Le nombre de Pachinko au Japon est en chute libre

Le Pachinko désigne un appareil que l’on peut considérer à mi-chemin entre un flipper et une machine à sous. On comptait jusqu’à alors plus de 5 millions de machines au Japon, mais les dernières années mettent à mal l’activité. Résultat, leur nombre a chuté de 12% en 24 mois.

pachinko

Une activité en déclin

Selon un décompte de l’Agence nationale de police, le nombre de salons de pachinko à l’échelle nationale s’élève à environ 8 500. Au début de l’année 2020, ce nombre était de plus de 9 600.

Il est évident que comme bon nombres d’entreprises, les établissements de pachinko ont été fortement touchés par la pandémie de coronavirus. On apprend par exemple que 604 salons ont mis la clef sous la porte pour la seule année 2020.

En janvier 2021, 84 établissements ont fermé. Les prévisions étaient alors catastrophiques si on appliquait le même schéma pour chaque mois restant. Finalement, cette hausse des fermetures ne s’est produit qu’en janvier et en aout et « seulement » 579 salons ont fini par fermer en 2021.

Une dynamique inquiétante

En 24 mois, 1183 salons de pachinko ont mis la clef sous la porte. Les avis sont partagés au Japon : certains estiment que ce type d’établissement ne devrait plus exister. D’autres pensent que c’est une marque culturelle et que l’on devrait protéger les établissements comme une sorte de patrimoine.

Toutes les décisions de fermeture ne s’expliquent cependant pas avec le coronavirus. Depuis plusieurs années, le gouvernement s’attache à lancer des casinos légaux un peu partout au Japon. C’est une rude concurrence pour les pachinko, que l’on associe parfois avec les yakuzas et la pègre nippone.

En attendant, l’Agence nationale de police a adopté une réforme radicale de la mécanique des machines qui rendrait plus de 1,5 million de machines à sous illégales et devant être remplacées. Face à des perspectives d’avenir plutôt sombres et aux coûts de remplacement d’un si grand nombre de machines, beaucoup d’entreprises ne voient pas l’intérêt de continuer.

Source : SoraNews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Derniers articles