Nous rejoindre

Histoire

Tokyo : capitale du Japon, histoire, population, tout savoir

Tokyo, Tokyo : capitale du Japon, histoire, population, tout savoir, Furansu

Tokyo (東京, Tōkyō) est la capitale du Japon, ainsi que la métropole la plus peuplée du monde. Elle fait également partie des 47 préfectures du Japon, et se compose de 23 quartiers centraux et de nombreuses villes et villages à l’ouest du centre-ville. Le territoire de Tokyo comprend également les îles Izu et Ogasawara.

La zone de Tokyo est habitée depuis l’Antiquité. Depuis des siècles, le petit village de pêcheurs d’Edo y est implanté. Il a fallu attendre la période Tokugawa (1603-1867) pour qu’Edo se transforme en ville et devienne la capitale du shogunat Tokugawa. À cette époque, la famille impériale demeurait toutefois dans Kyōto, l’ancienne capitale impériale. Sous la Restauration Meiji de 1868, qui a mis fin au shogunat, la capitale a été déplacée à Edo. Elle a alors été rebaptisée Tokyo, ce qui veut dire « capitale de l’Est ». Depuis le 17e siècle, Edo était la plus grande ville du Japon. Les habitants de Tokyo ont dépassé le million à la fin du XIXe siècle, tandis qu’en tant que centre politique, économique et culturel du Japon, elle devenait l’une des villes les plus peuplées du monde au XXe siècle.

Tokyo pendant l’ère Meiji

Le Japon a commencé à se familiariser avec la civilisation occidentale pendant l’ère Meiji (1868-1912). Les constructions en pierre et en briques étaient édifiées sur le terrain des demeures des seigneurs féodaux, et les grandes routes étaient pavées de pierres rondes. À partir de 1869, la première ligne de télécommunications japonaise a été ouverte entre Tokyo et Yokohama, et la première locomotive à vapeur a commencé à circuler en 1872 entre Shimbashi et Yokohama. Les styles de coiffure occidentaux ont remplacé le nœud de tête traditionnel porté par les hommes, tandis que les chapeaux melon, les cols hauts et les jupes bouffantes étaient à la pointe de la tendance. À Ueno, en 1882, les premiers jardins zoologiques du Japon ont été ouverts. Le gouvernement ministériel a été adopté en 1885 et Ito Hirobumi est devenu le premier Premier ministre du Japon. En 1889, avec la promulgation de la Constitution de l’Empire du Japon, le Japon a établi le système politique d’un État moderne.

Capitale du Japon ? Oui, mais…

Chose intéressante, il n’existe pas de loi, de constitution ou autre qui désignent Tokyo comme capitale du Japon. Autrement dit, Tokyo n’est pas à proprement parler la capitale du Japon. Plusieurs lois désignent Tokyo et ses environs comme la « zone métropolitaine », soit une unité de préfectures. On peut citer comme exemple la loi sur le développement de la zone de la capitale. Cette loi laisse entendre que Tokyo est la capitale, puisqu’elle désigne Tokyo et ses préfectures environnantes comme la « zone métropolitaine », mais elle ne désigne pas explicitement Tokyo comme la capitale. Elle est juste une sous-entendue. Qui plus est, la loi a été faite pour développer une zone et concerne essentiellement la construction. Elle ne vise pas à désigner l’endroit où se trouve la capitale. Si le législateur a utilisé l’expression « zone métropolitaine », c’est uniquement parce qu’il devait préciser la zone à développer en se fondant sur la loi. Il faut savoir que cette loi est entrée en vigueur en 1956.

Combien d’habitants ?

Le rapport de Demographia World Urban Areas de 2019 indique que Tokyo est la plus grande « Mégapole » du monde ! Les 23 quartiers qui composent la ville de Tokyo représentent, selon des estimations récentes, une population d’environ 9 262 046 habitants en 2016. La ville représente environ 10 % de la population japonaise.

En incluant la zone métropolitaine de Tokyo, Kanagawa, Saitama et Chiba, la population totale de Tokyo atteint 38 millions de personnes ! Comme la population totale du Japon est d’environ 127 millions de personnes, cela correspond à 30 %. Cette population considérable place Tokyo au rang de zone urbaine la plus peuplée du monde.

Tokyo, Tokyo : capitale du Japon, histoire, population, tout savoir, Furansu

Depuis toujours, Tokyo est la plus grande ville du Japon et l’une des plus puissantes d’Asie, voire du monde. Appelée autrefois Edo, elle s’est développée à partir d’un petit village pour devenir, dans les années 1720, la première ville d’Asie avec une population de plus d’un million d’habitants. Fraîchement renommée Tokyo en 1868, elle a poursuivi sa croissance rapide. Vers 1900, sa population a dépassé pour la première fois les 2 millions d’habitants. À partir du début des années 1940, la zone métropolitaine élargie compte plus de 7 millions de personnes.

