Dernière modification le

Au matin du dimanche 13 octobre, les premières pluies battantes ont occasionné de lourds dégâts aux côtes japonaises. Le bilan est actuellement d’au moins 12 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Un typhon historique

Vous n’êtes probablement pas sans savoir que le Japon se prépare à vivre un énième typhon d’envergure, à une puissance presque maximale. Nommé Hagibis, ce cyclone interpelle même les plus hardis d’un archipel qui s’est toujours habitué à ce phénomène naturel. Pourtant, son intensité, de catégorie cinq à son début d’approche des côtes japonaises, laisse penser que des dégâts extrêmement sérieux pourraient être provoqués sur une bonne partie du territoire nippon.

Aujourd’hui, ce typhon est classé un cran en dessous du niveau maximum, par la majorité des instituts météorologiques. Il s’oriente lentement par le centre est du Japon, et a d’ores et déjà touché des côtes, au matin du samedi 12 octobre 2019. Les autorités se disent inquiètes, puisqu’il se dirige tout droit vers Tokyo, la capitale, et ses 13 millions d’habitants.

Alors, à quoi s’attendre si vous habitez sur place ? Premièrement, les vents seront extrêmement violents (jusqu’à 216 km/h), et pour les personnes vivant au sein de villes littorales, la mer sera totalement démontée. Ce phénomène météorologique s’étendra ainsi sur plusieurs jours, ce qui oblige les populations à adopter des précautions énormes, à se préparer à de nombreuses coupures d’électricité, mais également à se priver de sortie. Même les plus chevronnés de l’archipel sont sur leurs gardes. Le Premier ministre, Shinzo Abe, a déclaré que « toutes les mesures possibles pour assurer la sécurité des gens ont été prises », en coopération étroite avec les Forces japonaises d’autodéfense. Au-delà des vents et des pluies diluviennes, les glissements de terrain seront nombreux, ce qui rendra certaines routes impraticables.

De nombreuses conséquences sur les villes

Une autre conséquence, logique, de ce phénomène, ce sont les diverses consignes d’évacuations qui ont été dépêchées à pas moins de 1,6 million de personnes. Dans le même temps, les compagnies aériennes ont dû annuler plus de 1600 vols intérieurs, et 260 internationaux. En ce qui concerne les trains, la plupart sont largement en retard, et certains sont mis à l’arrêt, comme le Shinkansen, le célèbre train à grande vitesse nippon. Dans l’ensemble, ce sont toutes les connexions à la capitale qui sont considérablement paralysées.

On peut également y noter des ruptures de stock très fréquentes dans les supermarchés et boutiques alimentaires de la zone de Tokyo. En effet, les résidents se sont très vite rués sur les derniers produits consommables, afin de se constituer des réserves de vivres et ne pas être en manque. Conséquence, de nombreux magasins ont dû fermer leurs portes plus tôt que prévu, faute de ravitaillement.

Samedi matin, nous assistions à de premières images, filmées par la chaine d’information NHK, montrant déjà les dégâts du typhon Hagibis. Certains toits ont été totalement décapités, des planches volaient, les voitures inondées et les rivières sortant de leur lit.

En conséquence de ce phénomène météorologique exceptionnel, les deux matchs de la Coupe du monde de rugby programmés ce samedi, France-Angleterre et Nouvelle-Zélande — Italie ont été annulée. Le pays a également été fortement impacté, et certains constructeurs automobiles comme Toyota ou Honda ont dû fermer plusieurs usines. À l’heure actuelle, plusieurs blessés et un mort composent un bilan qui risque de malheureusement grossir au fil des jours.

16h00 : il est désormais annoncé que le typhon Hagibis, signifiant « rapide » dans le tagalog, langue parlée aux Philippines, pourrait faire tomber des quantités de pluie jamais vues depuis le cyclone de 1958 sur l’archipel nippone. C’est la première fois que l’agence météorologique publie ce type d’avertissement pour Tokyo et ses environs, le plus élevé sur une échelle de 1 à 5. Le gouvernement préfectoral de Chiba vient de déclarer qu’une tornade avait touché une partie d’Ichihara et avait détruit une maison. Un homme, dans la cinquantaine, a été retrouvé mort dans une voiture, retournée près de cette dernière.

10:00 (13/10/2019) : après avoir transmis à plus de 7,3 millions de Japonais des consignes d’évacuation, les autorités japonaises annoncent au moins 14 décès causés par le passage du typhon. Ce dimanche matin, les soldats japonais redoublent d’efforts afin de porter secours aux habitants, piégés en nombre par les inondations et les édifices effondrés. Un autre journal, le Japan Times, évoque 19 morts. Le bilan risque de s’alourdir, puisque des dizaines de disparus manquent à l’appel, probablement ensevelis ou emportés par les eaux. Un enfant a notamment été retrouvé aux abords d’une rivière.

12:00 (13/10/2019) : d’après la NHK, le bilan atteint désormais 24 morts et 145 blessés. A cela s’ajoute environ 140 000 logements privés d’électricité.

18:00 (13/10/2019) : les nouvelles estimations annoncent au moins 33 morts et plus de 200 blessés. 19 personnes restent portées disparues. La plupart ont souvent été sous le coup d’un ensevelissement de terrain, quand d’autres ont été noyées dans leur maison.

Partagez cet article
  • 103
    Partages
  • 103
    Partages