Nous rejoindre

ARTICLE

Non, le Japon ne paiera pas la moitié de votre prochain voyage

Japon tourisme

Prudence. Ces derniers jours, des dizaines d’articles ont émergé sur le net affirmant que le Japon envisageait de payer la moitié des billets d’avion, pour relancer l’activité économique à travers le tourisme. Selon l’Organisation nationale du tourisme du Japon, le nombre de visiteurs étrangers au Japon a chuté en avril de 99,9 % par rapport au même mois de l’année précédente. Rien d’étonnant à priori, mais les retombées économiques sont préoccupantes, surtout pour l’économie nipponne vacillante.

Le Japon n’est pas le premier pays à envisager des mesures destinées à favoriser le tourisme. Dès janvier, alors que les Jeux olympiques étaient encore à l’ordre du jour et qu’un chiffre de 40 millions de passagers à l’arrivée semblait à portée de main, Japan Airlines proposait d’offrir des vols gratuits en dehors de Tokyo et d’Osaka, deux villes très touristiques, pour se rendre dans des endroits moins fréquentés du pays.

La semaine dernière, un plan très intéressant a été proposé. Cependant, il ne concerne pas les vols internationaux, mais seulement une partie des vols intérieurs ! Ainsi, la dépense la plus importante d’un voyage touristique au Japon, très coûteux dans l’ensemble, restera aux tarifs habituels. Cependant, on peut s’attendre à une baisse de prix, tout de même, en raison de la réticence de la majorité à voyager, alors qu’aucun vaccin n’a été mis au point. Dans tous les cas, le gouvernement serait en mesure de donner 20 000 yens par jour. Ces subventions permettront de couvrir jusqu’à la moitié du coût des voyages, grâce à une combinaison de rabais importants et de bons à utiliser dans les restaurants et les magasins des environs. Le projet devrait débuter dès la fin juillet pour les réservations effectuées par l’intermédiaire des agences de voyages japonaises ou directement auprès des hôtels ou des auberges traditionnelles japonaises « ryokan ».

En savoir plus :   Shinzo Abe ordonne (enfin) un plan d’aide pour les sinistrés du typhon Hagibis

Le secteur touristique compte parmi les plus durement affectés, dans la mesure où un grand nombre de Japonais ont cessé de se rendre au bureau, et encore moins en vacances. La perspective de voir arriver un grand nombre de visiteurs étrangers pendant l’été semble compromise avec le report des Jeux olympiques de Tokyo. Par ailleurs, le Japon a imposé une interdiction d’entrée sur son territoire à plus de 100 pays et régions du monde.