Okinawa : histoire, climat et tourisme

Okinawa est un archipel japonais extrêmement populaire pour son côté tropical. En effet, ce petit bout de paradis se situe au plus près de l’océan Pacifique. Par conséquent, son climat, ses paysages, sa population ainsi que sa culture sont assez démarqués du reste du Japon. Pour en saisir toutes les saveurs, nous avons confectionné un article complet sur Okinawa.

L’histoire d’Okinawa : Royaume de Ryukyu, Seconde Guerre mondiale et renaissance

Le Japon se compose aujourd’hui de 6852 îles. Par commodité, on s’en tient généralement aux quatre principales : Hokkaido, Honshu, Shikoku et Kyushu. Il faut dire que beaucoup d’endroits sont encore inhabités, que ce soit des petites rocailles dans l’océan ou des endroits difficilement accessibles. Pourtant, le Japon peut s’appuyer sur de nombreux archipels, parmi lesquels se trouve l’Archipel Okinawa. Ce dernier se compose d’une trentaine d’îles, plus ou moins petites. La plus grosse mesure 1207 km² et Senaga-jima mesure 0,18 km². En vol d’oiseaux (à savoir en ligne droite, un trajet pas si éloigné de celui des avions intérieurs), la distance entre Okinawa et Tokyo est de 1536 km.

Carte du Japon avec Okinawa
Carte du Japon avec Okinawa
Carte d'Okinawa
Carte d’Okinawa

Il est important d’avoir cet élément en tête pour mieux en cerner l’histoire. Jusqu’à 1875, Okinawa n’appartenait pas au Japon ! Dans les faits, on nommait cette localisation géographique l’archipel des Ryukyu. Ces îles indépendantes se sont alors développées de leur propre chef. La langue, les cultures ou certaines coutumes sont tout simplement uniques et n’avaient rien à voir avec ce qui se faisait dans le Japon actuel. On pense notamment aux diverses danses et musiques traditionnelles, toujours influencées par les grands voisins. La cuisine (champuru ou awamori) est très particulière, l’artisanat de la poterie, l’art de la teinture, le textile ou encore la laque sont des héritages qui sont toujours aujourd’hui largement mis en avant. Enfin, les arts martiaux comme le karaté et le kobudo sont inhérents à la culture de ces îles.

En 1429, l’ensemble des îles a été unifié afin de créer un royaume unique et plus compact, intitulé sobrement le Royaume des Ryukyu. L’administration, tout comme les stratégies commerciales ont rapidement été revues pour être plus efficaces et surtout ouvertes sur l’extérieur. C’est ainsi qu’Okinawa a pu établir de plus profondes relations, commerciales surtout, mais aussi humaines et politiques, avec la Chine et le Japon. Il faut dire que le positionnement géographique du royaume était stratégique, dans la mesure où il se situe entre Luzon, la Chine ainsi que le Japon. On sait notamment que l’Empire du Milieu a envoyé de multiples délégations pour installer des relations culturelles. Cela a permis à Okinawa de développer de nombreuses cultures et spectacles uniques qui s’inscrivent dans « l’ADN » de l’archipel.

Malgré le relatif succès commercial, diplomatique et culturel, les ambitions des voisins asiatiques étaient trop grandes. En 1606, le Royaume des Ryukyu tombe sous la domination de Satsuma, la région actuelle de la ville de Kagoshima à Kyushu. En 1868 s’ouvre la période dite de la Restauration de Meiji. Le shogunat Tokugawa est renversé et l’empereur du Japon retrouve l’ensemble de ses pouvoirs. Le Japon se voit radicalement changé, tant au niveau de son tissu social que de ses pratiques à l’extérieur de ses terres. Jusqu’alors très isolé, le pays du soleil levant va progressivement s’éveiller et embrasser une politique expansionniste. L’objectif est d’amorcer un processus d’unification nationale. Au nom de la modernité, le pays du Soleil levant va annexer l’archipel d’Okinawa. Autrefois un royaume, l’archipel est réduit à l’état de préfecture du Japon en 1875.

Beaucoup considèrent aujourd’hui Okinawa comme une île paradisiaque. Pourtant, en 1945, elle est devenue un enjeu capital pour la conquête des États-Unis sur le Japon. Véritable enfer sur terre, elle a été le théâtre de terribles batailles qui laissèrent entre 130 000 et 230 000 morts, dont 84 000 soldats. Il est à noter qu’une dizaine de milliers d’Américains périrait également dans ces combats. Jusqu’en mai 1972, les îles Ryukyu étaient sous la domination américaine. À cette date, le président Nixon signa un accord qui permettait au Japon de réhabiliter sa suprématie sur l’archipel. Cela dit, encore aujourd’hui, de nombreuses bases américaines subsistent avec environ 50 000 soldats et civils américains en résidence. De manière générale, les insulaires d’Okinawa accueillent 75 % de la présence militaire américaine au Japon, alors qu’ils ne représentent seulement moins de 1 % du territoire nippon. Cela s’explique évidemment par le passé et la géolocalisation de l’île.

