Comment bien préparer votre voyage pour le Japon

Ça y est, vous allez visiter le Japon et vous réalisez l’un de vos rêves ? Dans cet article, nous allons tenter de vous donner toutes les informations nécessaires et les choses à ne pas oublier afin que votre voyage se déroule pour le mieux. Ce petit guide s’adresse aussi bien aux personnes qui sont déjà allées à plusieurs reprises au pays du soleil levant qu’à celles qui s’y rendent pour la première fois.

La base : commander son billet d’avion ainsi que son hébergement

C’est de là que démarre n’importe quel voyage et le Japon n’y fait pas exception. La première des étapes et donc de commander son billet d’avion. C’est d’autant plus important pour une destination aussi lointaine que le Japon puisque c’est la principale dépense de votre budget. En effet, si vous vous y prenez tôt, vous pouvez obtenir un billet aller-retour à 550 € pour Tokyo. On vous recommande des outils de comparateur de vol comme Google Flights, Skyscanner et Kayak.

A cet effet, on vous recommande de consulter notre article sur les avions et les aéroports japonais. Vous y apprendrez surement quelques astuces et particularités.

Malheureusement, depuis l’année 2020, les conditions sanitaires ont fermé les frontières du Japon. Cela dit, nous vous rappelons que pour voyager au Japon et décrocher les meilleurs tarifs, il est impératif de réserver son billet d’avion au minimum six mois avant. Également, prendre un vol avec une correspondance vous permettra d’économiser des centaines d’euros par rapport à un vol direct avec Air France par exemple.

Concernant les locations d’hébergement, il y a plusieurs écoles. Tout d’abord, il est nécessaire de déterminer votre lieu de séjour, s’il est fixe ou bien si vous allez visiter plusieurs villes japonaises. Ensuite, il existe plusieurs types d’hébergement : AirBNB, les hôtels capsules, les ryokans (auberges) ou encore les hôtels classiques. Là encore, il est plutôt recommandé de réserver plusieurs mois à l’avance, au minimum deux mois pour avoir de bons tarifs. Avec cette période d’incertitude sanitaire, vous pouvez également opter pour des formules proposant un remboursement intégral.

Voici quelques hôtels sympathiques sur Tokyo, qui sont conseillés par la communauté : Park Hotel Tokyo, Conrad Tokyo, Grand Hyatt Tokyo et Park Hyatt Tokyo. Pour effectuer vos locations d’hôtel, n’hésitez pas à passer par le site Booking. C’est le moyen le plus simple et avec la plus grande offre que nous connaissons, et nous l’utilisons pour tous nos voyages.

Un avion de la Japan Airlines
Un avion de la Japan Airlines

Bien choisir la saison de départ

Directement en lien avec la première partie, la saison est déterminante pour un pays comme le Japon. Le choix vous incombe, tant il y a des avantages et des inconvénients pour les quatre périodes. Il n’y a pas de meilleure ou de pire saison. Cela est personnel, et dépend de ce que vous voudrez faire une fois sur place.

Voici un petit résumé :

  • Aller au Japon en hiver est intéressant pour la neige. C’est la saison du ski, des chalets chauds et de superbes paysages si vous vous aventurez en dehors des milieux urbains. Cela dit, l’hiver a aussi l’avantage de pouvoir visiter des villes avec beaucoup moins de foules. C’est aussi l’occasion de célébrer la nouvelle année dans la plupart des grandes villes nipponnes. Enfin, c’est le moment où l’ascension du mont Fuji vous offrira la meilleure vue possible en raison de la qualité de l’air.
  • Le printemps au Japon est la saison la plus populaire. Sans surprise, cela est dû au fait que les cerisiers sont en fleurs, et c’est une fête nationale au Japon. Vous pourrez alors contempler la beauté de ces arbres roses et blancs un peu partout au pays du soleil levant. Cela est également un inconvénient, la foule qui est de plus en plus importante au fil des années. À Kyoto spécifiquement, c’est devenu un calvaire, même pour les habitants locaux. Si vous souhaitez visiter le Japon au printemps, on vous recommande de vous y prendre largement en avance, parfois jusqu’à un an.
  • Se rendre au Japon en été est souvent la période la plus prisée par les Français en raison du calendrier. Elle correspond aux vacances scolaires des plus jeunes et des enseignants en France. Toutefois, il y a quelques éléments à savoir au Japon : c’est la saison des typhons, et le climat n’est pas forcément des plus agréables. Il fait très chaud, même si cela dépend de là vous vous rendrez, et il y a énormément de pluie. Pas à longueur de journée, non, mais des averses fréquentes. Ce n’est pas la meilleure période pour se rendre au sommet du mont Fuji en raison de l’humidité et des nuages qui l’entoureront. Cela dit, l’été est intéressant dans la mesure où il y a relativement moins de touristes, les monuments sont plus accessibles, les locaux sont parfois bien plus disponibles et vous pourrez même visiter les fameux singes des neiges.
  • Enfin, visiter le Japon durant l’automne est particulièrement stimulant si vous aimez les paysages forestiers et les couleurs automnales. De superbes panoramas type cartes postales seront visitables un peu partout dans l’archipel. Ce mélange d’oranges et de rouges est assez spécial et vous procurera un souvenir unique. Il y a cependant bien plus de touristes qu’en été, mais moins qu’au printemps.

