Nikon arrête de fabriquer ses appareils photo au Japon

Ces dernières années, Nikon a connu une période difficile avec des ventes d’appareils photo qui ont chuté. La situation financière de l’entreprise est aujourd’hui très mauvaise. On apprend aujourd’hui que la société met un terme à la production d’appareils photo au Japon après plus de 70 ans d’activité.

Nikon
Nikon

Selon le journal japonais Asahi, Nikon est en train de suspendre la production d’appareils photo au Japon et de transférer entièrement la production d’appareils photo en Thaïlande afin de réduire les coûts. Jusqu’à présent, Nikon exploitait deux usines d’appareils photo : une à Sendai, dans la préfecture de Miyagi, dans le nord du Japon, et une autre en Thaïlande.

La production des appareils photo sans miroir Z6 et Z7 avait déjà été transférée dans l’usine thaïlandaise. À présent, la société va transférer la fabrication de son reflex numérique D6 en Thaïlande d’ici à la fin 2021 et met fin à l’ère du “Made in Japan”, signale Asahi. Inaugurée en 1971, l’usine Nikon de Sendai a servi d’usine mère de la société pendant près d’un demi-siècle, fournissant des conseils sur les opérations techniques des usines hors du Japon. Elle a été endommagée par le terrible tremblement de terre qui a frappé le Japon en 2011.

En 1990, l’usine thaïlandaise de la société a été créée et est devenue la principale usine de Nikon pour la production d’appareils photo et d’objectifs interchangeables au cours des 30 dernières années. Dans un communiqué adressé à Asahi, la firme déclare que si la production d’appareils photo est transférée hors du Japon, son usine de Sendai continuera à produire des pièces pour les appareils vidéo et servira également d’incubateur pour “les nouvelles entreprises qui soutiendront l’avenir de Nikon”.

Dans le courant de 1999 et au début du nouveau siècle, Nikon s’est restructuré et a adopté un système de société interne pour aligner les sociétés de son groupe et rendre chacune d’entre elles responsable d’un certain niveau de ventes et de bénéfices. Elle a également adopté un système de gestion des cadres dirigeants, s’est séparée de divers actifs, a réorganisé ses filiales de vente américaines et a créé la holding Nikon Holdings Europe B.V. dans le but de consolider ses activités européennes. En mars 2000, la firme nippone a également lancé “Vision Nikon 21”, une série d’objectifs commerciaux stratégiques qui s’étendraient sur la première décennie de l’an 2000.

Alors que Nikon simplifiait ses méthodes de travail, elle était confrontée à une économie mondiale en perte de vitesse, à une concurrence féroce dans l’industrie manufacturière, ainsi qu’à une stagnation persistante du marché des semi-conducteurs.

Source

Aide FuransuJapon en partageant cet article :
  • 25
    Partages
  • 25
    Partages