Nous rejoindre

Société

Tokyo enregistre 463 contaminations par le coronavirus, record absolu

, Tokyo enregistre 463 contaminations par le coronavirus, record absolu, Furansu

C’est la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, qui a dévoilé les chiffres de ce 31 juillet 2020. La capitale, Tokyo, recense plus de 460 contaminations par le coronavirus, un record quotidien absolu. Pour rappel, le précédent montant maximal était de 367, jeudi dernier. Les inquiétudes se multiplient quant à une vraisemblable deuxième vague épidémique, plus puissante et plus dangereuse sur l’archipel.

Un nouveau record

Le Japon est un pays moins touché que les autres par le coronavirus. Du moins, jusqu’à maintenant. Il semble qu’une nouvelle vague épidémique, de moins en moins maîtrisée, se développe progressivement dans le pays du soleil levant. Toutes les couches de population sont concernées, et beaucoup de préfectures également.

À la date du 31 juillet 2020, le nombre de décès total à l’échelle nationale s’élève à 1020, au Japon. Plus éloquent encore, le total des contaminations à Tokyo uniquement s’élève à 12 691 personnes. Il faut insister sur le fait que la moitié d’entre elles ont été signalées ce mois-ci. Plus que jamais, la capitale est source de nombreuses inquiétudes. Koike, la gouverneure, a déclaré que Tokyo pourrait lancer son propre état d’urgence si la situation s’aggravait. Des propos qui ne manquent pas de contraster avec le chef du cabinet Yoshihide Suga, qui rappelait la semaine dernière que le Japon n’avait pas besoin d’état d’urgence.

Pour les grands pontes nippons, tout est une question de tendance. Selon le gouvernement, il y a quelques jours encore, celle-ci était moins inquiétante qu’aux mois de mars et d’avril dernier. Les statistiques, aujourd’hui, semblent prouver le contraire, et la situation tend à s’envenimer. Il est vrai qu’il n’y a jamais eu autant de tests de dépistage, mais cela n’est guère plus rassurant.

Au total, 35 461 personnes ont été touchées dans le pays jeudi, dont 700 à bord du navire de croisière Diamond Princess, qui a été mis en quarantaine à Yokohama en février.

Facebook

Plus dans Société