Nous rejoindre

ARTICLE

Port du masque en plein été : le Japon s’inquiète

masque facial

De plus en plus de personnes craignent que le port de masques pour prévenir la propagation du coronavirus ne provoque des difficultés respiratoires et une déshydratation.

La question du Japon, mais aussi du monde

Dans les villes des préfectures de Yamanashi et de Gunma, la température la plus élevée du pays cette année a été enregistrée lundi, soit 33,4 °C. Par ailleurs, plusieurs autres préfectures ont enregistré des températures supérieures à 30 °C le même jour. Pour beaucoup de gens, porter un masque pendant les mois d’été chauds et humides « sera une nouvelle expérience », a déclaré Yasufumi Miyake, chef du centre de services médicaux d’urgence avancés de l’hôpital universitaire de Teikyo.

Dans la mesure où le port d’un masque par temps chaud rend difficile l’arrivée d’air frais dans les poumons, les muscles respiratoires sont activés, ce qui entraîne un essoufflement et facilite l’accumulation de chaleur à l’intérieur du corps. Le professeur Miyake, qui connaît bien les mesures de prévention des maladies liées à la chaleur, a déclaré qu’il est important de refroidir le corps afin d’éviter l’épuisement par la chaleur et les coups de chaleur. Pour y parvenir, il propose d’allumer les climatiseurs, de boire régulièrement de l’eau et de multiplier les temps de repos.

Selon Noriyuki Koibuchi, professeur à la Graduate School of Medicine de l’université de Gunma, spécialisé dans la physiologie environnementale, comme le visage comporte de nombreuses fibres nerveuses, il est plus sensible à la chaleur et au froid que les autres parties du corps. Il a préconisé d’atténuer l’inconfort en refroidissant les parties du front et du cou, même en gardant un masque. « Comme vous prenez des respirations plus fréquentes lorsque vous portez un masque, vous devriez absolument éviter les exercices vigoureux (lorsque vous en portez un) », a déclaré M. Koibuchi.

En savoir plus :   Boruto : l’anime va revoir son calendrier de diffusion à cause du coronavirus

Cette crainte n’est pas anodine : au moins deux lycéens chinois se sont effondrés et sont morts le mois dernier alors qu’ils portaient un masque lors d’un examen d’exercice physique. À la suite de ces décès, les experts ont mis en garde contre les dangers de porter des masques pendant un exercice intense susceptible d’entraîner un manque d’oxygène.

L’exercice avec un masque

Naturellement, pour des raisons de sécurité, vous pouvez toujours vous en tenir à votre programme d’entraînement à domicile. Cependant, certains veulent revenir à l’aspect communautaire de la remise en forme et se posent certainement une grande question : Dois-je faire de l’exercice avec un masque facial ? En général, la plupart des gens peuvent faire de l’exercice en toute sécurité en portant un masque facial, explique Grayson Wickham, kinésithérapeute et spécialiste certifié de la force et du conditionnement physique chez Movement Vault, à CNET.

Toutefois, attention aux masques de qualité supérieure, qui emprisonnent d’avantage l’air et la chaleur. La ventilation n’est pas aussi naturelle en cas d’activité physique. C’est ce qui a conduit les jeunes lycéens au malaise, puis à la mort. Pour les personnes qui souffrent de problèmes cardiovasculaires ou respiratoires latents, la prudence est de mise lorsqu’elles font de l’exercice avec un masque de protection. Selon M. Wickham, seule la gravité de leur état de santé peut déterminer s’il est approprié ou non de s’entraîner avec un masque facial.

On peut citer l’asthme, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), la bronchite, la mucoviscidose, la fibrose pulmonaire et toute autre affection qui affecte le cœur ou les poumons.

En savoir plus :   Au Japon, des chambres d'hôtel offertes pour les couples en confinement