ARTICLE

Un nouveau-né japonais reçoit une greffe de cellules souches du foie, une première mondiale

Transplantation foie

Au Japon, des médecins ont réussi à transplanter des cellules hépatiques dérivées de cellules souches embryonnaires sur un nouveau-né. C’est une première mondiale et cela pourrait offrir de nouvelles options de traitement pour les nourrissons.

Le nouveau-né était atteint d’un trouble du cycle de l’urée, le foie était incapable de décomposer l’ammoniac toxique. Mais à six jours, le nouveau-né était trop petit pour recevoir une greffe de foie, qui n’est généralement considérée comme sûre que lorsque l’enfant pèse environ six kilos, vers l’âge de trois à cinq mois.

En injectant 190 millions de cellules hépatiques dérivées de cellules souches embryonnaires (cellules ES) dans les vaisseaux sanguins du foie du bébé, les médecins du Centre national pour la santé et le développement de l’enfant se sont engagés à essayer un “traitement de transition” jusqu’à ce que le bébé soit assez grand.

A la suite du traitement, “le patient n’a pas constaté d’augmentation de la concentration d’ammoniac dans le sang et a pu suivre avec succès le traitement suivant”, plus précisément une greffe de foie, selon l’institut dans un communiqué de presse. Le bébé, dont le sexe n’a pas été révélé, a reçu une greffe du foie de son père et a été libéré de l’hôpital six mois après la naissance !

En Europe et aux États-Unis, les cellules hépatiques sont souvent disponibles après avoir été prélevées sur des donneurs en état de mort cérébrale, mais au Japon, l’offre est plus restreinte. L’institut national est l’une des deux organisations au Japon autorisées à établir des cellules ES pour étudier de nouveaux traitements médicaux.

Kasahara Mureo, directeur du centre de transplantation d’organes, déclare que ce traitement est le fruit de plus de 20 ans de recherche sur les cellules souches embryonnaires. Il souligne qu’il est important de poursuivre ces recherches en parallèle avec celles sur les cellules souches pluripotentes induites, ou cellules iPS.

Défiler vers le haut