Le choix de la période aura une conséquence directe sur ce que vous devrez emmener en matière de vêtements. Si vous partez faire des randonnées ou escalader le mont Fuji, il faudra impérativement vous munir du bon équipement, que ce soit au niveau du torse ou des pieds. Les températures durant l’automne et le printemps sont assez plaisantes, alors que l’été et l’hiver peuvent être assez extrêmes. Cela dépendra évidemment de la région ou de la ville que vous allez visiter, puisque la latitude varie énormément au pays du soleil levant. Bien sûr, vous pourrez également acheter sur place des vêtements.

Les couleurs de lAutomne au Japon
Les couleurs de lAutomne au Japon

Préparer son passeport et son visa

Le Japon n’étant pas membre de l’Union européenne pour des raisons géographiques, il n’est pas possible de voyager dans ce pays uniquement avec sa carte d’identité. Il vous faudra un passeport que vous pourrez obtenir pour un peu moins de 100 € en France en quelques semaines et qui est valable 10 ans (suivant le moment d’obtention). Également, il est nécessaire de le conserver avec vous en toute circonstance au Japon, puisque même une photocopie n’est souvent pas autorisée.

Enfin, il vous faudra peut-être un visa pour aller au Japon. Plusieurs options s’offrent à vous, et dépendent essentiellement de la durée de votre séjour. Mais dans le cas d’un voyage touristique, le passeport suffit et les Français n’ont pas besoin de visa. En revanche, si vous souhaitez rester plus de trois mois ou que vous avez une nationalité non européenne, il faudra faire des démarches à l’ambassade.

Si vous êtes mineur ou avec des enfants, il sera obligatoire de disposer de certains documents adéquats (et notamment d’un passeport individuel) afin de quitter le territoire français. À noter que lors du passage de l’immigration sur le sol japonais, il est possible que vos empreintes soient prises à l’arrivée, au même titre qu’un test PCR.

Préparer son vol en avion

Le vol entre Paris et Tokyo est très long. Encore plus si vous prenez, comme nous, une correspondance. Il est donc nécessaire de le préparer, et de ne surtout pas penser qu’il sera facile de dormir dedans. Ainsi, faire une nuit blanche la veille et essayer de se préparer au décalage horaire en rattrapant le temps perdu dans l’avion ne sera, dans la plupart des cas, pas possible. Il y a toujours du bruit, les déplacements sont fréquents, et à moins d’être en première place, ce n’est franchement pas le plus confortable.

Vol Paris Tokyo
Vol Paris Tokyo

Vous pouvez toutefois améliorer votre confort en emportant avec vous un coussin pour la nuque, un bandeau qui permet de cacher les yeux, ou encore un casque avec une technologie de réduction de bruit active. N’ayez pas peur d’être ridicule, vous ne verrez probablement plus les autres passagers de votre vie.

Pour faire passer le temps, la plupart des personnes regardent des films. Il faudra en voir au minimum trois d’ici la fin du voyage. Là encore, Netflix, Amazon Prime ainsi que bien d’autres services vous permettent de télécharger les contenus vidéo afin de les visionner sans connexion Internet. Vous pouvez aussi amener avec vous des livres, des mangas, ou encore une console de jeu comme la Nintendo Switch.

