Partagez cet article

Dernière modification le

Tokyo, à la fin du mois de janvier, a organisé une séance de préparation aux catastrophes naturelles pour ses résidents étrangers. En effet, les japonais savent déjà comment réagir en cas de tremblement, chose à laquelle les étrangers ne sont pas forcément préparés.

Rappelons que l’archipel nippon, est situé entre quatre grandes plaques tectoniques ainsi que sur la Ceinture de feu du Pacifique, un alignement de 452 volcans, le Japon vit donc dans une peur constante qu’une catastrophe naturelle se déclare comme le tremblement de terre du 11 mars 2011. Un séisme de magnitude 9 frappe la côte pacifique de la région de Tohoku, ce dernier mène à un énorme tsunami causant la mort de 15 894 personnes, la disparition de 2 563 personnes ainsi que le ravage d’une centrale nucléaire. Il existe malheureusement pire dans l’histoire de l’archipel, notamment celui du 31 décembre 1703 à Edo (aujourd’hui Tokyo), suite à un tremblement de terre ayant provoqué la mort de 2 300, un tsunami meurtrier se déclare faisant environ 100 000 victimes. 

70% de chance qu’un séisme majeur frappe le pays

“La possibilité d’un séisme majeur à venir dans les trente prochaines années, à Tokyo, est de 70 %”, indique Hiroyuki Ozawa, responsable du service de prévention des catastrophes naturelles. Comme Lydie, une française venant de s’installer dans la capitale nippone avec son mari et ses enfants, les résidents étrangers ne sont pas forcément conscients que le risque était si imminent. Cette dernière a participé à la journée de préparation aux catastrophes naturelles, organisée au stade de Komazawa. Une préparation, à l’intention des résidents étrangers, plus que nécessaire pour cette part de la population ne parlant pas tous le japonais et qui, en cas de tremblement de terre par exemple, seraient totalement perdus. Lors de cette journée une application, J-alert, a été présentée, elle traduit automatiquement les messages d’urgences émis par cette dernière. 

illu tokyo tremble 2 - Tokyo prépare ses résidents étrangers au Grand tremblement de terre

En prévision des Jeux olympiques de 2020

Cela fait désormais quinze ans que ce type de préparation existe à Tokyo, mais c’est la première fois qu’elle est mise en place pour ses étranges, non-japonophones. 

« Aujourd’hui, la capitale compte 3, 7 % de résidents étrangers(environ 500 000 sur 2 millions qui vivent dans le pays) et cela va augmenter. Nous devons penser à eux, ainsi qu’aux voyageurs et aux Jeux Olympiques de 2020 qui arrivent : si nos résidents sont préparés, ils seront capables de donner des informations aux gens de passage. » déclare Nobuharu Hikiba, directeur de la section multiculturelle de la métropole.


Selon des estimations, un séisme de magnitude 7 frappant la capitale, comptant environ 13 millions d’habitants, détruirait plus de 300 000 bâtiments et 147 600 routes. Tokyo ne se préoccupe pas seulement des catastrophes naturelles, un premier exercice de protection en cas de tir de missile a récemment été inauguré.
« Si un missile devait tomber sur Tokyo, abritez-vous à l’intérieur, ou dans un abri souterrain, contrairement aux tremblements de terre, ne cherchez pas à sortir. » précise Hiroyuki Ozawa.

illu tokyo tremble - Tokyo prépare ses résidents étrangers au Grand tremblement de terre

Partagez cet article