Partagez cet article
  • 525
    Partages

Dernière modification le

Une nouvelle bien étrange mais pourtant pas dépourvue de logique. En cette année 2019, de plus en plus de sites très touristiques (temples, restaurants traditionnels) commencent à refuser leur entrée à des sociétés de tourismes étrangères… et bien plus.

Un phénomène de plus en plus croissant

L’ensemble aurait même une courbe croissante et on peut prendre comme exemple le temple Nanzoin Sasaguri, dans la préfecture de Fukuoka, qui a instauré cette mesure récemment. Pour rapidement vous le présenter, ce temple est majoritairement connu pour sa grande statue de Bouddha couché. Et bien sachez que les responsables du temple ont décidé de faire comprendre par le biais d’affiches que les visiteurs étrangers n’étaient clairement pas (plus) les bienvenus.

Selon le journal Asdahi Shimbun, le phénomène serait croissant et en passe de s’étendre à plusieurs autres sites majeurs. Les autorités japonaises commencent à laisser entendre qu’il y a un lien direct entre les incidents qui apparaissent un peu partout de manière régulière, et la croissance de visiteurs étrangers. Se devant de trouver une solution rapidement et populaire pour répondre aux plaintes croissantes des locaux, les prêtres des temples osent donc partir en croisade contre le tourisme, pourtant moteur de nombreuses régions.

japon 2 - De plus en plus de sites touristiques japonais refusent leur entrée aux étrangers

Il faut également les comprendre. Il est rapporté que de plus en plus de visiteurs se permettent de tremper leurs pieds ou carrément se baigner dans les fontaines sacrées présentes dans les temples. De la même manière, certaines personnes s’amusent à escalader les édifices, ce qui est pourtant formellement interdit. Ce genre de comportement commence à peser depuis une dizaine d’années, et a ses conséquences puisqu’il aurait chassé les visiteurs japonais pourtant fidèles réguliers depuis la première heure.

Un autre exemple est à Kyoto. Vous connaissez cette ville ultra-populaire dans les destinations chéries des touristes. Le propriétaire d’un izakaya (bar japonais) a commencé à dire à des groupes de visiteurs qu’il était complet. Le souci, c’est qu’il ne l’est quasiment jamais, mais c’est sa manière de leur interdire légalement l’accès à son restaurant, quitte à perdre de la clientèle. Cette décision a été motivée parce que le même propriétaire a remarqué le comportement indécent des touristes étrangers qui consommait à l’extérieur en parlant fort, en hurlant, en se comportant comme des “bêtes sauvages” et en faisant ainsi fuir la clientèle.

japon 1 - De plus en plus de sites touristiques japonais refusent leur entrée aux étrangers

Bref, vous l’aurez compris, les Japonais se ferment de plus en plus contre le tourisme. De manière générale, on peut constater cette pratique à l’échelle mondiale, car les phénomènes touristiques explosent de toutes parts. Remarquons néanmoins qu’au Japon, c’est relativement inédit et croissant. On peut relativiser en démontrant toute l’importance de ce secteur au Japon, et ça ne devrait qu’augmenter puisqu’il est désormais vital. Mais l’overtourism, ce tourisme à outrance, devient toxique.

Des tests et mesures seront mises en place tout au long de l’année, puisque les Jeux Olympiques de 2020 se dérouleront à Tokyo… et cette année déjà, la Coupe du monde de Rugby !


Partagez cet article
  • 525
    Partages
  • 525
    Partages