D’après le président du Comité international olympique, Thomas Bach, les prochains JO qui se tiendront l’année prochaine seront l’occasion d’envoyer de multiples prières et de pensées aux disparus. À ceux du monde entier, et plus particulièrement à ceux du Tohoku et d’Hiroshima.

Un message de paix

Effectivement, l’année prochaine, l’attention du monde entier sera braquée sur la région du Tohoku. Cette dernière a été, durant l’année 2011, sévèrement frappée par un séisme d’une magnitude sans précédent dans l’ère contemporaine, mais surtout par un tsunami dévastateur. Également, la mémoire d’Hiroshima, victime malheureuse d’une des deux seules bombes atomiques larguées dans l’histoire sur des civils, sera honorée.

Ainsi, le relais de la flamme olympique de 2020 commencera dans la préfecture de Fukushima. Bien connue des occidentaux, c’est cette partie du Japon qui a été notamment rendue tristement célèbre à cause de sa centrale nucléaire, fortement impactée par le tsunami de 2011. Puis, petit à petit, les événements olympiques se dérouleront dans des villes soigneusement choisies : à titre d’exemple, les matchs de football ont lieu dans la préfecture de Miyagi. C’est l’une des zones les plus touchées par le tsunami meurtrier de 2011.

Rappels historiques

11 mars 2011 :

Pour rappel, le 11 mars 2011, le Japon est d’abord touché par un séisme sur la côte pacifique du Tohoku. D’une magnitude extrêmement élevée, à hauteur de 9,1 sur l’échelle de Richter, il survient au large des côtes nord-est de l’île, avec un épicentre situé à seulement 130 km à l’est de la ville de Sendai (préfecture de Miyagi). Les dégâts sont intenses, les secousses sont brutales, mais le Japon tient bon. Cela est notamment dû à ses structures bien adaptées, forgées par une expérience sismique douloureuse vieille de plusieurs siècles. 

En revanche, rapidement après, un tsunami est engendré, avec des vagues qui atteignent une hauteur de plus de 30 m. Elles vont alors s’engouffrer et tout détruire sur leur passage, jusqu’à 10 km à l’intérieur des terres. Au total, ce sera pas moins de 600 km de côtes qui seront ravagées. Le bilan est extrêmement lourd, avec 18 000 morts et disparus. Mais il ne faut pas non plus oublier les blessés, que ce soit psychologiquement ou physiquement, qui sont changés à jamais.

Hiroshima :

En ce qui concerne le bombardement atomique d’Hiroshima, le bilan est également très lourd. En 1945, la ville comporte 340 000 habitants. Les États-Unis souhaitaient alors imposer au Japon une reddition sans condition, afin de ne pas avoir à débarquer sur les côtes nipponnes, ce qui aurait occasionné de nombreuses vies perdues du côté américain. Ainsi, les dirigeants alliés vont prendre la décision d’utiliser l’arme atomique. Le bilan est tout de suite terrible, avec des estimations aujourd’hui comprises entre 95 000 à 166 000 morts. Hiroshima était alors le siège de la cinquième division de la deuxième armée générale et le centre de commandement du général Shunroku Hata. 

Mais ce qui en ressort, ce sont les victimes, qui sont quasiment toutes civiles. Il y a eu énormément de morts, d’abord par l’explosion et la chaleur de la bombe, mais également de par la structure des maisons qui constituaient la ville. Leur ossature était quasiment unanimement formée de bois léger ou de papier, ce qui n’a fait que provoquer un incendie d’autant plus important. Enfin, Hiroshima a été choisie comme cible car elle n’avait pas été touchée par des bombardements aériens. Selon le musée national de la ville, les Américains auraient choisi de la préserver durant les raids afin de constater avec précision les dégâts potentiels d’une bombe atomique.

Comme vous l’aurez compris, les prochains JO serviront également à rendre hommage à l’histoire contemporaine du Japon, tristement théâtre de douloureuses blessures. Ce n’est pas tout, puisque les nouvelles technologies et le futur seront également mis à l’honneur. Les nombreuses entreprises de pointe japonaises y mèneront de véritables exhibitions dans le but de séduire le monde entier. Mais plus que jamais, le pays du soleil levant ne perdra pas l’occasion d’honorer avec force sa mémoire…

Pour ne rien rater des prochaines publications, vous pouvez nous suivre sur Facebook

Partager cet article
  • 60
    Partages
  • 60
    Partages
Fondateur de FuransuJapon.com, je suis un passionné de tout ce qui concerne l'archipel nippon. Histoire, culture, actualités, tout m'inspire et m'encourage à écrire quotidiennement. Me contacter : bcabiron@gmail.com