Nous rejoindre

ARTICLE

One Punch Man : Retour sur un succès extraordinaire

One Punch Man
Source : YouTube / Opening One Punch Man

One-Punch Man (en japonais : ワンパンマン, Hepburn : Wanpanman) est un webcomic japonais de superhéros créé par l’artiste One au début de l’année 2009. Il a été adapté en manga par Yusuke Murata, ainsi qu’en anime. Suite à sa publication, le webcomic est rapidement devenu viral, avec plus de 7,9 millions de visites en juin 2012. One-Punch Man retrace l’histoire de Saitama, un superhéros capable de vaincre n’importe quel adversaire en un seul coup de poing. Ce dernier tente de trouver un adversaire digne de ce nom, alors qu’il s’ennuie de ne pas être défié dans son combat contre le Mal.

Le manga a été publié sur le site Tonari no Young Jump de Shūeisha en 2012. Ses chapitres sont périodiquement rassemblés et imprimés en volumes sur tankōbon. Depuis novembre 2019, 20 volumes ont été publiés, parmi lesquels 17 ont été réédités en français.

Un anime adapté par Madhouse a été diffusé au Japon entre octobre et décembre 2015. Il a été doublé en français pendant l’été 2016 et, plus tard dans l’année, une deuxième saison a été annoncée. Le rappeur Orelsan a notamment interprété la voix française de Saitama. Le 25 septembre 2017, un changement de société de production et de réalisateur a été annoncé. Cette seconde saison a été animée par J.C.Staff avec Chikara Sakurai qui a remplacé Shingo Natsume en tant que réalisateur, et Yoshikazu Iwanami qui a remplacé Shoji Hata en tant que directeur du son. La deuxième saison a été diffusée entre avril et juillet 2019.

Le scénario de One Punch Man

Saitama, qui semble être ordinaire et peu impressionnant, a un passe-temps assez unique : être un héros. Pour réaliser son rêve d’enfant, il s’est entraîné sans relâche pendant trois ans et a perdu tous ses cheveux au cours de cette période. À présent, Saitama est tellement puissant qu’aucun ennemi n’est capable de le vaincre en combat. En effet, il lui suffit de donner un seul coup de poing pour vaincre les ennemis, ce qui entraîne un problème inattendu : Saitama est incapable de profiter de l’excitation du combat et il s’ennuie passablement.

La situation évolue avec l’arrivée de Genos, un cyborg de 19 ans, qui désire devenir le disciple de Saitama en voyant ce dont il est capable. Genos lui demande de rejoindre l’Association des héros pour devenir un héros certifié, qui sera reconnu pour sa précieuse participation à la société. Sous le choc, Saitama, qui ne se connaît que partiellement, donne rapidement son accord. Ce sera le début de l’histoire de One Punch Man, une action-comédie qui relate l’histoire d’un individu original qui aspire à combattre des ennemis redoutables qui pourraient lui procurer l’excitation qu’il a déjà ressentie.

En savoir plus :   One-Punch Man : Saison 2 confirmée pour avril !

L’origine particulière de One Punch Man

Longtemps avant d’être un best-seller international imprimé à plus de 11 millions d’exemplaires, One Punch Man était un webcomic lancé en 2009 par ONE. Ce fan de manga de toujours avait déclaré un jour à un journaliste que l’un des grands avantages de travailler en ligne était que « vous pouvez dessiner un webcomic même si vous n’êtes pas si doué : lancez-vous des défis et si ça ne marche pas, vous êtes libre d’arrêter à tout moment ». 

Bien entendu, les choses ont bien tourné. En quelques semaines, One Punch Man a attiré des milliers de visiteurs, attirant notamment l’attention d’Akiman, célèbre artiste responsable de la conception des personnages de jeux vidéo tels que Street Fighter II, Darkstalkers et Final Fight. Dès 2012, Akiman avait recommandé le webcomic à l’artiste Yusuke Murata, qui s’est associé à ONE pour un nouveau projet de création qui serait diffusé dans les pages du Weekly Shonen Jump. Ce projet permettrait de développer le monde et les personnages que ONE avait créés en ligne.

Alors que One Punch Man peut sembler être un succès immédiat, ONE avait en réalité dessiné des œuvres depuis des années avant sa percée. Seulement, personne ne les connaissait. ONE a dévoilé qu’il avait passé ses années d’école à remplir « environ 50 cahiers » avec des idées folles, dont un superhéros appelé Middle-Aged-Man Man. Ce dernier lui a causé beaucoup de problèmes avec ses parents, mais après avoir vu son travail rejeté, il a décidé de ne plus le montrer à personne. Son travail est resté caché et il est même allé jusqu’à fuir les clubs scolaires pour mangas et artistes potentiels. Toutefois, ONE a fini par découvrir le monde des webcomics et a finalement accepté de faire découvrir au monde entier l’une de ses créations. Ainsi est née l’idée du héros capable de vaincre n’importe quel méchant en un seul coup, One Punch Man.

