Top 10 des sites web les plus populaires au Japon

TOP SITES INTERNET AU JAPON – Au Japon, Google.com a été le site web le plus visité au cours du quatrième trimestre 2019, atteignant un trafic mensuel moyen d’environ 2,76 milliards de visites. Le site Google a été suivi par Yahoo.co.jp et Youtube.com. Un sondage sur le temps moyen passé quotidiennement avec certains médias a montré que les Japonais passaient en moyenne plus de quatre heures par jour à utiliser l’internet à partir du troisième trimestre 2019.

Mais à l’échelle d’une année, les tendances sont différentes. Retrouvez ci-dessous le classement des 10 sites internet les plus populaires au Japon.

Top des sites web les plus populaires au Japon
Top 10 des sites web les plus populaires au Japon

1/ Yahoo.co.jp
Au Japon, Yahoo est beaucoup plus implanté que Google. Le pourcentage global d’internautes qui visitent yahoo.co.jp est d’environ 5 % par jour. Cette situation s’explique en grande partie par la popularité des sites de sous-marques de Yahoo tels que Yahoo ! Auction (le site d’enchères n°1 au Japon), Yahoo ! Travel et Yahoo ! Weather.

2/ Google.co.jp
Le moteur de recherche multilingue de Google n’a pas connu de hausse de popularité notable au fil des ans, malgré plusieurs tentatives pour améliorer son profil au Japon. Avec une mise sur le marché plus rapide et l’accent mis sur la création de partenariats, Yahoo ! Japon a jeté des bases plus solides. Mais le lancement de Google Map Street View en 2009 a largement contribué à renforcer son attrait au Japon.

3/ fc2.com
Il s’agit d’une entreprise de création de sites web et d’hébergement de blogs gratuite et facile à utiliser. Similaire à Blogger, FC2 progresse lentement dans les classements, battant les entreprises qui ont une meilleure reconnaissance de leur marque pour se hisser dans le top 3.

4/ Youtube.com
Sur YouTube, Google a réussi à déloger le site web de vidéo traditionnelle NicoNico Douga, qui a souffert de problèmes de droits d’auteur que YouTube a été plus rapide à contenir et à résoudre. Au niveau mondial, le pourcentage d’internautes qui visitent quotidiennement le site youtube.com est d’environ 23 %, dont 8 % sont des visiteurs japonais de Youtube.

5/ Rakuten.co.jp
Tout comme Amazon et eBay, Rakuten rassemble tout au même endroit : c’est le point central du commerce électronique au Japon et son fondateur, Hiroshi Mikitani, a fait partie des dix premiers milliardaires de l’Internet. Actuellement, le portail compte 30 000 magasins et plus de 7 millions d’utilisateurs enregistrés. Rakuten possède également de solides sous-marques telles que Rakuten Travel et Rakuten Finance.

6/ Ameblo.jp
Ce site de blog japonais gratuit a su innover rapidement au fur et à mesure que de nouvelles tendances se sont fait jour. Le 2 décembre 2009, il a lancé Ameba Now, une plateforme de micro-blogging destinée à concurrencer Twitter Japon, et vient de lancer en mars 2010 son application d’avatar en Flash pour Facebook appelée Ameba Pico.

7/ Livedoor.com
Plus de 3 millions de Japonais utiliseraient le site de blog livedoor.Le pourcentage d’internautes mondiaux qui visitent livedoor.com est proche de 1,2 % par jour. Si ce moteur de recherche et ce portail d’information sont devenus célèbres, c’est principalement grâce à l’ancien PDG Takafumi Horie.

8/ Mixi.jp
Originaire du Japon, le site de réseautage social le plus populaire a facilement maintenu son avance sur Facebook (classé 31e), malgré les prouesses techniques de ce dernier. Le réseau Facebook est l’exemple parfait d’une entreprise qui a trop attendu pour se lancer sur le marché japonais et qui a lutté en permanence contre la domination de Mixi.

Toutefois, l’influence de Facebook se fait enfin sentir chez Mixi, qui a pris la rare décision de modifier son modèle économique en ouvrant sa communauté à des développeurs d’applications extérieurs, bien que de manière limitée. Les jeux sociaux introduits par Mixi en 2009 lui ont permis de rester le premier site de réseau social au Japon.

9/ Google.com
Quand vous recherchez Google.com en japonais en utilisant uniquement des caractères d’origine chinoise, vous ne trouvez pratiquement aucun site japonais dans les résultats. Dans la mesure où les expatriés ne représentent qu’une fraction de la population japonaise, cela signifie que les Japonais sont très nombreux à effectuer des recherches en anglais, ce qui se vérifie aussi en Chine. Au niveau mondial, le pourcentage d’internautes qui visitent google.com est d’environ 30 à 42 % par jour.

10/ Wikipedia.org
Avec plus de 40 % des utilisateurs, les Japonais sont parmi les plus fidèles et les plus fervents rédacteurs de Wikipédia. Rien de nouveau ici, puisque Wikipédia est populaire dans n’importe quel pays du monde.

Source

Aide FuransuJapon en partageant cet article :
  • 13
    Partages
  • 13
    Partages

Après avoir terminé une licence d'Histoire, j'ai décidé de me lancer dans l'aventure du site web avec FuransuJapon. L'objectif est d'apporter un nouveau point de vue sur les actualités principales du pays du soleil levant. Histoire, Culture, Géographie, Anime & Manga, beaucoup de catégories sont concernées ! J'écris également pour divers médias sur le net. Me contacter : [email protected]