Nous rejoindre

ARTICLE

Pour la première fois depuis 1945, le Japon va lourdement s'armer de porte-avions

Pour la première fois depuis 1945, le Japon va lourdement s’armer de porte-avions

Le Japon cherche à posséder son premier porte-avions permettant le déploiement de chasseurs furtifs fabriqués aux États-Unis dans le cadre d’un nouveau plan de défense visant à renforcer sa capacité en matière d’armement.

Nouvelle mesure à l’encontre du pacifisme clamé

Les plans, contenus dans un projet de nouvelles directives de défense approuvé par le parti au pouvoir, armeraient effectivement le Japon de ses premiers porte-avions depuis la Seconde Guerre mondiale, avec des pouvoirs de frappe potentiels bien au-delà du territoire japonais.
Cette décision risque d’enflammer au Japon un débat politiquement délicat sur la compatibilité de cette capacité militaire élargie avec la constitution pacifiste du pays. Les plans pourraient être interprétés comme des armes offensives autres que celles jugées nécessaires à la légitime défense.
Japon-le-Premier-ministre-Shinzo-Abe-reelu-a-la-tete-de-son-parti.jpg

La Chine en ligne de mir

Le Japon et la Chine sont aux prises avec un différend de longue date au sujet des îles de la mer de Chine orientale que les Japonais appellent le Senkaku et les Chinois du Diaoyu. Les responsables japonais sont également de plus en plus préoccupés par les capacités militaires de la Corée du Nord.
En septembre, un sous-marin japonais a participé à des jeux de guerre en mer de Chine méridionale, perçus comme une réponse directe à la présence de la Chine.
Avec ce changement, les grands navires de la marine japonaise, dorénavant équipés d’hélicoptères, seraient ainsi modernisés, ce qui leur permettrait de transporter des chasseurs à réaction capables d’atteindre des décollages courts et d’atterrir à la verticale, et dotés de la technologie furtive pour éviter toute détection.
Grâce à ces améliorations, le Japon « permettra aux avions de combat d’être exploités à partir de navires de guerre existants, si nécessaire pour améliorer la souplesse de leurs opérations », selon un passage des directives rapportées par l’agence de presse Kyodo .
Quoi qu’il en soit, M. Abe a déclaré durant cette réunion au gouvernement et à un groupe d’experts que le Japon devrait « rompre avec le concept conventionnel de défense terrestre, maritime et aérienne afin de réformer le système de défense japonais à un rythme beaucoup plus rapide pour en faire un système réellement nécessaire. » Le futur s’annonce donc musclé pour l’archipel.

En savoir plus :   Dragon Ball Z : Top 10 des personnages les plus puissants !
Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.