Ile Ishigaki a Okinawa
Ile Ishigaki a Okinawa

Climat et tourisme à Okinawa 🏖️

Okinawa est baignée par un climat subtropical. Il s’agit d’une ile de 200 km de long et d’une quinzaine de kilomètres de large, qui offre toute une batterie de supports touristiques. Les meilleures saisons pour y aller sont d’avril à octobre. Attention à bien réserver en avance vos chambres d’hôtel puisque le mois d’août est surchargé. Il est également envisageable de s’y rendre pendant le printemps, afin de profiter d’un climat bien plus tempéré. Les compagnies aériennes ainsi que les hôtels proposent des prix bien plus intéressants. Cela dit, si vous souhaitez vous baigner, ce n’est clairement pas la meilleure saison. L’une des activités touristiques phares reste disponible, avec les excursions subaquatiques pour les plongeurs.

Pour ce qui est de l’archipel d’Okinawa, il s’étend sur environ 400 km du nord au sud et sur 1000 km d’est en ouest. À l’intérieur, on trouve plus de 2280 km² de terre. Parmi les 160 îles, 49 seulement sont habitées par 1,44 million de personnes en mai 2018.

Concernant les températures d’Okinawa, la moyenne est évidemment bien plus haute que dans le reste du Japon. En janvier, la normale est de 16°, de 21° en avril, de 28° en juillet et de 24° en octobre. Suivant les saisons, le prix de l’hébergement peut varier du simple au double. On vous recommande d’appeler le plus souvent possible pour vous assurer des tarifs, tout en gardant à l’esprit que la réservation peut être obligatoire suivant la saison.

L’ile d’Okinawa se trouve au milieu de l’archipel de Ryukyu, entre le Kyushu et Yonaguni-jima. C’est parfait, puisque vous pourrez ainsi profiter d’un grand nombre de ferries qui partent de Kagoshima et qui vont s’arrêter dans de nombreuses îles. Il n’y aura donc aucun problème pour voyager et visiter, mais il faudra en revanche faire attention aux prix des ferries qui peuvent être très chers. La meilleure chose à faire est de vous renseigner auprès d’un office de tourisme et de comparer les prix selon les saisons, selon votre itinéraire dans les îles et aussi selon les heures.

Le nord de l’île d’Okinawa est plutôt montagneux et boisé. La langue pratiquée est très proche du japonais classique, mais on y trouve des particularités bien spécifiques qui sont dues à la proximité avec l’île de Taïwan. L’influence de l’Indonésie, des Philippines ainsi que celle du Japon est également très présente. Malheureusement, l’architecture traditionnelle a été complètement engloutie dans l’enfer de la Seconde Guerre mondiale et les maisons anciennes qui sont encore debout sont aujourd’hui très rares. Dans la majorité des cas, il s’agit de reconstructions. Pour ce qui est du sud de l’île, le relief est plat. Vous y trouverez surtout de nombreuses cultures de riz, de soja ou encore d’ananas et de patate douce. La canne à sucre est également incontournable.

Rocher sur la plage dOkinawa
Rocher sur la plage dOkinawa

Que faut-il visiter ? 👀

Lorsque l’on explore Okinawa, on parle évidemment de l’archipel et non de l’île à proprement parler. Sur cette dernière, nommée hontô, on vous recommande de visiter la capitale Naha. Le palais Shuri qui a été détruit dans un incendie en octobre 2019 était l’une des attractions les plus touristiques de l’île. Vous pouvez aussi parcourir les restes du château de Nagagusuku ou encore l’ancien QG souterrain de la marine impériale japonaise. L’ensemble des ruines de la ville royale est un incontournable.

De par la proximité avec les bases militaires américaines, l’influence d’Hawaï est présente. Pour cela, certains Japonais nomment Okinawa la « petite Hawaï ». Les cocktails et les jeux américains sont de la partie.

Du reste, on vous recommande de visiter Kumejima, une île très charmante qui est connue pour sa soie et la qualité de son eau. L’alcool local, le saké awamori est à essayer.

Enfin, l’île Iriomote propose une expérience sensiblement différente. Sur cette dernière, on retrouve une jungle encore sauvage, qui a su préserver la nature de l’île par la présence d’un chat très sauvage et rare : l’iriomoto yamaneko.

Aquarium a Okinawa
Aquarium a Okinawa

Aidez-nous en partageant l’article !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Nos réseaux sociaux 📲

Derniers articles 🔥

Lire aussi

Temple japonais

Top des documentaires sur le Japon

Dans cet article, retrouvez notre sélection des meilleurs documentaires sur le Japon. Dans une optique de lisibilité, nous avons fait le choix de les trier

0
Pourquoi ne pas laisser un petit commentaire ? :)x
()
x