Dans certains vols, il est possible de prendre une connexion Internet, même à des milliers de mètres d’altitude. C’est une nouveauté qui existe depuis quelques années, mais qui se démocratise de plus en plus. Malheureusement, cela coûte souvent très cher, et c’est pour le moment réservé aux meilleures compagnies comme Air France.

Préparez votre connexion Internet

Dans les forfaits téléphoniques que nous avons à notre disposition en France, beaucoup offrent plusieurs gigas de connexion Internet en Europe. Mais évidemment, le Japon n’est pas présent sur notre continent, et il faut passer par une autre compagnie si l’on veut avoir des données mobiles ou tout modestement une connexion Internet durant notre séjour. Lorsque vous serez à votre hébergement, dans la plupart des situations, vous profiterez d’un Wi-Fi. Cependant, dans la rue, si vous souhaitez ouvrir Google Maps, regarder une vidéo YouTube pour passer le temps ou tout simplement faire des recherches Google pour avoir des informations sur ce que vous allez visiter, cela ne sera pas possible.

Il faut donc envisager un moyen pour obtenir une connexion Internet. Les forfaits téléphoniques coûtent très cher, même si c’est le temps d’un mois. Surtout, vous n’aurez pas le temps de commander la carte SIM et de l’intégrer dans vos téléphones à temps. La meilleure des solutions, c’est ce que l’on appelle un Pocket Wi-Fi. Ce petit appareil est un modem sans fil qui permet de se connecter au Wi-Fi local, et de l’intégrer sur votre téléphone. Vous pouvez en louer assez simplement au Japon, et les plus connus sont Teppy et Skyroam.

La question du Japan Rail Pass (et Suica)

Lorsque vous serez au Japon, vous n’allez pas forcément vous balader en bus ou en voiture à longueur de journée. Si vous souhaitez vous déplacer de ville en ville, la meilleure des solutions reste le train. Il existe plusieurs offres nipponnes pour ne pas avoir à payer chaque billet de train à l’unité et se ruiner. La plus connue est certainement le Japan Rail Pass, une carte assez onéreuse, mais qui permet d’utiliser le train à volonté.

Attention tout de même, au Japon, les lignes ferroviaires sont privatisées. Cela signifie que plusieurs compagnies se partagent les chemins de fer, et que la carte Japan Rail Pass ne permettra pas d’utiliser tous les trains du Japon (elle se limite aux trains JR). Toutefois, elle permet de faire la liaison entre les plus grosses villes, de se balader à Tokyo et se suffit à elle-même dans la plupart des cas.

Carte du Japan Rail Pass
Carte du Japan Rail Pass

Dans tous les cas, nous ne sommes jamais mieux servis que par soi-même. On vous recommande chaudement de calculer les coûts de déplacement de votre voyage avec cette carte, mais aussi sans. Cela vous permettra de voir si vous en avez vraiment besoin. On rappelle que le Japan Rail Pass n’est pas obligatoire pour tous les touristes, et qu’il n’est pas rentable dans tous les cas de figure (contrairement à ce que certains sites français et partenaires estiment).

Si vous n’allez qu’à Tokyo, elle n’est cependant plus réellement intéressante. Il existe en effet la carte Suica, qui est beaucoup plus profitable. Il s’agit d’une carte prépayée qui vous donne accès au métro, aux trains, aux monorails et aux bus. Elle a été largement démocratisée au cours des dernières années, et il est possible de la réserver depuis la France. L’argent qui reste dessus peut être réutilisé si vous retournez au Japon dans les années suivantes. Pour les autres villes nipponnes, des cartes locales comme la Suica existent !

carte suica
Utilisation de la carte Suica : simple et efficace !

Préparez votre itinéraire

Afin de profiter au mieux d’un voyage Japon, nous estimons qu’il est préférable de réaliser un itinéraire assez précis de ce que l’on veut faire. Il est bien sûr tout à fait possible de s’y rendre sans objectifs et de voir une fois sur place. Cela dit, pour une première fois, il est préférable d’essayer de lire les principales destinations à visiter sur Internet, d’en faire une liste et de sélectionner ce qui vous convient.

