Partagez cet article
  • 102
    Partages

Dernière modification le

Ce vendredi, au large de Kyushu, un séisme d’une magnitude non négligeable de 6,3 a heurté le Japon. Il a eu lieu à 8h48, heure locale, à une vingtaine de kilomètres du fond marin, à proximité de la préfecture de Miyazaki. Dans cette ville, son intensité sismique a été tout de suite mesurée à 7 sur l’échelle de Richter, mais il faut également savoir que d’autres secousses mineures ont été ressenties dans des zones plus à l’ouest au Japon.

Est-ce un séisme grave ?

Certains expliquaient même avoir ressenti le séisme à Tokyo et à Kyoto. Dans la préfecture voisine d’Oita, un homme de 79 ans était en train de tailler ses arbres lorsque le séisme a commencé à se faire sentir. Il a été fortement secoué, est tombé de son escabeau, et a dû être transporté à l’hôpital. Heureusement, son pronostic vital n’est pas engagé, d’après les autorités locales. C’est pour le moment le seul blessé rapporté dans les médias japonais.

Le Japon est un pays habitué aux secousses sismiques. Mais l’agence qui surveille l’activité tellurique et sismique dans la zone géographique de l’archipel japonais a mis en garde l’ensemble de la population. Tout d’abord, un autre séisme d’une magnitude inférieure à cinq, cette fois-ci, devrait frapper la région, d’ici une semaine. Le long de la côte pacifique, s’étend la fosse de Nankai, mais heureusement un méga tremblement de terre qui viendrait la secouer ne devrait pas se dérouler dans les prochains jours. Non, ce n’est pas un séisme très “grave” si l’on se pose du point de vue du bilan matériel et humain, mais il demeure important.

À quoi s’attendre dans les prochains jours ?

Ce que les scientifiques estiment en revanche, en accord avec le gouvernement, et ce depuis plusieurs années, c’est qu’un séisme de magnitude 8 ou 9 a de fortes chances de se produire dans les 30 prochaines années. Ces chances, elles sont de l’ordre de 70 ou de 80 %. Cet énorme tremblement de terre provoquerait évidemment un tsunami, toujours aussi dévastateur. Il est estimé que plus de 300 000 personnes en seraient victimes.

Heureusement, nous n’en sommes pas encore là, mais le séisme de vendredi a eu ses quelques petites conséquences. Le shinkansen, le TGV local au Japon, a été interrompu dans la zone de Kyushu, et a provoqué des retards d’environ 15 minutes. Une révolution au Japon. Sur certaines autoroutes, une limite de 50 km/h a dû être mise en place pour le bon déroulement du trafic. En ce qui concerne les villes, plusieurs ascenseurs ont dû être momentanément mis sur arrêt, mais c’est à peu près tout.

Dans la zone touchée par le tremblement de terre et ses répercussions, figure également une centrale nucléaire, à Sendai. Heureusement, selon la société de maintenance, aucune anomalie n’a été détectée sur les deux réacteurs en fonctionnement.

Aucun tsunami n’est à prévoir.


Partagez cet article
  • 102
    Partages
  • 102
    Partages

Laisser un commentaire