Nous rejoindre

ARTICLE

Tokyo annonce pour la première fois plus de 200 cas de coronavirus

coronavirus au japon

Vendredi, le gouvernement métropolitain de Tokyo a confirmé 201 cas de COVID-19. Cela représente un nouveau record en une seule journée. Le Japon tente d’endiguer la propagation du coronavirus, pour le moment sans grand effet.

Plus de 200 contaminations de coronavirus au Japon

Selon les données du gouvernement de Tokyo, ces nouveaux cas ont augmenté comparativement aux 149 cas signalés jeudi. Le nombre total de contaminations dans la capitale s’élève donc à 2 796. Depuis que le Premier ministre Shinzo Abe a déclaré l’état d’urgence dans tout le pays ce jeudi, chaque préfecture cherche à réduire de 80 % les contacts personnels pour contenir la pandémie.

Dans le pays, plus de 10 000 personnes, y compris celles du navire de croisière Diamond Princess, ont été contaminées par le COVID-19. Le nombre de décès s’élève à plus de 200. La déclaration de l’état d’urgence à l’échelle nationale souligne que la menace du coronavirus est entrée dans une nouvelle phase. En outre, la déclaration interrompt le léger sentiment d’optimisme qui avait gagné certaines régions où le nombre de cas de contamination était relativement faible.

Prochainement, la semaine dite « Golden Week » doit se produire. Les Japonais, bénéficiant de congés, partent en voyage. Généralement, la grande majorité des flux se fait entre préfectures du Japon. Les gouvernements locaux ont appelé le Premier ministre à prendre des mesures plus strictes, afin de réguler l’ensemble de ces déplacements. Selon eux, la propagation du coronavirus pourrait s’accroître drastiquement si les déplacements nationaux étaient maintenus en l’état. Les gouverneurs des préfectures rurales sont particulièrement inquiets, puisque la majorité des touristes provient de la capitale, qui est la zone la plus infectée. Les équipements ruraux, dans les hôpitaux, ne sont pas aussi préparés à un afflux massif de malades.

En savoir plus :   L'actuelle "princesse du Japon" ne veut pas devenir impératrice pour des raisons de santé