Étape essentielle et très importante, assurez-vous de planifier tous vos trajets avec des applications comme Google Maps ou Hyperdia. Cela vous permettra d’établir des itinéraires, d’obtenir des informations plus détaillées (sur les heures d’ouverture, de fermeture, les travaux exceptionnels, etc.) Et surtout de vous créer des chaînes d’événements. Ainsi, vous pouvez prévoir certaines journées avec plusieurs monuments que vous pourrez visiter à la suite, s’ils sont géographiquement à proximité.

Vous pouvez également acheter vos tickets en avance pour des activités populaires. Par exemple, si vous voulez explorer la Tokyo SkyTree, Disney, Universal Studios à Osaka ou encore Legoland à Nagoya. Parfois, c’est moins cher de passer en ligne à l’avance, et souvent, c’est le moyen de s’assurer d’une place surtout si vous y allez à plusieurs. Avec le semi-confinement, la quasi-totalité de ces lieux était fermée.

Le Japon comporte plusieurs facettes et vous proposera tous les types d’activités. On pense notamment aux activités traditionnelles, mais aussi plus modernes. Ce que vous choisirez de faire ne dépendra que de vous, mais nous vous conseillons de mélanger les deux autant que possible. Vous pouvez alors planifier un bain public, visiter des temples, participer à des activités folkloriques comme la cérémonie de thé. Vous pourrez ajouter à cela la visite de restaurants utilisant des robots, une nuit dans un hôtel capsule, vous essayer au pachinko (avec beaucoup de modération) ou encore vous rendre dans les lieux les plus geeks de Tokyo.

La Tokyo SkyTree
La Tokyo SkyTree

N’oubliez pas de prendre de l’argent liquide

Contrairement à la France et à l’Europe, le Japon est un pays qui privilégie toujours l’argent liquide. Bien sûr, les cartes bancaires sont utilisées, surtout depuis la crise du coronavirus et les gestes barrières, mais il sera souvent plus simple de payer avec des billets et des pièces sonnantes et trébuchantes. On vous recommande donc en général d’avoir un peu d’argent liquide sur vous, dans le cas où certaines enseignes ne prennent pas la carte bancaire.

Pour échanger vos euros en yens, plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez le faire en France, à l’aéroport de Narita ou encore dans les villes japonaises. La plupart des personnes se contentent de le faire en avance, mais il peut être plus intéressant de réaliser cet échange directement à l’aéroport. Cependant, pour plus de tranquillité, vous pouvez tout planifier même si cela vous reviendra certainement un peu plus cher (les taux de change ne sont pas forcément plus intéressants en France).

Yens
Yens

Apprenez quelques phrases ou expressions

C’est valable pour tous les pays du monde. Il est toujours préférable de connaitre quelques mots dans la langue du pays que vous allez visiter. Le japonais est extrêmement différent des langues européennes, mais cela ne nous empêche pas de savoir parler un minimum afin de répondre aux gens. Vous serez immédiatement mieux perçu, et cela vous permettra peut-être d’entamer une conversation avec une personne locale.

La plupart d’entre vous connaissent déjà de nombreux mots grâce aux mangas et aux animés. Voici la base de la base, à maîtriser :

  • Sumimasen = excusez-moi
  • Arigatou = merci
  • Hai = oui
  • Konnichiwa = bonjour
  • Onegaishimasu = s’il vous plaît

Apprenez ce qui se fait et ce qui ne se fait pas

Afin de ne pas être un touriste ennuyant, désagréable et enquiquinant pour la population locale, on vous recommande chaudement de regarder les tabous et les mauvaises manières que les Japonais détestent. Par exemple, si vous croisez une geisha, ne pas accaparer son attention, ne pas la toucher, et ne pas demander des photos à tout l’Univers. Lorsque vous êtes dans les transports publics, il y a des règles à respecter, les choses à ne pas faire, de même que dans les toilettes, ou encore la manière de tenir correctement ses baguettes. Les Japonais sont l’un des peuples les plus polis au monde.

Une Geisha en kimono
Une Geisha en kimono

Aidez-nous en partageant l’article !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Pourquoi ne pas laisser un petit commentaire ? :)x
()
x