Partagez cet article
  • 44
    Partages

Dernière modification le

Dans une vidéo mise en ligne sur la plate-forme YouTube ce vendredi, le chef d’un parti d’opposition dont le but principal est d’écraser le radiodiffuseur public japonais NHK a fait une remarque plus que déplacée. Selon lui, la solution à une surpopulation serait un génocide.

Des propos honteux 

Ce n’est pas tout, puisque l’homme s’est également interrogé sur plusieurs sujets qui touchent le Japon en général. Par exemple, l’aide à l’éducation dans les pays en voie de développement, et souvent soumis à une situation de précarité extrême. Selon lui, il convient de revoir ces aides, puisqu’il est “impossible d’enseigner à des chiens.” “Ils sont proches des chiens”. 

Dans une autre vidéo, qui évoquait le racisme au Japon et ailleurs, Tachibana a suggéré que la discrimination et le harcèlement était des formes de providence divine. Pour lui, c’est “l’ordre naturel que Dieu a créé. Le fait que des gens tuent d’autres personnes fait partie intégrante du système créé par Dieu, également” 

L’homme est connu au Japon pour ses remarques qui flirtent facilement avec les limites. Ainsi, selon lui, afin de freiner la croissance explosive de la population mondiale, il a déclaré que le génocide était la meilleure solution contre une race qui se reproduit comme des idiots. “Plus un pays est stupide, plus il se reproduit”. Évidemment, pour se protéger, il expliquait qu’il n’avait pas “l’intention de le faire”, avant d’ajouter, maladroitement une fois de plus, “que les personnes raisonnablement intelligentes devraient être autorisées à vivre, tandis que les autres devraient être abattus”… 

visuel population 1 - Incroyable : le chef d'un parti d'opposition japonais suggère un génocide pour résoudre la surpopulation mondiale

Et qu’en pensent les grandes instances mondiales ?

Dans un rapport en 2009, consacré à l’état de la population mondiale, le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) a affirmé que le réchauffement planétaire ne peut être endigué que par une réduction massive de la population mondiale. La même année, une O.N.G. britannique a estimé que le moyen le moins coûteux de résoudre le problème de réchauffement planétaire serait de réduire la population mondiale de 500 millions d’individus, d’ici 30 ans. Comme vous avez pu le constater, cela ne concerne que le changement climatique.

Pourtant, un demi génocide à la manière de ce qu’on a pu le voir dans certains films récents comme avec Thanos ne servirait à rien, d’après les récentes études. L’impact actuel d’une société sur son environnement est le produit du nombre d’individus, de la consommation par individu, et de l’impact par unité de consommation qui varie avec le progrès technique. En supprimant la moitié des hommes, c’est l’ensemble de l’équation qui est impactée. Concrètement, pour que l’impact de l’environnement de l’humain soit nul (et revienne aux taux ancestraux), il faudrait réduire la population de 99 %, d’après une étude.

Globalement, pour sauver l’espèce humaine (et nous parlons bien du changement climatique et non de l’idiotie visée par Monsieur Tachibana), la question de la population ne se poserait qu’au très long terme. Pour le moment, il convient de cerner les vrais problèmes : un Nord-américain pollue 20 fois plus qu’un Africain.

Social LikeBox & Feed plugin Powered By Weblizar


Partagez cet article
  • 44
    Partages
  • 44
    Partages