kashiwadai Minami, Shitose-shi, Hokkaido
Morioka Iwate Morioka-shi 2-22 Abetate-cho, Morioka-shi, Iwate
Iwaki Fukushima Iwaki-shi 176-1 Miyanoshita Shimokawa , Izumi-cho , Iwaki-shi , Fukushima
Centre culturel islamique de Sendai Miyagi sendai-shi 7-24, hachiman 7-chome, Aoba-ku, Sendai, Miyagi, Japan.
Tokyo Camii Tokyo Shibuya-ku 1-19 Oyama-cho, Shibuya-ku, Tokyo 151-0065, JAPAN
As-Salaam Tokyo Taito-ku 4-6-7 Taito Taito-ku Tokyo 110-0016
Otsuka Tokyo Toshima-ku 3-42-7 Minami Otsuka, Toshima-ku, Tokyo
Kamata Tokyo Ota-ku 5-1-2 Kamata, Ota-ku, Tokyo
Mosquée Al-Tawheed Tokyo Hachioji-shi 36-6 Hiraoka-cho Hachioji-shi Tokyo
Hira Chiba Ishikawa-shi 3-3-19 Gyotoku Ekimae, Ichikawa-shi, Chiba
Ja'me Yokohama Kanagawa Yokohama-shi 1-31-13 Hayabuchi, Tsuzuki-ku, Yokohama-city, Kanagawa
Mosquée Ebina Kanagawa Ebina-shi 3-12-1 Kamigo, Ebina-shi, Kanagawa
Mosquée Bilal Nagano Hanishina-gun 6830-4 Minamijyo, Sakaki-machi, Hanishina-gun, Nagano
Mosquée Fuji Shizuoka Fuji-shi 2561-29 Nakazato, Fuji-shi, Shizuoka
Mosquée Mohammadi Shizuoka Hamamatu-shi 161-2 Terawaki cho, Minami-ku, Hamamatsu-shi, Shizuoka
Mosquée Nagoya Aichi Nagoya-shi 2-26-7 Honjindori, Nakamura-ku, Nagoya, Aichi
Mosquée de Kyoto Kyoto Kyoto-shi Miyagaki-cho92, Kamigyo-ku Kawaramachi, Kyoto-shi, Kyoto
Mosquée de Osaka Osaka Yodogawa-ku 4-12-16 Owada Nishi Yodogawa-ku Osaka
Mosquée Osaka Ibaraki Osaka Ibaraki-shi 4-6-13, Toyokawa, Ibaraki City , Osaka
Mosquée musulmane de Kobe Hyogo kobe-shi 2-25-14 Nakayamate Dori, Chuo-ku, Kobe-shi, Hyogo
Centre islamique d'Okayama Okayama Okayama-shi 2-1-7 Tsushima Higashi, Kita-ku, Okayama-shi, Okayama
Mosquée Higashihiroshima Hiroshima Higashihiroshima-shi 2786-1, Taguchi, Saijyou-cho, Higashihiroshima-shi, Hiroshima
Niihama Ehime Niihama-shi 2-2-43 Ikku-cho, Niihama-shi, Ehime
Fukuoka Fukuoka Fukuoka-shi 3-2-18 Hakozaki , Higashi-ku, Fukuoka-shi, Fukuoka
Beppu Oita Beppu-shi 10-19 Wakakusa-cho, Beppu-shi, Oita
Centre islamique de Kumamoto Kumamoto Kumamoto-shi 5-5-2, Kurokammi, chuou-ku, Kumamoto-shi, Kumamoto
Kagoshima Masjid Kagoshima Masago-cho 84-21, Masago-cho, Kagoshima
Okinawa Okinawa Nakagami-gun 193-78 Uehara, Nishihara-cho, Nakagami-gun, Okinawa

Tableau par muslim-guide.jp.

La cuisine japonaise est-elle halal ?

Sushi

Les Japonais consomment en majorité une cuisine qui semble adaptée aux besoins des touristes de confession musulmane. En effet, le riz, les légumes, les produits dérivés du soja et les fruits de mer sont souvent au menu. Attention cependant, car de nombreux aliments non autorisés par la loi islamique sont manipulés dans la confection des mets. C’est ainsi que le saké, la sauce soja, le vin de riz sucré sont en général utilisés pour préparer des bouillons ou accompagnés des plats principaux. Le miso est fréquemment concocté avec des alcools de cuisine. Enfin, des pains et confiseries peuvent, sans surprise, contenir de la gélatine de graisse animale. C’est notamment le cas du beurre.

