Quel avenir pour les relations diplomatiques entre Japon et États-Unis ?

En moins de 12 mois, le Japon et les États-Unis ont tous les deux changés de Premier ministre et de président. Les situations ne sont toutefois pas les mêmes, puisque dans le cas du Japon, il s’agit davantage d’une continuité, avec un candidat qui hérite de la politique de son prédécesseur. Pour les États-Unis, c’est l’opposition qui est arrivée en pouvoir, et qui prendra officiellement ses fonctions d’ici quelques semaines. Les deux hommes forts des deux nations se sont déjà entretenus par téléphone, et voici ce que les experts en ont décrypté.

Deputy Secretary Burns Meets Japan’s Chief Cabinet Secretary Suga

Renforcer l’alliance entre le Japon et les États-Unis

Pour le Premier ministre japonais Yoshihide Suga et Joe Biden, l’alliance nippo-américaine est d’une importance cruciale. Les deux vont ainsi travailler ensemble pour lutter contre la pandémie de coronavirus dans un premier temps, mais aussi d’autres sujets comme le changement climatique ainsi que la stratégie militaire en place. Le Premier ministre japonais s’est déjà adressé aux journalistes après la conversation téléphonique de 10 minutes, qu’il a eue avec Joe Biden. S’il n’a pas oublié de remercier Donald Trump, il a souhaité poursuivre la coopération avec son homologue américain et créer une région « indopacifique libre et ouverte ».

Plus globalement, c’est la sûreté de l’Asie qui est en jeu. Avec les ambitions de plus en plus dévorantes de la Chine, sans omettre le turbulent voisin nord-coréen, le Japon se sent constamment menacé. Les États-Unis ont historiquement toujours eu un grand rôle à jouer, à commencer avec leur alliance stratégique avec les Sud-Coréens et le Japon.

Lire aussi :   Les températures atteignent des records au Japon
USAF F-15c over Okuma, Okinawa NARA 020307-F-1718K-002

La sécurité de l’Asie

Biden, lui, s’est positionné en faveur du respect de l’engagement de Washington, qui vise à défendre les îles Senkaku. Cela remonte à un traité de sécurité bilatérale de 1960. Cette décision est forte, tant cet îlot inhabité en mer de Chine orientale est administré par Tokyo, mais surtout revendiqué par Pékin. Ces derniers mois, on a vu régulièrement des navires de la garde côtière flirter avec les eaux territoriales, pour en affirmer le contrôle.

Enfin, la pandémie de coronavirus a bien évidemment été abordée. À l’heure où l’on écrit ces lignes, 1,2 million de personnes dans le monde ont été tuées par la COVID-19. Tout comme le changement climatique, ces discussions ne seront plus taboues entre le président américain et le Premier ministre japonais.

Partager avec vos amis :

Après avoir terminé une licence d'Histoire, j'ai décidé de me lancer dans l'aventure du site web avec FuransuJapon. L'objectif est d'apporter un nouveau point de vue sur les actualités principales du pays du soleil levant. Histoire, Culture, Géographie, Anime & Manga, beaucoup de catégories sont concernées ! J'écris également pour divers médias sur le net. Me contacter : bcabiron@gmail.com