Nous rejoindre
tokyo, capitale du japon

Société

Tokyo signale 286 cas de coronavirus ce jeudi 16 juillet

Si le Japon n’affiche pas les mêmes standards que les États-Unis ou que le Brésil, la situation n’en est pas moins préoccupante. C’est simple, jamais il n’y a eu autant de cas de contamination en un seul jour. Ce jeudi 16 juillet, la capitale Tokyo a rapporté 286 infections. Cela intervient un jour seulement après que l’alerte ait été portée à son plus haut niveau.

Record battu

Selon Mme Koike, la gouverneure de Tokyo, ce chiffre reflète l’augmentation du nombre de tests quotidiens effectués dans la capitale, qui a atteint plus de 4 000, ce qui constitue également un nouveau record.

Néanmoins, il bat le précédent record, de 243. L’augmentation de l’épidémie n’est pas forcément déterminée, aujourd’hui. Cependant, la tendance, elle, est bel et bien confirmée : le coronavirus est toujours bien présent au pays du soleil levant, et notamment dans les quartiers nocturnes.

Depuis la levée complète de l’état d’urgence le 25 mai dernier, le nombre de nouvelles infections à Tokyo est en hausse. Le Japon dans son ensemble a confirmé 454 nouvelles infections mercredi, le plus grand nombre depuis la levée de l’état d’urgence.

Hausse du niveau d’alerte

À Tokyo, le gouvernement a porté son alerte au plus haut des quatre niveaux, ce qui signifie que « la contamination se propage ». Le gouvernement a exhorté les habitants à éviter tout voyage non essentiel dans les autres préfectures et à s’abstenir de se rendre dans les établissements de nuit et les restaurants qui n’ont pas pris de mesures suffisantes pour prévenir les contaminations.

Pour prendre cette décision, la Commission s’est basée sur ses propres critères d’évaluation de la gravité de la pandémie, notamment le nombre de nouveaux patients dans les hôpitaux et le ratio des voies d’infection non traçables.

En savoir plus :   Le taux de suicide diminue au Japon, mais est en hausse chez les 10 à 19 ans : des chiffres alarmants

À la différence des semaines précédentes, les nouveaux cas de ces derniers jours ne concernent plus uniquement les jeunes qui travaillent dans les quartiers de la vie nocturne ou qui s’y rendent. Des cas d’infection ont été signalés dans des écoles maternelles et des établissements de soins pour personnes âgées, ce qui indique que le virus se propage à des générations plus larges.

Quelque 850 personnes ont également été en contact étroit avec des personnes qui ont été testées positives au virus dans un théâtre du quartier commerçant très fréquenté de Shinjuku à Tokyo.