Sans grande surprise, le tourisme a chuté de 87,1 % au Japon en 2020, le plus bas depuis 1964

Avec les événements et les soucis liés à la pandémie de coronavirus en 2020, le tourisme mondial a été largement frappé. Le Japon ne fait pas exception, et constate aujourd’hui une baisse de 87,1 % par rapport à 2019. C’est la plus forte diminution depuis 1964, lorsque des données comparables sont devenues disponibles publiquement. L’agence japonaise du tourisme est en crise, avec une demande de voyage en baisse et des restrictions d’entrée beaucoup plus musclées qu’auparavant.

Tourisme au Japon
Tourisme au Japon

L’objectif avorté du gouvernement

Avant les événements du début d’année 2020, le gouvernement avait pour objectif d’accueillir environ 40 millions de visiteurs étrangers en 2020. Rappelons que le pays devait initialement recevoir les Jeux olympiques et paralympiques, ainsi qu’un tourisme de plus en plus prisé par les visiteurs étrangers. En 2019, il y avait eu 4,12 millions de personnes qui s’étaient rendues au pays du soleil levant.

Malheureusement pour le cabinet de Shinzo Abe (qui n’est aujourd’hui plus en fonction), la pandémie mondiale a durement frappé la 3e économie mondiale. En mai par exemple, le nombre de visiteurs dans le pays a chuté de 99,9 %, par rapport à un an plus tôt. Cela s’explique par des contrôles aux frontières strictes, pour arrêter la propagation du virus. Concrètement, le Japon s’est complètement renfermé sur lui-même, bloquant toute immigration, même celle de ses résidents étrangers. Durement critiqué sur les réseaux sociaux, le gouvernement n’a pas flanché.

On constate toutefois que les arrivées mensuelles ont augmenté depuis l’été 2020. Cela s’explique par un assouplissement des restrictions concernant l’entrée sur le territoire. Par exemple, en décembre, le nombre de visiteurs étrangers s’élevait à 58 700. Cela représente une baisse de 97,7 % par rapport à l’année précédente, mais c’est mieux que pour les premiers mois de l’année 2020. Si l’on veut un résultat global, le nombre annuel de Japonais voyageant à l’étranger est tombé à 3,7 millions. Là encore, c’est une baisse draconienne, de 84,2 % cette fois-ci.

Depuis le milieu de l’année 2020, le Japon a également lancé une campagne de tourisme “Go To Travel“, mais locale. Les Japonais ont été invités à voyager dans le pays, entre les préfectures, pour faire vivre l’économie du pays qui était vacillante. Toutefois, cette initiative a été beaucoup critiquée, car elle favorisait la transmission du coronavirus. Le gouvernement devait donc sans cesse jouer sur un triste équilibre entre la santé économique du pays, et la santé de ses habitants. Elle a été maintenue dans la plupart des régions, mais certaines comme la préfecture de Tokyo ont été tout simplement exclues.

Depuis la mi-décembre, le Japon fait face à une 3e vague plus importante et moins maîtrisée du coronavirus. Les frontières ont de nouveau été refermées, et l’espoir d’une réouverture pour le premier semestre de l’année 2021 s’éloigne de plus en plus. Affaire à suivre…

Source : Kyodonews (quotidien japonais)

Aide FuransuJapon en partageant cet article :
  • 39
    Partages
  • 39
    Partages

Après avoir terminé une licence d'Histoire, j'ai décidé de me lancer dans l'aventure du site web avec FuransuJapon. L'objectif est d'apporter un nouveau point de vue sur les actualités principales du pays du soleil levant. Histoire, Culture, Géographie, Anime & Manga, beaucoup de catégories sont concernées ! J'écris également pour divers médias sur le net. Me contacter : [email protected]