La Seconde Guerre mondiale a marqué un déclin démographique sans précédent dans l’histoire de la ville. En cinq ans, la population de Tokyo a diminué de moitié et lorsque le Japon a capitulé en 1945, elle n’était plus que de 3,5 millions d’habitants. Cette diminution s’explique principalement par un processus progressif d’attrition. Les raids aériens massivement menés par les Alliés ont également eu des conséquences désastreuses, puisque 100 000 personnes au moins ont été tuées lors du bombardement de Tokyo par l’US Air Force le 9 mars 1945. On estime que près d’un million de personnes sont restées sans abri.

Tokio ou Tokyo ?

Tokio est le mot qui vient de la prononciation en français et en allemand de Tokyo. Autrefois, les Japonais trouvaient cela élégant. Cette ancienne romanisation a ensuite été remplacée par le système « Hepburn » entre la fin des années 1880 et la Première Guerre mondiale — qui l’a orthographié Tokyo avec des diacritiques.

Dans les années 1930, le gouvernement japonais a produit une romanisation officielle et a remplacé Hepburn, en l’épelant Tokyo avec différents signes distinctifs. Entre-temps, entre les années 1880 et la fin de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux pays non anglophones ont continué à utiliser l’orthographe habituelle de Tokio (la France en est un exemple notable).

Son orthographe était « Tokio » dans plusieurs langues européennes (dont le néerlandais, l’allemand et l’espagnol). La représentation des mots japonais (translittérés) en lettres latines (romanisées) n’a été normalisée que récemment. On peut penser que cette orthographe était autrefois largement interchangeable avec « Tokyo ».

Tokyo, Tokyo : capitale du Japon, histoire, population, tout savoir, Furansu

Une capitale économique

En plus d’être la principale plaque tournante des transports pour le Japon, Tokyo est un important centre de trafic international. La ville est reliée à un réseau dense de chemins de fer électriques, de métros, de lignes de bus et d’autoroutes. Elle est également le terminal ferroviaire central pour tout le Japon, y compris les trains à grande vitesse Shinkansen de l’ouest du Japon. La station d’Ueno est le terminus des lignes ferroviaires en direction du nord du Japon, et la station de Shinjuku est le terminus des trains en provenance du centre de Honshu et des banlieues ouest de Tokyo. Différentes lignes ferroviaires électriques privées assurent un service de transit interurbain. Enfin, l’aéroport international de Tokyo se trouve à Narita, dans la préfecture de Chiba, tandis que l’aéroport de Haneda, situé sur la baie, assure le service intérieur. Sa surface est de 621 km2 (240 miles carrés).

Avec une base manufacturière très diversifiée, la région de Tokyo est le premier centre industriel du Japon. On trouve des industries lourdes à Chiba, Kawasaki et Yokohama, tandis que Tokyo proprement dite est fortement orientée vers l’industrie légère, dont l’impression de livres et la production d’équipements électroniques.

Plus significativement, peut-être, Tokyo est le centre de gestion et de finance du Japon. Des sociétés dont le siège social, les succursales ou les sites de production se trouvent dans d’autres parties du pays ont souvent de grands bureaux à Tokyo, dont beaucoup se trouvent à Marunouchi. En raison des relations étroites entre le gouvernement et les entreprises au Japon, une localisation à Tokyo est avantageuse, voire nécessaire. Dans le nord de Marunouchi se trouve Otemachi, où sont situées les plus importantes institutions bancaires et compagnies d’assurance du Japon. Le géant des communications NTT est également installé à Otemachi. Naturellement, Tokyo est aussi le site de la Bourse de Tokyo, située à Kabutocho.

Tokyo, Tokyo : capitale du Japon, histoire, population, tout savoir, Furansu
Marunouchi

Le boom économique du Japon dans les années 1980 a particulièrement affecté Tokyo, quand le pays est devenu un centre financier mondial qui rivalisait avec l’Europe et les États-Unis. Cette reprise économique a conduit à la spéculation, et notamment à la spéculation immobilière. À cette époque, le prix des terrains a grimpé en flèche, tout comme la valeur du yen. La conjoncture s’est nivelée au début des années 1990, mais les biens immobiliers de Tokyo restaient les plus chers du Japon et occupaient un rang similaire à l’échelle mondiale.

Facebook

Plus dans Histoire