Nous rejoindre

ARTICLE

Yasushi Watanabe : un pionnier de la recherche sur l’animation japonaise

Yasushi Watanabe
Yasushi Watanabe

Né à Osaka en 1934, M. Watanabe a travaillé au siège du Mainichi Shimbun à Osaka, où il a effectué des recherches sur l’animation au niveau national et international pendant plus de 70 ans. Il est décédé le 27 mars. Il avait 86 ans.

Il est considéré comme un pionnier dans l’étude de l’animation japonaise, ayant mené des recherches depuis l’époque où l’animation ne jouissait pas d’une aussi grande popularité que de nos jours. De même, il a enseigné à l’université sur l’histoire de l’animation dans le monde. Ce savoir-faire considérable a des retombées significatives sur la génération de chercheurs suivante.

Il est l’auteur de “History of Japanese Animation Films” (Yubunsha), qu’il a co-écrit avec M. Yamaguchi Katsunori en 1977, “70 Years of Movie Anime” (édité par Animage, Tokuma Shoten) en 1989, et “The Genesis of Nippon Anime” (Shueisha), dont la publication vient de paraître en mars de cette année. Il était non seulement un spécialiste de l’histoire de l’animation Disney, mais aussi un chercheur éminent sur la genèse de l’animation japonaise d’avant et d’après la guerre.

En 2014, il a remporté le prix de l’Animation Society of Japan, et en 2015, le prix du Service Méritoire du 18e Festival des arts médiatiques du Japon. Il a également reçu le prix du Service Méritoire de l’Anime au Tokyo Anime Awards Festival 2018. De plus, en 2018, l’exposition “Yasushi Watanabe, une personne de mérite qui a mené la recherche en animation – ses activités de recherche et ses réalisations -” a été organisée à Kyoto.

Les premiers animateurs japonais, comme en témoignent ses articles, ne se sont pas contentés d’emprunter des thèmes et des techniques à l’Occident. Les courts métrages d’Ofuji, qui ont ensuite été présentés aux festivals de Cannes et de Venise, ont débuté dans les années 20 avec le chiyogami, un style d’animation qui utilisait les techniques de fabrication du papier japonais. Dans les années 30, lorsque les films parlants sont devenus populaires, il a adopté un style de dessin animé plus proche de la norme américaine “lisse”, avec des mélanges d’histoires locales et de motifs artistiques.

Facebook

Plus dans ARTICLE