Partagez cet article
  • 16
    Partages

Dernière modification le

Le site FuransuJapon souhaite vous présenter bien des aspects et caractéristiques du pays du soleil levant. Mais pour introduire un tel sujet, l’historique et la signification du drapeau du Japon peuvent êtres deux bons éléments à savoir.

Un cercle rouge sur un fond blanc. Le drapeau japonais est aujourd’hui reconnaissable aisément parmi les drapeaux du monde. Simpliste mais efficace, le disque rouge au centre représente le soleil se levant à l’est. C’est logiquement pour cela que le Japon est souvent surnommé le “pays du soleil levant”.

Maintenant, je vous propose de rentrer davantage dans les détails afin de mieux comprendre l’ensemble. Si nous avons l’habitude de dire que le disque rouge représente le Soleil, c’est en réalité la déesse Amaterasu, considérée comme l’une des figures fondatrices et mythiques du Japon, mais également l’ancêtre de ses empereurs.

Concernant le drapeau japonais en lui-même, il s’appelle Nisshoki, pouvant se traduire par le “drapeau de marque solaire” ; ou Hinomaru, “le disque solaire”.

Les Japonais qui agitent des pays du Japon lors d'une manifestation de l'empereur Akihito
L’empereur Akihito et les Japonais © Wikipédia – Nesnad

Pour la petite histoire, la tradition japonaise veut que la déesse Amaterasu ait fondé le Japon et sa nation il y a déjà 2700 ans. Les Japonais pensent également que cette déesse est l’ancêtre du premier empereur japonais. C’est précisément pour cette raison que l’empereur est connu sous l’attribut “fils du soleil”.

La première réalisation de ce drapeau en tant que tel remonte probablement à l’empereur Mommu, qu’il a utilisé dès l’an 701. Par la suite, les Shogun l’ont abondamment repris au 13e siècle, afin de rassembler toute une nation sous la même bannière contre l’invasion des Mongols. À cette époque, nous avons un territoire complètement fragmenté en identités territoriales distinctes et belliqueuses.

Premier exemple du drapeau du Japon actuel, en 1594
La flotte de Kuki Yoshitaka en 1594 © Wikipédia – 投稿者がファイル作成 – ブレイズマン

Si l’on se penche maintenant du côté de l’histoire contemporaine, ce drapeau a été adopté pour la première fois (et est devenue officiel) en 1870. À l’époque, il était considéré comme le drapeau des marchands. Il faudra attendre 1999 pour que ce drapeau devienne réellement officiel au Japon.

Au fil de son histoire contemporaine, le Japon a conçu de nombreuses variantes du drapeau. Certaines d’entre elles appartiennent aux forces maritimes japonaise, aux forces armées d’autodéfense japonaise ou encore à la famille impériale.

Une des variantes les plus connues est certainement l’étendard de l’armée impériale japonaise. Aujourd’hui, l’actuel pavillon des forces navales japonaises lui ressemble énormément, avec un cercle rouge entouré par des rayons de soleil rouges qui se déploient dans toutes les directions. La différence est que le cercle est légèrement décalé, et n’est plus centré.

Le drapeau du Japon impérial
Drapeau d’après-guerre de la Force d’autodéfense maritime du Japon (depuis 1954)

Pour conclure, abordons rapidement l’actualité. L’opinion des Japonais à propos de ce drapeau national est nuançable. Ces dernières décennies, l’opinion publique est très partagée. L’utilisation du drapeau et de l’hymne national et même parfois l’objet d’un conflit dans les écoles publiques du Japon. Pour les habitants de Hokkaido, le drapeau du Japon rappelle par exemple trop les événements de la Seconde Guerre mondiale et l’occupation militaire américaine qui a suivi.

Pour d’autres nations préalablement occupées par le Japon durant la Seconde Guerre mondiale, le drapeau est le symbole de l’agression et de l’impérialisme passé, mais toujours présent dans les têtes des dirigeants. En effet, il faut rappeler que ce drapeau a servi d’instrument contre les nations occupées dans le but d’intimider et d’affirmer la domination du Japon voir, dans le pire des cas, la soumission des peuples. En Occident, difficile pour certains de comprendre toute l’importance d’un drapeau impérial, et certains, encore aujourd’hui, font des bourdes. Malgré toutes ces contraintes négatives entourant ce drapeau, on peut tout de même percevoir qu’au Japon même et en Europe, il s’est largement imposé comme un symbole puissant et durable reconnaissable. Aujourd’hui, plusieurs bannières, que ce soit militaires ou administratives, se basent sur ce même drapeau.


Partagez cet article
  • 16
    Partages
  • 16
    Partages