Les Japonais sont très carnivores et amateurs de porc en particulier. Le poisson représente une bonne alternative dans la plupart des cas. Il peut être difficile de savourer un repas japonais halal sans compromettre les composants et le mode de cuisson. On trouve de plus en plus d’établissements qui détaillent les ingrédients employés qu’ils utilisent, pour des questions d’allergie. Vous pouvez aussi demander au personnel lors de votre commande. Le miso sans additif apporte toujours la mention 無添加 mu -ten-ka.

La nourriture halal au Japon

Qu’on se le dise, la principale difficulté des musulmans concerne la nourriture. On ne trouve qu’un petit nombre de producteurs d’aliments et de restaurants halal au Japon. Les voyageurs musulmans ont l’occasion d’acheter facilement des marchandises certifiées comme des viandes qui sont généralement surgelées. Il est possible de se procurer des épices ou des denrées non transformées. La majorité des établissements de ce type prennent la décision de vendre de l’alcool, ce qui pourra en étonner certains. Cela représente une manne financière pour ces propriétaires, qui semble vitale.

Il est souvent nécessaire de se tourner vers les magasins d’alimentation ethniques qui offrent des mets halal. On rencontre toutefois de nombreux traiteurs qui se disent « musulman-friendly » et qui proposent un repas halal en plus de leur menu habituel. Il convient de faire attention, car les mets sont probablement concoctés dans la même cuisine que les plats non-halal.

La plupart des restaurants pour les musulmans sont situés dans les principaux aéroports et quelques grands hôtels. Il est préférable de réserver sa table quelques jours en avance pour la préparation des déjeuners. Sinon, on peut trouver d’autres établissements non japonais qui offrent une cuisine bangladaise, égyptienne, indienne, indonésienne, iranienne, marocaine ou pakistanaise. Il y a de multiples installations turques qui pourront vous convenir également. Enfin, des restaurants végétariens fournissent parfois des plats halal dans leurs cartes.

Lorsque l’on sort des grandes agglomérations, les infrastructures halal ou pour musulmans sont encore plus difficiles à dénicher. De nombreuses localités n’en possèdent tout simplement pas, faute d’attractivité et de visiteurs étrangers. Si vous souhaitez préparer votre propre repas, on trouve certains supermarchés des villes principales qui vous proposeront quelques produits halal, comme les Gyomu Supa. Mais gardez bien à l’esprit qu’il s’agit de viandes congelées plutôt que d’aliments prêts à manger.

Heureusement, les réservations de logements ont évolué ces dernières années au Japon. La plupart des chambres d’hôtel et des appartements que vous pourrez louer pour une à plusieurs semaines offrent des petites cuisines utilisables. Cela est aussi valable dans les auberges de jeunesse ainsi que les ryokan. Il est presque toujours possible de préparer ses propres repas et d’obtenir de l’eau chaude en quelques secondes. De quoi concocter des nouilles instantanées et vous permettre de manger en toutes circonstances. On note que beaucoup de visiteurs musulmans préfèrent amener des aliments halal avec eux dans leur valise. Attention toutefois, les viandes sont formellement interdites dans les bagages.

La meilleure solution pour trouver un restaurant halal au Japon reste de se référer au site Halalgourmet.jp. Il s’agit d’une vaste base de données consultable qui répertorie tous les établissements compatibles autour de vous. Vous pouvez choisir de vous géolocaliser ou d’entrer dans une ville japonaise spécifique. C’est une réponse sûre qui sera plus adaptée que Google ou TripAdvisor. Surtout, la banque de données est mise à jour régulièrement et vous permet de vous informer des éventuelles fermetures ou règles particulières desdits établissements.

Les meilleures applications pour un voyageur musulman au Japon

  • Halal Gourmet Japan, pour trouver des restaurants musulmans
  • Halal Navi, pour trouver des restaurants et des mosquées halal
  • Japan Masjid Finder, pour trouver des mosquées autour de soi et se situer par rapport à la Mecque
  • Osaka Muslim & Vegetarian Map, si vous vous rendez dans la ville éponyme
  • Google Maps, pour se déplacer dans les villes japonaises
  • Google Traduction, qui pourra vous dépanner si vous souhaitez vous exprimer en japonais ou traduire une indication

Quelques adresses Internet utiles

  • Muslimguide, un portail « muslim » créé par l’office du tourisme japonais
  • Halalgourmet, pour trouver des restaurants à travers tout le Japon
  • Fooddiversity, pour les dernières informations concernant les musulmans au Japon
  • Halaljapan, un site sur la nourriture halal au Japon (en japonais)