Partagez cet article
  • 62
    Partages

Dernière modification le

Osamu Tezuka, surnommé le dieu du manga au Japon, est le créateur d’œuvres mythiques comme Astro Boy. Né en 1928, l’artiste est décédé depuis 1989. Pourtant, les journaux japonais ont annoncé qu’une nouvelle réalisation était en préparation. Pour y arriver, une société a décidé d’utiliser l’intelligence artificielle, dans le but de reproduire la méthode de l’homme vénéré au pays du soleil levant.

Tezuka, véritable divinité au Japon

Au-delà des mangas qu’il a présentés au Japon, puis par extension au monde entier, Tezuka a permis de révolutionner sa profession. Avec ses nombreuses mises en page dynamique, ses techniques d’art novatrices et la communication sur la spécialité de mangaka qui en a découlé, il est le véritable pionnier d’une industrie aujourd’hui internationale.

Ayant fait ses débuts à seulement 17 ans, la star nous a légué derrière lui une centaine de titres, du classique au moins connu. Jusqu’alors, il était impensable d’affirmer qu’une nouvelle œuvre était dans les cartons. Pourtant, la société japonaise Kioxia estime pouvoir réaliser ce pari ambitieux.

L’intelligence artificielle au service de la création

Afin de produire un nouveau manga « Tezuka », la société va s’appuyer sur la mémoire. La méthode que la compagnie spécialisée dans le stockage de data à grande vitesse et à grande capacité s’est fixée consistera en analysant et en numérisant les œuvres du mangaka. Par la suite, l’intelligence artificielle déterminera les éléments clés du style artistique, les différentes récurrences créatives puis les accumulera dans une base de données.

Après la digestion de cette immense quantité d’informations par une IA, les machines seront en mesure d’établir quel genre de composition Tezuka pourrait dessiner aujourd’hui. Nous ne savons pas encore à l’heure actuelle si des connaissances datant de l’industrie du manga en 2019 seront additionnées aux nombreux renseignements issus du XXe siècle. 

Si cette technique consistant à nourrir une IA avec des œuvres, que ce soient des mangas ou des livres littéraires, n’est pas récente, il s’agit tout de même d’une première : les sources ne seront pas diverses et éparses, mais proviendront bien du même auteur. Cette condition n’est exécutable qu’avec un artiste particulièrement imaginatif tout au long de sa vie, qui nous a légué des dizaines de réalisations entières. De plus, ces nombreuses réalisations témoignent d’un savoir-faire et d’un coup de crayon uniques.

Pour le moment, la société semble rester silencieuse quant à la finalité de ce nouveau type de créativité. On ne sait pas encore s’il s’agira exclusivement une collection d’œuvres d’art sans rapport, d’un manga inédit qui aura pour but d’être commercialisé, ou même s’il y aura des dialogues dans cette œuvre. Actuellement, la seule indication que nous avons tient de l’origine des croquis étudiés… 

À lire également : L’ère Heisei, ou l’éclosion de la culture manga jusqu’à sa domination planétaire


Partagez cet article
  • 62
    Partages
  • 62
    Partages