Nous rejoindre

ARTICLE

Un chauffeur de taxi japonais infecté par le coronavirus

taxi osaka

Un conducteur de taxi japonais est porteur du coronavirus. Ce jeudi soir, de nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés au Japon. Ils n’ont aucun lien avec le bateau de croisière mise en quarantaine au large de Yokohama. Un contexte qui semble s’envenimer, alors que le Japon déclare avoir la situation sous contrôle.

Un chauffeur de taxi japonais contaminé par le coronavirus

Âgé de 70 ans, l’homme a été diagnostiqué comme porteur du nouveau virus COVID-19. De par sa profession de conducteur de taxi, ce Japonais a pu contaminer bon nombre de passagers avec le coronavirus. Pour l’heure, les autorités viennent de démarrer leur enquête, et les prochains jours révèleront si oui ou non, le virus est propagé de manière significative.

Le deuxième cas de coronavirus concerne un homme âgé d’une cinquantaine d’années. Situé dans la préfecture de Wakayama, il travaille dans un hôpital en tant que chirurgien. Récemment, il a été hospitalisé, car il disait souffrir d’une pneumonie. L’analyse a montré qu’il s’agissait du nouveau coronavirus, sévissant actuellement partout dans le monde, surtout en Chine.

Ces deux individus affectés font grimper le nombre total de cas intérieur au Japon à 31. Sur le navire de croisière Diamond Princess, mis en quarantaine, 218 personnes sont contaminées.

En savoir plus :   Vers une deuxième vague de cas de coronavirus au Japon ?