Otaku et Weeb, quelle est la différence ?

Depuis une dizaine d’années, les termes Otaku, Weeb, Weeaboo, etc. circulent beaucoup sur Internet. Il est normal de ne pas en comprendre le sens. FuransuJapon est là pour vous !

Définitions basiques

Un Otaku est une personne qui aime la culture des anime et des mangas (dans le cas de la thématique du site) et les communautés qui les entourent.

Un Weeb est une personne qui apprécie (parfois trop) la culture japonaise en particulier et le peuple japonais.

Contrairement aux Otaku, qui aiment une activité et un groupe d’intérêt, les Weebs apprécient une nationalité et les choses associées à cette dernière.

Un otaku n’est donc pas un weeb ?

Non, un otaku n’est pas un weeb. En réalité, le mot « otaku » existe depuis bien longtemps, avant même l’existence des anime.

On peut traduire le mot otaku par « étudier intensément » ou « expert ». Au Japon, un otaku est une personne qui a passé beaucoup de temps à étudier un sujet spécifique. On le définit généralement comme un fan obsessionnel, par exemple de la culture manga ou anime.

La définition du terme « weeb » est incertaine. La notion d’otaku est cependant beaucoup plus large, car une personne qui est fan de technologie peut être qualifiée d’otaku. Par contre, le mot weeb fait uniquement référence à un type unique de personne qui idolâtre certains aspects du Japon.

L’utilisation du terme « otaku » en dehors du Japon

Sur le plan purement technique, le terme « otaku » est réservé aux personnes d’origine japonaise. Le fait de se qualifier d’otaku ne pose aucun problème, mais nous disposons déjà de mots en français qui peuvent être utilisés. Les termes empruntés à l’anglais comme « nerds » et « geeks » sont tout à fait équivalents à « otaku ».

Le simple fait d’être un fan d’anime ne fait pas de vous un otaku. De même, si vous êtes un grand amateur de culture japonaise, vous ne devenez pas un otaku ou même un weeb, mais un japonophile. On peut définir cette dernière comme l’appréciation et l’amour de la culture, du peuple et de l’histoire du Japon.

Un terme péjoratif ?

Le terme Otaku peut être utilisé comme un terme péjoratif au Japon. Sa connotation négative résulte d’une vision stéréotypée des otakus en tant que parias et de la médiatisation de Tsutomu Miyazaki, « le meurtrier des otakus », en 1989.

Toutefois, les résultats d’études publiées en 2013 indiquent que le terme est devenu moins négatif et qu’un nombre croissant de personnes s’identifient désormais comme otaku, au Japon et ailleurs. Parmi les 137 734 adolescents interrogés au Japon en 2013, 42,2 % s’identifiaient comme un type d’otaku.

Sources : thejapaneseway, Wikipédia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Derniers articles