Manga/Anime

Pourquoi l’animation de certains mangas laisse à désirer ? Voici la réponse

Dernière modification le

Dans un article publié sur le site japonais Web Anime Style le 17 janvier dernier, le réalisateur Shin Itagaki, ayant notamment travaillé sur Berserk 2016, se livre sur un des problèmes majeur de l’industrie de l’animation : le manque de responsables d’animation.

Le directeur d’animation coordonne l’activité de l’équipe d’animateurs, veillant à garder une certaine cohérence dans l’animation. Selon lui il y a un réel manque de temps pour former correctement les animateurs, entraînant donc les réalisateurs à corriger beaucoup trop de dessins.

« Ces jours-ci, il est normal que le directeur d’unité/épisode(enshutsu) et le directeur d’animation redessinent 80 à 90 % des dessins-clés » précise-t-il. Itagaki mentionne le fait que les responsables d’animation subissent une forte demande, il raconte d’ailleurs qu’avant la publication de cet éditorial, il a reçu 2 appels le sollicitant afin d’apporter son aide en tant que directeur d’animation. On apprend également qu’il a travaillé dans ce rôle pour l’anime Ulysses: Jeanne d’Arc to Renkin no Kishi sans y être crédité dans les génériques.

Lorsqu’une “panne d’animation” se produit, ce n’est généralement pas à cause de la négligence des assistants de production ou d’un retard sur la remise du story-board mais bel et bien parce que le studio a perdu contre un studio plus grand lors de l’embauche d’un responsable d’animation dans ce que l’on appelle la “guerre pour les directeurs d’animation”. La production doit donc de se contenter d’une mauvaise animation pour la diffusion TV, pouvant être retravaillée pour une potentielle version bluray.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Défiler vers le haut