Retour sur le succès de l’œuvre

One-Punch Man a été imprimé à 2,2 millions d’exemplaires en novembre 2013. En juillet 2017, le manga était tiré à 13 millions d’exemplaires, et en juillet 2019, il avait atteint 20 millions d’exemplaires. Les deux premiers tomes ont été publiés aux États-Unis et ont figuré sur la liste des meilleures ventes de manga du New York Times, en première et deuxième positions et y sont restés pendant deux semaines.

En savoir plus :   Selon un ministre japonais, les talons hauts pour les femmes au travail sont "nécessaires et appropriés sur le plan professionnel"

La première saison de l’anime a reçu les louanges de la critique, pour son caractère unique, son animation, son humour, ses personnages et ses scènes de combat. Sur la base de 11 critiques, l’anime a reçu une note de 100 % pour Rotten Tomatoes, et les critiques du site s’accordent à dire « qu’avec ses animations de pointe, son héros peu orthodoxe et ses coups de poing très drôles dans le genre shounen, One-Punch Man est tout simplement génial ». L’anime a été nominé pour un Eisner Award en 2015, et un Harvey Award en 2016.

La deuxième saison a recueilli des commentaires mitigés. En dépit de l’humour, des personnages et de l’histoire, les critiques sont unanimes pour dénoncer la baisse de qualité de l’animation suite au changement de studios. Screen Rant a fait remarquer que la réaction des fans à la saison était partagée, et que leur avis sur la nouvelle animation était particulièrement mauvais.

Les raisons qui font de One Punch Man un grand manga

L’acolyte : Assez tôt, Saitama rencontre un disciple mi-humain, mi-cyborg, Genos. Il a toutes les qualités d’un sidekick : un homme sérieux, loyal et un peu naïf. Son enthousiasme pour ce travail dépasse de loin celui de Saitama, une bonne nouvelle, car, abandonné à lui-même, Saitama se contente de lire des mangas, de dormir et de taper des ennemis, occasionnellement. Généralement, Genos le pousse constamment dans l’action.

Les méchants : Les ennemis, dans One-Punch Man, sont loin d’être réalistes, mais ils ont un air de déjà-vu. Murata les a dotés de caractéristiques impressionnantes, telles que les dents, les griffes, les yeux et la peau. Ils ont leurs origines par rapport à la réalité : leur corps semble solide, les proportions ont du sens, leurs nervures et leurs muscles sont bombés. Les monstres de One-Punch Man paraissent comme sortis d’un film de Kaiju, et cela rend l’action encore plus impressionnante.

Saitama: oui, logique vous direz-vous. Le protagoniste, bien qu’avec des particularités physiques peu originales, se distingue par son incroyable puissante. Son caractère est également très plaisant. Il contraste parfaitement avec les superhéros classiques, et les protagonistes de shonen. Il est tellement épanoui que peu importe la gravité de la situation, ça ne le dérange pas. Il est davantage intéressé par les tâches mineures, par exemple se rendre au supermarché le jour des soldes. Les personnages principaux sont souvent pleins de vitalité, et Saitama ne fait pas exception à la règle. Rappelons-nous que son entraînement était si intensif que ses cheveux en sont tombés.

En savoir plus :   Le Tokyo Game Show 2020 Online se tiendra en septembre

Le coup de crayon : Pourquoi Yusuke Murata est-il si incroyablement doué pour le dessin ? Il a commencé à dessiner très tôt. Il a gagné plusieurs concours de dessin pendant son adolescence (il a battu des artistes plus âgés à l’âge de 12 ans). Il a débuté comme mangaka professionnel à l’âge de 17 ans et a commencé à travailler sur son premier manga en série (Eyeshield 21 avec Inagaki) sept ans plus tard. Son art était déjà meilleur que la plupart des mangakas de l’époque.

Il a étudié l’art de l’animation, les films et les jeux vidéo pendant son temps libre. Il est déjà meilleur que la plupart des mangakas, mais il cherche constamment à s’améliorer. Aujourd’hui, il a 40 ans, une femme et des enfants.

S’il est grand, il a aussi ses propres faiblesses. Sa façon d’écrire n’est pas si bonne. Tous les mangas qu’il a écrits n’ont pas été aussi bons que ceux qu’il n’a pas écrits. Il a principalement été loué pour son dessin remarquablement détaillé, la conception de ses personnages, son « travail de caméra » et sa créativité. De plus, il s’implique généralement dans un peu trop de projets. Cela va des projets liés à OPM comme les chapitres, les tankoubons, les illustrations et les couvertures, et la conception de marchandises, à des projets non liés à OPM comme les mangas et les remakes de films, le marketing et les affiches de films, les jeux vidéo et les anime.

Pour finir, il collabore avec One, dont il est le plus grand fan. En tant que simple passionné, Murata était déjà en contact avec One. Il participe à un projet dont il rêvait probablement et auquel il pensait tout le temps.

Où et comment regarder l’anime en France ?

Les deux saisons de One Punch Man sont licenciées par Anime Digital Network. Ainsi, il est possible de les visionner directement depuis leur catalogue. Une offre d’essai vous permet de les regarder gratuitement.

De son côté Netflix propose la première saison dans son catalogue !

Le premier épisode est disponible gratuitement ici :

NB : Toutes les images utilisées dans cet article proviennent de l’opening, qui est également intégré.